Licence. Laurent 1er, 1er août

Décidément, Laurent Wauquiez, le 1er partout, veut conforter cette place d’excellence. Il est devenu le 1er ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche à signer un arrêté aussi rapidement après sa nomination.

Il s’agit de l’arrêté portant réforme de la licence : cliquer ici (grand merci aux deux lecteurs du blog qui m’ont signalé aujourd’hui la parution au JORF). La date choisie pour publier l’arrêté n’est pas anodine pour celui qui veut toujours faire la course en tête : arrêté du 1er août 2011, publié au JORF le 11 août 2011 ! Rien que des « 1 ».

La publication de cet arrêté, d’ailleurs en période de vacances, est une grave erreur politique de Laurent le 1er partout : la CPU, les syndicats enseignants, les associations professionnelles et… le blogueur trublion que je suis (chroniques sur la licence), ont demandé en effet de surseoir à cette publication et d’engager une réelle concertation. On ne fait pas une réforme contre ceux qui doivent la mettre en oeuvre dans les universités. Seuls les syndicats étudiants vont approuver, hélas, cette précipitation. Communiqué de victoire de l’UNEF.

L’arrêté comporte en effet une nouveauté par rapport à la dernière mouture qui a circulé après la séance du CNESER (chronique : « Arrêté. Version du 19 juillet 2011« ). Cette turpitude de plus figure au point 2 de l’article 26 : « L’article 16 [celui qui concerne les modalités de contrôle des connaissances, MCC] entre en vigueur au lendemain de la date de publication du présent arrêté ». Une couche de plus de démagogie à l’égard de ces organisations : elles pourront demander que les nouvelles MCC soient applicables à l’année universitaire 2010-2011 !

Par contre l’application du seuil des 1.500 heures minimales pour une licence [ce qui exige des moyens supplémentaires] sera réalisée « progressivement de la rentrée 2012 à la rentrée 2014« . Par ailleurs, aucune précision de date pour la mise en oeuvre des référentiels de formation. Promotion et Défense des Etudiants ne doit pas particulièrement être content du report des 1.500 heures (communiqué du 19 juillet) !

Laurent, le 1er partout, se « fout donc de la gueule » des universités, des présidents, des syndicats (communiqué du SNESUP : « Provocation« ), des enseignants, mais aussi… des organisations étudiantes fières de leur apparent succès. En ne rendant immédiatement obligatoire que le « laxisme » croissant des modalités de contrôle des connaissances, le nouveau ministre va déstabiliser ces organisations : l’étudiant, sérieux et travailleur, l’étudiant « normal » en somme, ne va pas aimer du tout que la licence soit bradée à force de compensations entre les matières, les unités d’enseignement, les semestres. Mais peut-être, Laurent, le 1er partout, à force de faire toujours la course en tête et de lâcher le peloton, ne voit plus du tout ce qui se passe dans le « grupetto ».

Ah, j’oubliais ! Laurent, le 1er partout, après son arrêté du 1er août 2011, est parti en vacances. Son agenda ne comporte en effet aucun évènement depuis cette date. J’ai un petit pincement au coeur pour Valérie (chroniques sur l’ex-ministre). Mais pourquoi donc a-t-elle abandonné le ministère qu’elle chérissait pour prendre celui du budget ? Elle a même dû rentrer de vacances car son patron, le Président, lui a demandé de faire rapidement des propositions pour empêcher que la France ne perde son AAA.

Pauvre Valérie ! Que peut-elle faire alors qu’elle démontré, durant ses 4 années au MESR, n’avoir aucune compréhension ou culture des données chiffrées ? Elle ne pourra seriner davantage en tant que porte-parole du gouvernement que « chaque français comprend très bien qu’il ne peut dépenser plus que ce qu’il gagne ». D’accord. Mais quand la France a plus de 1.600 milliards de dettes publiques, que fait-on ? On arrête les investissements d’avenir ?

10 Commentaires

Classé dans Non classé

10 réponses à “Licence. Laurent 1er, 1er août

  1. Gildas L., sociologue, MCF

    « En ne rendant obligatoires immédiatement que le “laxisme” croissant des modalités de contrôle des connaissances, le nouveau ministre va déstabiliser ces organisations : l’étudiant, sérieux et travailleur, l’étudiant “normal” en somme, ne va pas aimer du tout que la licence soit bradée à force de compensations entre les matières, les unités d’enseignement, les semestres. » (P. Dubois dixit.)

    Effectivement, j’ai souvenir d’avoir échoué à la licence de sociologie, dans les années quatre-vingt, à la session de juin, avec 14,72 de moyenne générale… mais avec une note de TD de 6/20 alors « éliminatoire » (et forcément non « compensable »). Je ne m’en suis même pas offusqué tant la règle de la note éliminatoire et celle de l’obligation d’avoir la moyenne dans toutes les « UV » était par tous incorporée comme formant un régime « normal » d’évaluation. En étudiant « normal », j’ai bossé pour améliorer ce 6/20 à la seconde session de septembre…

    Bref, c’était le bon temps du savoir et des connaissances pas encore bradées au profit de l’accumulation de « compétences » par compensations multiples… Encore un arrêté qui me fait de plus en plus « vieux con rétrograde » et qui va contribuer à me perdre, comme tant de collègues, dans ce nouveau maquis du contrôle des connaissances institué hier.

    Je sais de quel système je suis le produit mais je ne sais plus dans quel système j’enseigne et encore moins ce que j’y produit ! Au secours !

  2. Pingback: Licence. Laurent 1er, 1er août | TravelSquare

  3. Merci Gildas pour ce témoignage précis sur la question des modalités de contrôle de connaissances (MCC).

    L’arrêté « Nouvelle Licence » est totalement contradictoire. Il met en avant des référentiels de compétences que l’étudiant de licence doit toutes valider et il met en place des MCC qui permettent de faire l’impasse sur certaines de ces compétences. Dans notre discipline, une faiblesse en statistiques est souvent compensée par des notes de TD d’enquêtes trop souvent généreuses. Anormal.

  4. mabherve

    Après cette signature, Laurent Wauquiez est parti en vacances en Belgique

    http://www.lexpress.fr/diaporama/diapo-photo/actualite/politique/ou-les-politiques-passent-ils-leurs-vacances_1017011.html?p=3

    Il doit être intérssé pour voir comment un pays sans gouvernement depuis plus d’un an obtient de meilleurs résulats que le nôtre, malgré tous les efforts de notre Gouvernement, en matière économique et de baisse du chômage

    Voir
    A quoi sert un Gouvernement ? Le contre exemple belge

    sur http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/2011/06/13/a-quoi-sert-un-gouvernement-le-contre-exemple-belge/

    et
    Forte baisse du chômage en Juin

    sur http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/2011/07/27/forte-baisse-du-chomage-en-juin/

  5. Intéressant que ces vacances en Belgique. Une autre interprétation que celle proposée. Il faut ici rappeler que les Wauquiez étaient des patrons textiles implanté à Tourcoing (Nord), ma ville de naissance. Ces patrons avaient des villas sur la côte belge ou sur la côte française, dans le Nord ou dans le Pas-de-Calais. Laurent Wauquiez passerait-il ses vacances dans la maison de vacances de ses grands ou arrière grands parents ? A suivre !

    Longues vacances ? L’agenda de Laurent le 1er partout ne comporte pas d’évènement pour la semaines en cours
    http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid24540/agenda-ministre.html

  6. vincent92

    C’est effectivement consternant que le point le plus important de la réforme (les 1500 heures) soit reporté à 2014. Mais est-ce vraiment une surprise ? On savait que c’était le point qui allait prendre le plus de temps! On en revient une fois de plus à la question des moyens! On est loin des 50% d’augmentation du budget promis!

  7. François

    il est toujours dommage de constater que le monde des enseignants chercheur persiste à utiliser dans sa grande majorité les catégories gouvernementales, en ne reconnaissant comme organisations étudiantes que celles présentes au CNESER, quand bien même leur élection est entachée de fraudes flagrantes et de manoeuvres multiples. Hé bien non, messieurs dames, les syndicats étudiants ne sont pas dans leur globalité en faveur de cet arrêté. Les communiqués de la FSE et de Sud étudiant sur le sujet en témoignent. Quand les enseignants chercheurs admettront-ils enfin qu’il est possible de travailler avec d’autres organisations que l’Unef? Déjà lors du passage de la LRU, cette organisation avait démontré qu’elle accompagnerait les réformes néolibérales, avant de faire volte-face sous la pression d’un mouvement étudiant. à l’époque, peu d’enseignants s’étaient réellement engagés, et ils s’en mordent aujourd’hui les doigts. Si aujourd’hui ils continue de considérer que sans l’Unef, point de mobilisation étudiante, il risque de s’avérer impossible de faire reculer le ministère.

  8. @ François. Si un communiqué de Sud Etudiant a été fait contre la réforme Wauquiez de la Licence, je le citerai aussitôt. Je n’en pas trouvé sur le site http://www.sud-etudiant.org/

    Je n’ignore pas l’existance de Sud Education. Des jeunes militants étaient présents aux manifestations à Strasbourg en 2010 contre la réforme des retraites http://blog.educpros.fr/pierredubois/tag/manifestations/

  9. vincent92

    Ben voyons, maintenant Sud+FSE, ça représente la majorité des étudiants! Ce qui faut pas entendre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.