Excellence. Bruno Sire répond

« Sire : certifions notre excellence !« . Bruno Sire, président de l’université de Toulouse 1 Capitole, candidat à sa réélection, a posté un commentaire sur la chronique. Je me dois, bien sûr, de lui permettre d’exercer son droit de réponse. Le blog est un blog coopératif. 27ème chronique sur le SUP en Midi-Pyrénées.

« Merci pour ces commentaires revigorants, mais qui nécessitent quelques éclaircissements car ils traduisent mal ce que nous cherchons à faire. D’abord il ne faut pas confondre qualité et excellence. La recherche de la qualité est une des conditions du rayonnement plus que de l’excellence. La qualité est notre programme, justement parce que nous avons conscience qu’il nous reste du travail à faire ! Ce travail, que nous aurions dû mener depuis quelques années, s’est vu différé en raison de la mise en oeuvre de la Loi LRU, de SIFAC et des quelques gros chantiers de réorganisations qui en ont découlé. Nous nous donnons 4 ans pour nous faire certifier par composantes (facultés ou écoles)… vaste programme qui vise à envoyer des signaux (rayonnement) à nos partenaires et futurs partenaires et à nos usagers et futurs usagers ».

« Le mot excellence doit être mis en regard de nos missions de service public : recherche, formation, insertion. La recherche, je vous invite à regarder les classements comparatifs de nos centres de recherche et de nos écoles et facultés. L’excellence passe ici par l’attractivité de nos équipes et de nos structures. L’excellence de la formation est largement fonction, selon nous, de la qualité de nos enseignants-chercheurs. Ceci est donc lié à cela ».

 « L’insertion professionnelle est elle fonction de multiples efforts, qu’il serait trop long de détailler ici, mais parmi lesquels je voudrais souligner l’intérêt de diversifier notre offre de formation pour que chacun puisse trouver, autant que faire ce peut, une offre qui corresponde à son projet professionnel et à ses aptitudes intellectuelles. C’est la raison pour laquelle nous avons diversifié les filières et qu’elle sont plus ou moins sélectives à partir de Bac + 3″.

« Vous y voyez une approche libérale, comme une sorte d’injure ultime. Il faudra m’expliquer en quoi cette politique est plus libérale qu’autre chose ? Nous n’avons visiblement pas la même définition de ce mot ! A UT1 Capitole, nous nous battons, tout simplement, pour un service public de qualité, qui rayonne et qui rende l’excellence accessible à tous… Est-ce un défaut ? »

Commentaires fermés sur Excellence. Bruno Sire répond

Classé dans C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon)

Une réponse à “Excellence. Bruno Sire répond

  1. PR27

    Dans l’article http://www.univers-cites.fr/Etudiants-precaires-inaction,1326, le président Sire fait part de son opinion en faveur d’une augmentation des frais d’inscription. Quelles sont ses perspectives dans l’idex de Toulouse, en la matière ?

  2. Fanny

    L’idex toulousain par la mise en place d’un statut de « grand établissement » rend tout à fait possible l’augmentation des frais d’inscription.

  3. PR27

    @Fanny : Merci. J’en déduis que Pécresse, s’exprimant à l’assemblée nationale en 2008 contre les frais d’inscription, était dans une hypocrisie certaine ? Bon, on verra. De toute façon, j’ai la video de son intervention dans mon coffre-fort.