Archives mensuelles : août 2011

10 mois de cours : impossible

La CPU et tous les syndicats se félicitent de l’attribution du dixième mois de bourse. Promesse sarkozienne enfin tenue ! Communiqué de la CPU : « cette décision correspond à l’effort commun des établissements et de l’Etat pour accompagner, sur une année universitaire réorganisée et dont la durée est portée à 10 mois, la réussite des étudiants, en particulier de ceux qui sont issus des familles les plus modestes« .

La CPU, pas sotte, se garde bien de préciser ce qu’est une « année réorganisée et dont la durée est portée à 10 mois ». Combien de semaines de cours ? Combien de semaines d’examens ? Combien de semaines de vacances universitaires ? Communiqué de Laurent Wauquiez : à propos de l’allongement de l’année universitaire, le ministre annonce fièrement la suppression de la session d’examens de septembre, ce que ne dit absolument pas l’article 17 de l’arrêté du 1 août 2011 !!!

Le 20 août 2010, je publiais « 10 mois de cours : impossible« . Cette chronique n’a pas vieilli d’une seconde. J’y énumérais quelques conditions pour parvenir à 32 semaines de cours effectives par an ! Les universités en sont encore loin !

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Quiz. Licence en alternance

Une université accueille près de 26.000 étudiants en apprentissage sur 9 sites géographiques et 3 antennes. Les étudiants préparent une licence « professionnelle » en 3 ans dans le domaine des sciences, de l’économie et de la gestion, ou du travail social. Ils ont un contrat de travail avec une entreprise durant trois ans et donc un salaire.

Calendrier annuel. 2 semestres composés chacun de 12 semaines de cours et de 12 semaines de travail dans l’entreprise. 48 semaines par an ! Cette licence en apprentissage, après évaluation nationale et reconnaissance internationale, vaut… 210 crédits européens (et non 180) !

85% des étudiants obtiennent un contrat de travail durable, avant même l’obtention de leur licence.

Quelle est cette université ?  Un exemple à suivre ?

Poster un commentaire

Classé dans B. Quiz, D. Allemagne

Ingénieurs ferroviaires

La réponse au Quiz « Un génial ingénieur » a été trouvée par Manu. Les voitures et l’autorail ont été créés par Ettore Bugatti dans les années 1930. On peut les admirer à Mulhouse d’une part au Musée de l’automobile, d’autre part à la Cité du Train. La Cité du Train : plus de 100 photos. Premier album de 30 photos : les locomotives à vapeur. Pour les autres albums : attendre un peu !

A l’origine de ces locomotives, des ingénieurs. Au 19ème siècle et dans la première moitié du 20ème siècle, les entreprises constructrices de locomotives sont nombreuses en France. Mulhouse figura parmi les pionniers. Elle eut son entreprise de construction dès les années 1830, grâce à un génial entrepreneur, André Koechlin.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), F. 19ème et 20ème siècles

L'écomusée et l'ascenseur social

Découvrir l’écomusée textile en 45 photos. Les solutions du Quiz « Ingénieurs de la fibre » ont été trouvées par PR 27. La bourgade photographiée est bien celle de Husseren-Wesserling dans le Haut-Rhin, en Alsace. Une manufacture royale y est fondée, le long de la Thur, peu avant la Révolution. Après l’arrêt définitif de la production en 2003, le parc Wesserling est créé. Il accueille désormais l’Ecomusée textile. L’école d’ingénieurs est l’ENSISA de Mulhouse (Ecole nationale supérieure d’ingénieurs Sud Alsace), école d’ingénieurs de l’université de Haute-Alsace. Elle naît en 2006 de la fusion de deux écoles d’ingénieurs, dont l’une était spécialisée dans le textile. Une des filières actuelle est Ingénieur textiles et fibres.

Je suis fort partagé quand je visite et photographie le patrimoine industriel français. Je suis heureux que l’histoire industrielle puisse être racontée au plus grand nombre. Je suis malheureux parce que des emplois industriels sont détruits chaque jour. Plusieurs milliers d’ouvriers travaillaient dans la manufacture textile au temps de sa splendeur. Combien le fort beau parc de Wesserling emploie-t-il aujourd’hui de salariés ? Une jeune femme fait une démonstration d’impression sur une pièce de tissu : la région de Mulhouse s’était en effet spécialisée dans l’impression des Indiennes de coton. L’écomusée insiste sur les techniques et leur évolution mais parle trop peu de la condition ouvrière. Louis-René Villermé a enquêté dans les entreprises de la région de Mulhouse et dans le Nord dans les années 30 du 19ème siècle. Tableau de l’état physique et moral des ouvriers employés dans les manufactures de coton, de laine et de soie (1840).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire moderne, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), F. 19ème et 20ème siècles

Licence : laxisme accru des MCC

Toutes les chroniques sur la nouvelle licence et ses modalités de contrôle des connaissances (MCC) : cliquer iciArticle 16 de l’arrêté du 1er août 2011 relatif à la licence. Point 1. « D’une part, la compensation est organisée sur le semestre, sans note éliminatoire et sur la base de la moyenne générale des notes obtenues pour les diverses unités d’enseignement, pondérées par les coefficients ; d’autre part, elle est organisée entre deux semestres immédiatement consécutifs en application de l’article L. 613-1 du code de l’éducation« .

Ce point 1 garde des modalités en vigueur du contrôle des connaissances (MCC) : compensation des notes entre contrôle continu et contrôle terminal pour une matière donnée, compensation des notes des différentes matières qui constituent une unité d’enseignement, compensation des notes entre les unités d’enseignement d’un semestre. Ce point 1 introduit deux nouveautés : l’interdiction de notes éliminatoires, la compensation entre les notes des deux semestres de la même année. Les organisations étudiantes ont demandé et obtenu ces compensations élargies. Elles ont obtenu le lait, le pot au lait, l’argent du beurre et la crémière et même la vache.

Point 2 de l’article 16. « Sur proposition du conseil des études et de la vie universitaire adoptée par le conseil d’administration, un dispositif spécial de compensation peut être mis en œuvre qui permette à l’étudiant d’en bénéficier à divers moments de son parcours et, notamment, lorsqu’il fait le choix de se réorienter, d’effectuer une mobilité dans un autre établissement d’enseignement supérieur français ou étranger ou d’interrompre ses études. Ce dispositif a pour but de permettre à un étudiant qui le souhaite en fonction de son projet personnel d’obtenir à divers moments de son parcours un bilan global de ses résultats et d’obtenir ainsi la validation correspondante en crédits. Le dispositif est placé sous la responsabilité du jury du diplôme et les règles de compensation prennent en compte la nécessaire progressivité des études ».

Lire la suite

25 Commentaires

Classé dans Non classé

La ritournelle du coût de la rentrée

Sophie Blitman publie sur EducPros : « Le coût de la rentrée universitaire augmente de 4%« . UNEF et FAGE sont cette année plutôt d’accord sur le montant de la progression. Le ministre Wauquiez, le 1er partout, leur répond qu’ils ont tout faux ! La polémique est habituelle. Il faut circuler puisqu’il n’y a rien de nouveau à voir.

Il y a un an, je publiais : « coûts de rentrée : agacements« . J’invite le lecteur à relire cette chronique. Elle n’a pas vieilli d’une seconde : je suis toujours autant agacé par cette ritournelle de rentrée.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Shanghaï et le Bade-Wurtemberg

Laurent Wauquiez, le 1er partout, a déclaré au Journal Les Echos le 16 août 2011 : « Des progrès sensibles pour la France[21 établissements classés]… “Cela est d’autant plus significatif que l’Allemagne [39 classés] et le Royaume-Uni [37 classés] ont une tendance au recul ou à la stabilité“. Recul ou stabilité ? Des preuves » ! J’annonçais une chronique sur l’excellence du Bade-Wurtemberg (capitale Stuttgart). Pourquoi ? 7 universités du Land classées sur 9 ! Autre raison de mon intérêt : je vis ma retraite à Strasbourg et ai à mon « programme de travail » des reportages sur ces universités, en particulier sur Karlsruhe et Fribourg en Brisgau (quelques photos de juin 2010), qui sont avec Bâle, partenaires des 2 universités alsaciennes au sein de la Confédération EUCOR (chronique à venir).

Le Land de Bade-Wurtemberg : 35.700 km², 10,8 millions d’habitants, 9 villes de plus de 100.000 habitants. Capitale Stuttgart (590.000 habitants). Partis au pouvoir : les Verts et le SPD. « Le Bade-Wurtemberg est l’une des régions d’Europe qui compte le plus grand nombre d’établissements d’enseignement supérieur« . En 2009-2010, on comptait « 280.000 étudiants répartis dans 82 établissements d’enseignement supérieur dont 9 universités« . Répartition géographique : carte ; on observe que 6 des 9 universités sont localisées aux marges du Land ; 5 se situent dans la vallée du Rhin.

Sept de ces neuf universités figurent dans le classement de Shanghaï 2011. L’université de Heidelberg est classée 62ème et 3ème des universités allemandes (elle est précédée par le Technical University Munich et par l’université de Munich). Les 6 autres universités classées : Fribourg en Brisgau et Tübingen (rang 102-150), Stuttgart (201-300), Karlsruhe, Constance et Ulm (301-400). Les deux autres universités du Land (Mannheim et Hohenheim-Stuttgart) ne sont pas classées. Bien que le Land du Bade-Wurtemberg partage une partie de sa frontière avec la région Alsace, aucune des 9 universités ne possède une version française de son site.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne

Critères de Shanghaï : le débat

Suite à plusieurs commentaires à « Laurent 1er et la méthode Coué« , une nouvelle chronique sur Shanghaï et ses critères de classement. Merci à Philippe, Joël, Luigi et François d’avoir ouvert un débat technique et politique. Le site du classement : « Academic Ranking of World Universities« . Rappelons qu’il s’agit du 9ème classement et qu’il concerne essentiellement le champ des sciences « dures ». Pourquoi ce champ est-il classé selon deux nomenclatures ? 1. Sciences, Ingénierie, Sciences de la Vie, Médecine, Sciences sociales ; 2. Mathématiques, Physique, Chimie, Informatique, Economie.

La méthodologie, les définitions des critères, les pondérations. Tout paraît transparent. Mais Luigi et François notent que, quand on cherche à entrer dans la méthodologie fine, on se heurte à un mur de non explication. Rentrerait-on alors dans l’arrière cuisine du classement, celle qu’il faut cacher ? Six critères de classement sont pris en compte. Les 5 premiers se fondent sur des chiffres absolus. 1 et 2 : les récompenses (pondération : 30%) 1. Nombre de diplômés de l’université qui ont obtenu un prix Nobel ou une médaille Fields ; c’est donc d’abord l’université de « diplômation » qui est classée. 2. Nombre de prix Nobel ou de médailles Fields gagnés par l’université ; c’est cette fois l’université d’exercice de l’enseignant ou du chercheur récompensé qui est classée.

3, 4 et 5. Publications et citations (pondération : 60%). 3. Nombre d’enseignants et de chercheurs les plus cités (prise en compte de 21 sujets scientifiques). 4. Nombre de « papiers » publiés dans Nature ou Science. 5. Nombre de papiers cités dans Science Citation Index Expanded et Social Science Citation Index.

Lire la suite

13 Commentaires

Classé dans Non classé

Licence. Le "non" de Sud Etudiant

Sud Etudiant n’a pas de représentant élu au CNESER. Ce syndicat n’a donc pu y voter, le 13 juillet dernier, contre le projet d’arrêté réformant la licence. Il y est pourtant fortement opposé, contrairement à toutes les autres organisations étudiantes. Merci à François de m’avoir indiqué le lien : « le ministre fait passer en force son texte au CNESER et s’expose à une vive contextation étudiante« . L’arrêté a été publié le 1er août : « Licence. Laurent 1er, 1er août« . 

« …La fédération SUD-Etudiant dénonce l’augmentation du volume horaire, la généralisation du contrôle continu, la « professionnalisation » à courte vue, et l’absence d’avancée sur le cadrage national des diplômes. L’augmentation du volume horaire et le contrôle continu systématique se feront au détriment des étudiant-e-s obligé-e-s de se salarier pour financer leurs études« …

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Quiz. Un lycée et un BTS

Les classes supérieures des lycées font pleinement partie de l’enseignement supérieur en France. Dans ce lycée de ville moyenne, s’enseigne ainsi un BTS d’assistant de direction. Photos du 18 août 2011.

Quiz. Comment s’appelle la ville (indice : le portail de la Collégiale) ? Le lycée ?

Poster un commentaire

Classé dans B. Quiz, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)