Culture : Hollande le Convaincant

Nantes, Biennales Internationales du Spectacle, 18-19 janvier 2012. Sur la scène, un homme jeune. Ni veston, ni cravate : « je vous demande d’accueillir Jean-Marc Ayrault [député-maire socialiste de Nantes], et François Hollande« . Celui-ci, pendant 35 minutes 15 secondes, va parler « Culture« . Un discours fort, intelligent, convaincant car basé sur des mesures précises (60 engagements de FH ; lire infra les engagements 43 et 44). Un discours évidemment critique du désengagement du gouvernement actuel ; mais le candidat n’oublie pas de mentionner les grands ministres de droite de la Culture.

Mais surtout un discours porteur d’un fantastique espoir mobilisateur pour toutes et tous, et surtout pour la jeunesse. La jeunesse qui est au coeur de ses engagements. Un discours de Président de la France. Un discours de vainqueur ! Qui, sans vergogne, propose que Royal de Luxe, une gloire internationale de Nantes, s’invite à la Bastille le 6 mai 2012 ! L’éléphant de Royal de Luxe (photo) à la Bastille pour un éléphant du PS : chouette ironie de l’Histoire ! Ecouter et regarder le discours de Nantes sur Daily Motion. Rien que du bonheur !

Mais qui est donc ce trentenaire qui accueille François Hollande ? C’est Nicolas Marc (photo ci-dessous, juillet 2005). Un homme de conviction. Passionné de cultures et de spectacles, ce diplômé du supérieur en droit a eu la bonne idée au bon moment, mais il a pris des risques : créer son entreprise au service des professionnels du spectacle et des acteurs culturels. Ce fut d’abord La Scène, le Magazine des professionnels du spectacle.

C’est aujourd’hui plusieurs revues et un bon nombre d’emplois créés. Nicolas Marc donne la parole à François Hollande parce qu’il est le porteur et l’organisateur des BIS. Bravo et merci, Nicolas ! Vous êtes un exemple réussi pour tous les étudiants et les diplômés du supérieur engagés dans le développement culturel, dans la création artistique, dans le spectacle vivant, dans la valorisation du patrimoine, dans les festivals, dans les échanges interculturels (chronique « AP2I : la diversité nous enrichit« )… Rapport d’Emmanuel Ethis, président de l’université d’Avignon : « De la culture à l’université« .

Oui, dit François Hollande, l’industrie culturelle française, car il s’agit bien aujourd’hui d’une industrie, ouverte sur l’Europe et sur le Monde, est porteuse d’emplois et de richesses pour la France, bien sûr pas seulement de richesses matérielles. La culture est porteuse de lien social : « elle nous élève, nous construit, nous rassemble ».

Engagement 43 de François Hollande. « Je lancerai un plan national d’éducation artistique. Je soutiendrai la création et la diffusion qui sont le levier de l’accès de tous à la culture. J’établirai entre l’État et les collectivités locales des contrats visant à doter le territoire d’un maillage culturel mieux coordonné et plus efficace. Je ferai voter une loi d’orientation sur le spectacle vivant et je reprendrai le chantier du Centre national de la musique, pour en faire un outil au service de la diversité culturelle. Je reviendrai à un taux de TVA à 5,5% pour le livre et la billetterie, et je lutterai pour la survie des librairies indépendantes ».

Engagement 44. « Je remplacerai la loi Hadopi par une grande loi signant l’acte 2 de l’exception culturelle française, qui conciliera la défense des droits des créateurs et un accès aux oeuvres par internet facilité et sécurisé. La lutte contre la contrefaçon commerciale sera accrue en amont, pour faire respecter le droit d’auteur et développer les offres en ligne. Les auteurs seront rémunérés en fonction du nombre d’accès à leurs oeuvres grâce à un financement reposant sur les acteurs économiques qui profitent de la circulation numérique des oeuvres ».

Commentaires fermés sur Culture : Hollande le Convaincant

Classé dans C. Pays de Loire

Une réponse à “Culture : Hollande le Convaincant

  1. mabherve

    Ces éléphants nantais sont une initiative tout a fait remarquable
    Et il serait extraordinaire qu’ils soient à la Bastille le 6 Mai
    Ne serait-ce qu’en référence à l’éléphant dans lequel dormait Gavroche à la Bastille

  2. Odile Humbert-Barget

    cet éléphant est splendide en effet, mais bien des esprits qui se croient malins risquent de ce moquer de nous avec un éléphant à la Bastille le soir d’une victoire PS (les « éléphants » du PS, etc.)
    Mais vous avez raison, il faut absolument nous mobiliser pour faire avancer le candidat de la culture, alors que, comme il le dit souvent lui-même: rien n’est gagné, loin de là !
    Comme pour le reste, mais encore plus pour la culture et l’éducation, non, la droite et la gauche, ce n’est pas du tout la même chose : c’est même le jour et la nuit ! Je relaie donc votre article très intéressant car il faut vraiment se mobiliser maintenant : chaque geste compte !.

  3. Thierry Mazure

    Depuis plusieurs années, je vais à Nantes pour les fééries de rues de Royal de Luxe … Du géant à l’éléphant … Il suffit de voir la foule, les gens, enfants de 3 ans ou de 93 ans, les yeux émerveillés et rêveurs … Royal de Luxe à la Bastille … Vite que je réserve la date pour Paris, pour la fête.

  4. Renaud

    Ne soyons pas naïf, les promesses ne tiennent que ceux qui les écoutent….Quand j’entends les candidats et les politiques parler culture, je me cache et me réfugie dans mes livres… Il serait temps que l’Etat allège sa tutelle sur l’art et la culture… on est en plein art officiel… bobo, branchouille, copains-coquins, cirques et animations.Où est la diversité ? Quant tout est culture plus rien n’est culturel… En matière d’art, l’Etat est incompétent disait ce brave Courbet.
    Quant à l’engagement 44, le candidat Hollande a bien des lacunes en droit de la propriété intellectuelle, et il nous prépare encore une taxe pesant sur tous… téléchargeur ou non… Le grand problème avec la gauche, c’est bien cette propension à la fiscalité… il suffit de voir ce qu’il ont fait de la décentralisation… Les impôts ça suffit… et la redistribution c’est de l’aliénation : en 1970, 20 % des revenus des Français venaient de l’Etat, aujourd’hui on en est à 40 %. A 50% on sera dans un Etat de servitude volontaire, tous accrochés à la mamelle des subventions, allocations… qu’avez vous fait de la liberté…. La politique de demain ce sera encore plus de fiscalité, d’usines à gaz, de bureaucratie, et de démagogie…

  5. PR27

    Renaud, que l’Etat allège sa tutelle ou allège son financement ? Coupez France-Culture, radio d’Etat, et demain c’est le désert sur les ondes.

    « La redistribution c’est l’aliénation »… une bonne partie de ces prélèvements concerne l’assurance obligatoire contre des risques, où chacun paie selon ses moyens et reçoit selon ses besoins. Grâce à ces assurances, les couches populaires ont moins à s’inquiéter ce qui se passe en cas de pépin. Les riches ont, et ont toujours eu, des filets de sauvegarde. J’ai connu de l’intérieur la Scandinavie à forte taxation. Ca me convient très bien…
    Il y a tellement de gens qui pensent que leur grands revenus sont tellement mérités…