Une opération Campus "désarmante"

Chroniques sur le patrimoine immobilier. 1. Les universités s’installent dans des usines, des hôpitaux, des casernes, des prisons, des châteaux, des hôtels particuliers… 2. 8ème chronique sur le patrimoine immobilier de l’université de Strasbourg.

Port de Strasbourg, bassin d’Auzterlitz, presqu’île Malraux, Armement Seegmuller et Médiathèque : album de 40 photos (18 avril 2011). Dans le cadre de l’opération Campus de l’université de Strasbourg, l’ancien silo céréalier de l’Armement Seegmuller (la tour de dix étages) devrait être transformé en Maison de l’accueil international : « accueil des étudiants étrangers, des étudiants français souhaitant partir à l’étranger… Lieu de ressources, de partages et d’échanges de cultures et d’expériences… Centre de ressources de langues et services dédiés aux relations internationales de l’université et des collectivités partenaires ».

A quelle date la Maison de l’accueil international ouvrira-t-elle ses portes ? Quelqu’un peut-il le dire aujourd’hui ? Une opération Campus « désarmante » ne doit pas faire oublier l’armement de l’armateur Seegmuller. Tous les projets du Plan Campus de l’université (dont la photo-montage de l’entrepôt transformé en Maison de l’accueil international).

Retour sur l’histoire du bassin d’Auzterlitz. Cosmopolis en retrace le début. 1882, l’Alsace est allemande. Création du bassin de Jonction entre le canal du Rhône-au-Rhin et le canal de la Marne-au-Rhin. 1890 : mise en eau du bassin d’Auzterlitz, « 550 mètres de long et de 50 mètres de large ; rive Est pour le commerce de charbon, rive Ouest pour l’entreposage des céréales et marchandises diverses ; les entrepôts sont construits en bois« . Photos du bassin sur Cosmopolis : entrepôts tagués, grues.

1928, l’Alsace est redevenue française. Un incendie dévaste une grande partie des entrepôts de bois. La reconstruction est entreprise par le Port autonome de Strasbourg (Service de l’inventaire du patrimoine culturel). « Architecte Gustave Umbdenstock… Premier bâtiment édifié en 1932 par la société d’études et de construction moderne « Modernbau » de Sarrebruck (Allemagne)… Il se compose d’un entrepôt pour marchandises diverses, et d’une tour où l’Armement Seegmuller, locataire du bâtiment, installe ses bureaux et deux logements de service« . Les caractéristiques de la construction sont détaillées sur le site : « ossature en béton armé, piliers et poutres peints en blanc, murs de remplissage en briques rouges, toit à longs pans avec tuilles plates ».

2000. « Seegmuller exploite l’entrepôt jusqu’à sa liquidation judiciaire en septembre 2000 ». Les quais du bassin d’Auzterlitz se transforment en friche industrielle. 40 photos du CRDP d’Alsace illustrent cette période du début du siècle.

2003. Un des entrepôts est choisi pour accueilir une médiathèque. Cabinet d’architecte Jean-Marc Ibos et Myrto. Dans Pérégrinations culturelles : « L’entrepôt est rehaussé de trois niveaux, allongé, dépouillé de son parement extérieur,  de sa toiture et habillé d’une structure en verre dans le prolongement exact du silo. La Médiathèque André Malraux ouvre ses portes en septembre 2008 (article de LibéStrasbourg). « Les deux grues à portiques utilisées sur le site ont été conservées et ont fait l’objet d’une importante restauration » (photo : « le baiser des grues« ). Photos de la Médiathèque sur Archi-Strasbourg.

2009, août, « Auzterlitz, la bataille du môle » (Revue de presse de la SERS, un article de DNA). Que faire de l’entrepôt et de la tour désaffectés ? La société d’aménagement et d’équipement de la région de Strasbourg (SERS) lance une consultation internationale. « L’objectif est d’animer la presqu’île de manière continue, d’y développer des fonctions qui n’existent pas au centre ville, d’en faire un lieu de destination pour un large public et de renforcer ainsi le rayonnement européen de Strasbourg. Le projet s’inscrit dans une démarche patrimoniale : il s’agit de conserver les bâtients existants et de les mettre en valeur » (Eric Hartweg, directeur opérationnel à la SERS). L’entrepôt-tour (47 mètres de haut) ne fait pas partie de la consultation internationale : la possibilité de le transformer en cité internationale pour les étudiants est préservée.

2010, décembre. Deux projets étaient en lice pour la rénovation des entrepôts et la construction d’une Tour de plus de 100 mètres, à l’entrée de la presqu’île Malraux : projet ICADE (Caisse des dépôts) et projet Bouygues (les deux maquettes dans DNA). Le projet ICADE est retenu. Les travaux devraient commencer, l’inauguration étant prévue en 2013. Les incertitudes demeurent cependant grandes sur les contenus culturels qui seront accueillis dans les lieux (Viva Cité, le blog des quartiers de Strasbourg).

2011, février, sur le quai et à l’intérieur de l’entrepôt désaffecté : Festival Ososphère (pratiques artistiques autour du numérique dans la ville). « Echos flottants, expositions, café Conservatoire, performances ». Le plus insolite pour le passant : des conteneurs rouges, transformés en fontaines, déversent leur eau dans le bassin d’Auzterlitz (une vingtaine de photos sur le site Archi-Strasbourg.org).

Commentaires fermés sur Une opération Campus "désarmante"

Classé dans AH. Histoire 19-20èmes siècles, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Les commentaires sont fermés.