Archives mensuelles : février 2012

Tout cela est faux !

23 février 2012. Appel de l’Enseignement supérieur et de la Recherche aux candidats à l’élection présidentielle et aux citoyens. Texte de l’appel lancé par la Coordination nationale des universités, la Coordination nationale de la formation des enseignants, Sauvons la recherche, Sauvons l’université. Signer l’Appel du 23 février 2012 (en haut à droite de la page).

« L’actuel gouvernement présente la réforme de l’Université comme l’une des grandes réussites du quinquennat. Il prétend avoir donné aux universités leur autonomie, avoir fait, en faveur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, « des efforts financiers sans précédent », avoir engagé une politique de l’excellence qui commencerait à porter ses fruits au niveau international et avoir réformé la formation des maîtres pour parvenir à une « meilleure formation des enseignants ». Tout cela est faux !

« Nous demandons une nouvelle politique pour l’Enseignement supérieur et la Recherche, en rupture avec les réformes destructrices que nous subissons depuis des années. Celle-ci devrait reposer sur dix principes et objectifs« .

Commentaires fermés sur Tout cela est faux !

Classé dans Non classé

Dijon. Encore un rebondissement !

Alors que la « paix des braves » avait pris le pas sur le « combat des chefs » entre les deux candidats à la présidence de l’université, Alain Bonnin, en voie d’être élu président par le nouveau Conseil d’administration, et Sophie Béjean, présidente sortante, le SNESUP-CGT a déposé un recours, dans les délais, auprès de la commission académique de contrôle des opérations électorales. Le recours concerne le collège B des enseignants au CA. Texte du recours. Toutes les chroniques sur les élections en Bourgogne.

Rappelons les résultats « serrés » dans le collège B. 1.067 inscrits, 743 votants. Liste Bonnin, 232 voix et 4 élus ; liste Béjean, 231 voix et 1 élu ; liste Pour une université de service public (SNESUP CGT), 222 voix et 1 élu.

Première raison du recours SNESUP-CGT. « Le comité consultatif électoral n’a pas recompté les bulletins alors que les trois premières listes se tiennent à très peu de voix d’écart, voire à une seule, ni vérifié le matériel de vote ; par exemple des procurations photocopiées ont été acceptés dans certaines cas et refusées dans d’autres ».

Commentaires fermés sur Dijon. Encore un rebondissement !

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté

Elections à Nantes (5, 6, 7 mars)

Les élections aux conseils centraux de l’université de Nantes auront lieu le 5 mars 2012 pour les enseignants et les BIATOSS, les 6 et 7 mars pour les étudiants. Un calendrier rapproché me paraît cohérent : d’autres universités ont pourtant choisi d’espacer l’élection des représentants des personnels et celle des représentants étudiants.

Yves Lecointe, président, n’est pas candidat à sa succession. Il pouvait l’être au titre de l’âge (il est né le 6 novembre 1952), et non au titre de la durée des mandats  : il a été élu président en mars 2007 – avant la LRU – et confirmé – après la LRU – en mars 2008 (scrutin « serré »). Après 2 mandats et 5 ans, un 3ème mandat : c’est trop pour la LRU ! Aucun des vice-président(e)s ne semble être candidat à la succession d’Yves Lecointe. Pas de « dauphin » donc. Situation peu fréquente dans les universités.

18 chroniques du blog sur les universités de la région des Pays de Loire (Nantes, Angers, Maine Le Mans). Trois chroniques sur l’élection du président Jean-Paul Saint-André à Angers. 170 photos de l’université de Nantes.

Lire la suite

11 Commentaires

Classé dans C. Pays de Loire

Le président. 2 mandats ? 8 ans ?

Loi LRU du 10 août 2007. Code de l’éducation Article L712.2. « Le mandat du président d’université, d’une durée de quatre ans, expire à l’échéance du mandat des représentants élus des personnels du conseil d’administration. Il est renouvelable une fois. Dans le cas où le président cesse ses fonctions, pour quelque cause que ce soit, un nouveau président est élu pour la durée du mandat de son prédécesseur restant à courir ».

L’interprétation et la mise en oeuvre de cet article ? Un n’importe nawak de plus ! Valérie Pécresse avait dit : « huit ans pas plus ! », mais n’a jamais fait publier de circulaire sur le sujet : comment compter ? Quelle est donc la règle réelle ? Elle varie d’une université à l’autre. Selon les humeurs de qui ? Des services juridiques du ministère ? Dans la chronique « Le président n’est pas candidat« , j’avais illustré le flou de la règle des deux mandats et des huit ans par différents cas de figure.

Dans la chronique du 20 février 2012, portant sur les élections aux conseils centraux de l’université de Cergy-Pontoise (« Cergy. De présidence en présidence« ), j’ai écrit que « Françoise Moulin Civil n’était pas candidate à sa succession (portrait sur EducProset sur ce blog). Elle aurait pu candidater à un second mandat, n’étant présidente que depuis 2008 et n’étant pas bloquée par la limite d’âge », fixée à 64 ans. Je m’étais basé, de bonne foi, sur le fait qu’elle n’avait été présidente que durant 3 ans et demi. 3 ans et demi + un second mandat de quatre ans de 2012 à 2016 = 7 ans et demi = en-dessous de la barre des 8 ans. J’ai donc cru que Françoise Moulin Civil ne souhaitait pas faire un second mandat.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Le président. 2 mandats ? 8 ans ?

Classé dans C. Ile-de-France

Plagiat d'une agence de Com ?

Les universités, fautes de compétences en interne, font quelquefois appel à des Agences de communication pour relooker leur site Web, « customiser » la charte graphique, créer un nouveau logo, dessiner une carte de voeux… Un lecteur du blog a attiré mon attention sur la carte de voeux 2012 de l’université unifiée de Lorraine. Il m’a autorisé à publier son message. La réalisation de la carte a été confiée à une Agence. Découvrir la carte.

Cette carte est-elle un plagiat d’une oeuvre originale de l’artiste Romain Lenancker ? Découvrir l’oeuvre en question.

L’artiste a été contacté et affirme n’avoir jamais collaboré avec cette Agence. Va-t-il défendre ses droits ? Que va faire l’université ? Demander à être remboursée du coût de la prestation de l’Agence ? D’ailleurs quel a été le montant de la facture ? Ou porter plainte contre l’Agence ? Le lecteur du blog poursuit : « à l’heure où les universités se battent contre le plagiat, font la morale aux chercheurs et aux étudiants, cette affaire fait franchement mauvais genre » !

Commentaires fermés sur Plagiat d'une agence de Com ?

Classé dans Non classé

Dijon. La paix des braves

En Lorraine, des recours ont conduit à l’invalidation des élections au Conseil d’administration, dans les deux collèges enseignants ; un nouveau scrutin devra être organisé. En Bourgogne, la liste « L’université, ensemble », soutenant la réélection de Sophie Béjean à la présidence, a décidé de ne pas engager de recours (chroniques : « Elections à Dijon : vers un recours ?« , « Dijon. Alain bonnin contre-attaque« ). En Bourgogne, après « le combat des chefs« , c’est « la paix des braves« .

« L’université, ensemble » s’en explique dans un communiqué du 22 février 2012. « Dans l’intérêt de la continuité du service public et afin de faciliter un bon fonctionnement de l’université, Sophie Béjean et les membres de la liste ont pris la décision de ne pas déposer de recours devant la Commission des opérations électorales. Il y va de la poursuite sereine des actions menées pendant la dernière période, du maintien des acquis et du positionnement inégalé qu’a atteint récemment notre université »… Le communiqué sur le blog de Sophie Béjean.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Dijon. La paix des braves

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté

Combien de candidats à Reims ?

28 février, actualisation en fin de chronique. Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA). Le mandat du président Richard Vistelle, élu en 2007 et confirmé en 2008, prendra fin le 17 mai 2012. Quand auront lieu les élections aux conseils centraux et à la présidence ? Ni annonce sur le site de l’université, ni communiqué de presse. L’URCA en plus de 300 photos et plusieurs dizaines de chroniques.

Aucune annonce, mais, bien sûr, tout le monde parle de l’élection dans l’université, depuis plusieurs mois. Combien de candidats ? Trois, quatre ou cinq ? Pour comprendre la « bataille » qui s’annonce, il faut remonter le temps. Election de Richard Vistelle au printemps 2007. L’histoire est racontée par Yann Yver dans la chronique publiée sur ce blog : « Yann, jeune et engagé« . Yann est alors en 1ère année de licence de physique. Il a 17 ans, est président de la Corpo Sciences et un des leaders de la FAGE locale. L’élection de 2007 fut un grand moment de militant pour lui. Il raconte ce que j’appelle « un beau coup tordu » !

Richard Vistelle, professeur en pharmacologie et pharmacocinétique et PU/PH (présentation sur EducPros) est-il candidat à sa propre succession ? Oui ! En tous cas, le journaliste de l’Hebdo du vendredi le dit à la fin d’un article en octobre 2011. Le président en fonction peut-il être candidat ? En principe non, car, au terme du nouveau mandat, 9 ans se seront écoulés. Valérie Pécresse avait affirmé : « huit ans, pas plus« . Mais c’est le grand flou dans l’application de cette règle (chronique : « Le président fait l’intérimaire« ).

Lire la suite

Commentaires fermés sur Combien de candidats à Reims ?

Classé dans Non classé

Lorraine : on recommence tout ?

Communiqué de presse de l’université de Lorraine, daté du 22 février 2002. Invalidation de certains résultats aux élections des conseils centraux par la commission de contrôle des opérations électorales de l’académie de Nancy-Metz. « Une imprécision du réglement intérieur sur l’affectation des enseignants-chercheurs aux « grands secteurs de formation » pouvait invalider les résultats des collèges A et B au Conseil d’Administration » (conseil qui élit le Président)… « L’université de Lorraine a décidé de ne pas faire appel de cette invalidation et proposera très rapidement un nouveau calendrier électoral pour les collèges invalidés ».

Je crois comprendre que les enseignants-chercheurs vont devoir revoter pour élire leurs représentants au CA. En Lorraine, on recommence tout ? Ce qui est sûr, c’est que le CA n’élira pas le président de l’université le 28 février 2012.

J’ai publié déjà deux chroniques sur les élections du 9 février 2012 dans l’université de Lorraine. Dans la chronique du 14 février, je dénonçais le déficit d’informations fournies par la communication institutionnelle de l’université : « Lorraine : silence sur les élections« . Dans la chronique du 16 février (« Lorraine : LE communiqué officiel« ), j’écrivais que l’élection du président n’était pas faite : pour lequel des 5 candidats à la présidence les personnalités extérieures voteront-elles ?

Lire la suite

Commentaires fermés sur Lorraine : on recommence tout ?

Classé dans Non classé

Lyon 1 : le feuilleton continue

Dans la première chronique consacrée aux élections aux Conseils centraux de Claude Bernard Lyon 1, je m’étonnais de l’absence totale de transparence de l’université : « Lyon 1 : combien de candidats à la présidence ? . Les élections ont eu lieu le 31 janvier 2012 et aujourd’hui personne ne sait si Alain Bonmartin, président en exercice, sera candidat à sa succession. Lire également la chronique « Quand Domitien Debouzie présidait Lyon 1« .

Plusieurs commentateurs de la chronique ont permis d’y voir plus clair. Merci à Olivier Dezelus, François Locher, et Philippe Lalle d’avoir informé les lecteurs de ce blog. L’élection d’un président n’est pas un évènement interne à l’université ; c’est un évènement régional et national. Tous ceux qui souhaitent s’informer doivent pouvoir le faire avec facilité sur le site même de l’université : ce n’est pas le cas ! Déficit grave de communication externe !

Le feuilleton continue. Les élections ont eu lieu le 31 janvier 2012. L’élection du président aura lieu le 6 mars 2012, voire le 9 mars si, après cinq tours de scrutin le 6 mars, une fumée noire sort de la chaufferie de l’université. Les 22 membres du Conseil d’administration qui vont désigner le président ont été élus le 31 janvier 2012. Pourquoi attendre 5 semaines ? Les candidats à la présidence ne vont pas cogiter aussi longtemps pour penser leur mandat et se déclarer !

Lire la suite

Commentaires fermés sur Lyon 1 : le feuilleton continue

Classé dans C. Rhône-Alpes Auvergne

La Cour des Comptes et la Licence

Rapport de la Cour des Comptes. La réussite en licence : le plan du ministère et l’action des universités. Entretiens de la Cour dans une vingtaine d’établissements. Dépenses pour le Plan Licence : 750 millions d’euros en 5 ans. Diagnostic sévère de la Cour. Je regrette cependant que les 3 recommandations finales se positionnent sur la structuration actuelle du premier cycle éclaté d’enseignement supérieur (Licence, DUT, BTS, CPGE), sans pouvoir penser une révolution : la création d’Instituts d’enseignement supérieur (98 chroniques du blog sur les IES).

Page 13. Evaluation globale. « La Cour considère qu’au regard du montant de la dépense publique dont le plan « Réussir en licence » a été le vecteur, il n’est possible de se satisfaire ni des conditions hâtives dans lesquelles les crédits correspondants ont été alloués, ni des modalités sommaires qui ont présidé au suivi de leur emploi, ni enfin, du défaut d’évaluation de leur impact ».

Page 3. Les indicateurs. « Les mesures utilisées conduisent donc à donner de la réussite ou de l’échec en premier cycle une définition qui peut apparaître réductrice, et qui ne correspond pas, de fait, à la réalité de maintes universités dont elle entache pourtant l’image. Malgré un diagnostic sur ce point partagé, le ministère et les universités ne se sont pas encore accordés pour arrêter un référentiel d’indicateurs validant une approche plus ouverte, mais aussi plus précise, de ce phénomène complexe ». Chronique du blog : « Licences : données et indicateurs« .

Lire la suite

Commentaires fermés sur La Cour des Comptes et la Licence

Classé dans Non classé