Réforme du SUP en Hongrie

La réforme de l’enseignement supérieur en Hongrie, chroniques du 28 février et du 29, sur HU LALA, L’actu hongroise est plus piquante en français. Signalement par le blogueur Michel Abhervé. Diminuer la dépense d’Etat pour l’enseignement supérieur et y susbstituer une progression des droits d’inscription pour une partie importantes des étudiants : trait caractéristique et phare d’une politique libérale. Obliger les étudiants à travailler au pays si leurs études ont été financées par l’Etat : trait caractéristique d’une politique dirigiste. Paradoxes de la Hongrie. Des étudiants ont déjà trouvé la parade : partir étudier à l’étranger dès les études secondaires. Chronique du blog (avril 2009) : « L’université hongroise » (45 photos)

Extrait de la chronique. « Le principal changement de la réforme est la diminution du nombre d’étudiants financés par le gouvernement. Il existait jusqu’à maintenant deux catégories d’étudiants : financée et payante. A partir de septembre prochain, une troisième catégorie fera son apparition, celle des études financées à moitié par le gouvernement et à moitié par l’étudiant lui-même. A compter de septembre, 27.150 étudiants pourront profiter d’études financées par l’Etat et 15.550 seront financées partiellement. C’est surtout le Droit et l’Economie qui verront le nombre de places financées diminuer drastiquement. Il n’y aura que 200 étudiants qui pourront étudier le Droit sans payer de frais de scolarité (Viktor Órbán avait d’ailleurs déclaré que cela restait 200 places de trop) ».

Commentaires fermés sur Réforme du SUP en Hongrie

Classé dans Non classé

Les commentaires sont fermés.