Lorraine. Président Mutzenhardt ?

Les enseignants de l’université de Lorraine et les étudiants messins étaient de nouveau appelés aux urnes, le 20 mars 2012, après l’annulation d’une partie du scrutin du 5 février 2012. Les résultats sont en ligne sur le site : net progrès dans la transparence de l’information et dans la réactivité de la communication. 23 chroniques de ce blog sur l’enseignement supérieur et la recherche en Lorraine.

Premier enseignement. Une participation faible pour un scrutin universitaire : 73% de votants dans le collège des professeurs, 43% dans le collège des autres enseignants, 10% dans le collège des usagers messins. Vu la présence de 5 listes dans chacun des collèges enseignants, les listes arrivées en tête n’atteignent ni la majorité absolue des électeurs inscrits, ni celle des suffrages exprimés.

Deuxième enseignement. Les cartes ont été rebattues pour le nouveau scrutin (fusion de listes et éligibilité de listes invalidées pour le 1er scrutin). Mais les résultats confirment ceux du premier. Les listes soutenant la candidature de Pierre Mutzenhardt l’emportent dans les deux collèges : 282 voix, 43,1% des suffrages exprimés et 4 sièges dans le collège A ; 470 voix, 37,6% des suffrages et 4 sièges dans le collège B. Elles ont progressé en % des suffrages exprimés par rapport au 5 février.

8 sièges sur 12 au CA pour Pierre Mutzenhardt, de par l’effet de la prime de sièges à la liste arrivée en tête. Les 4 autres sièges se répartissent sur 3 listes. Collège A : 1 siège pour la liste soutenant la candidature de Jean-Louis Morel (157 voix et 24% des suffrages exprimés) ; 1 siège pour la liste soutenant Henry Coudane, invalidée pour le scrutin du 5 février (110 voix, 16,8% des suffrages). Collège B : 1 siège pour la liste Morel (282 voix, 22,5% des suffrages exprimés), 1 siège pour la liste des Obstinés (217 voix, 17,3% des suffrages).

Troisième enseignement. L’élection du président par les 30 membres du CA aura lieu le 5 avril 2012. Pierre Mutzenhardt n’est sûr, a priori, que de 8 voix. Après le 1er scrutin, j’estimais que les jeux n’étaient pas faits : qu’auraient alors voté les 10 personnalités extérieures ? Après le 2nd scrutin, confirmant et amplifiant le premier, je suis persuadé que la plupart des personnalités extérieures donneront leur voix à Pierre Mutzenhardt. Elles auront à coeur de clore ce triste épisode électoral. Elles veulent revenir aux dossiers brûlants. « Projet d’IDEX : les collectivités territoriales écrivent à Nicolas Sarkozy » (EducPros, 28 février 2012).

Quatrième enseignement. Les 5 représentants des collectivités territoriales au CA n’auront pas d’états d’âme. Luc Johann, président sortant de l’université de Metz, avait été élu au CA lors du scrutin de février ; il ne l’est plus après les élections du 20 mars. Un président sortant battu : ce n’est pas une première dans les élections universitaires 2012 !

Cinquième enseignement. Henry Coudane, élu au CA, est professeur des universités et praticien hospitalier. Il ne sera pas président de l’université de Lorraine. Un PU/PH peut donc être battu aux élections : c’est une première dans les scrutins universitaires 2012 ! Les 3 universités fusionnées (Strasbourg, Aix-Marseille, Lorraine) ne seront donc pas présidées par un PU/PH.

Help ! Au fait, où se situera, à Nancy, le siège de la présidence de l’université de Lorraine ? A la Villa Bergeret (photo 1) ou dans les locaux du PRES (photo 2) ?

Commentaires fermés sur Lorraine. Président Mutzenhardt ?

Classé dans Non classé

Une réponse à “Lorraine. Président Mutzenhardt ?

  1. pdubois

    Deux courriels : le siège provisoire de la présidence de l’université de Lorraine sera localisé au PRES (2nde photo). Pour le plus long teme la question n’est pas tranchée (nouvelle construction ?)

    Un des deux courriels commente la participation des usagers à Metz. Elle est encore plus faible que ce que vous annoncez : 6,35%.
    C’est tellement faible, mais pour beaucoup d’étudiants c’était la 4ème fois (UFR, Collegium, Centraux 1, Centraux 2) qu’ils votaient. Pour les avoir vu la journée en tractant, ils en avaient vraiment assez.

  2. DeReims

    Petit rappel : art L 712-2 du code de l’éducation : seuls les membres élus du CA sont grands-électeurs du président de l’université. Les personnalités extérieures ne votent donc pas.

  3. @ DeReims. Erreur de votre part. L’université de Lorraine a statut de grand établissement. Les 10 personnalités extérieurs élisent le président.

  4. Thierry

    La villa Bergeret, joyau de l’Ecole de Nancy, sera convoitée (en temps de crise). Mais l’adresse officielle est plus centrale sur Nancy. Après, s’ouvriront les choix traditionnels : Vandières ou Louvigny , enfin je veux dire, à côté de la gare TGV ! 😉