ENA, classement de sortie, Wauquiez

Le décret du 4 mai 2012, avant-veille du second tour de l’élection présidentielle, maintient le classement de sortie de l’ENA. Il est signé par François Sauvadet et Valérie Pécresse. Il rend désormais obligatoire un entretien avant affectation dans un emploi de la fonction publique. En cas de réserve exprimée par la commission au terme de l’entretien, le nouvel Énarque peut passer outre à l’avis et faire valoir son classement. Le serpent de mer de la suppression du classement n’est pas encore mort.

Laurent Wauquiez, sorti major de la promotion Mandela (2001), a intégré l’un des trois grands Corps de la fonction publique, le Conseil d’Etat. C’est un privilège des élèves sortis dans la « botte ». L’article 50 rappelle aux sortants que, s’ils choisissent la fonction publique, ils doivent, à compter de leur nomination, servir l’Etat pendant dix ans au moins.

« A compter de leur nomination » laisse entendre que les années d’École ne font pas tourner le compteur des 10 ans. Laurent Wauquiez n’a pas, à ce jour, respecté cette obligation décennale. Quand va-t-il se mettre en règle ? Il a annoncé récemment qu’il allait s’ancrer dans la Haute-Loire. Comme François Hollande en Corrèze ? Mais, s’il n’était pas réélu député, retournerait-il au Conseil d’Etat ?

Florilège des 83 chroniques du blog sur Laurent Wauquiez. Que laissera-t-il de son passage au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche ? Rien qui n’ait été initié par Valérie Pécresse. Oublions Laurent Wauquiez, le 1er partout, le prétentieux, l’homme qui avait dit qu’il ne serait pas le ministre de la gestion des affaires courantes !

Laurent 1er et le classement de l’ENA. Il est probable que Laurent Wauquiez n’a même pas été consulté sur le nouveau décret. Aurait-il alors fait part de son opposition au classement de sortie ? En 2008, l’ex-ministre déclarait en effet à L’Express : le classement de sortie est complètement stupide“… “Un examen plus ou moins bien réussi en fonction du pied sur lequel on s’est levé un matin ne peut pas déterminer une carrière”… “Ce classement reproduit dans la fonction publique un véritable système de castes. On délivre à vie aux mieux classés des titres de gloire comme des barrettes de maréchal russe, qui donnent à certains le sentiment d’appartenir à une classe supérieure”. Lire aussi Obligation décennale du Normalien.

Coût de la scolarité de Wauquiez. 230.000 euros pour 9 années de formation initiale en continu.

Licence. Laurent 1er, le 1er août 2011. Arrêté sur la licence qui accentue son bradage : Licence : laxisme accru des modalités de contrôle des connaissances. Laurent Wauquiez s’est moqué des avis des comités de suivi de licence et de master.

Et aussi : « Laurent Wauquiez fait la claque », « Un piètre ministre du SUP », « Sécu étudiante, il ment ! », « Les dîners du ministre et de la CPU », « Laurent 1er le prétentieux », « Noël dans les aéroports », « Sur les épaules de Guéant », « Colère des régions contre Wauquiez », « Il se trompe d’ascenseur ».

Commentaires fermés sur ENA, classement de sortie, Wauquiez

Classé dans Non classé

Une réponse à “ENA, classement de sortie, Wauquiez

  1. Un peu comme un cheveu sur la soupe, je vous signale cet article de Serge Merle qui se réfère à la problématique du coût des études en reprenant (parmi de nombreuses autres données de la DEP) votre exemple sur le coût des études de L. Wauquiez : http://www.laviedesidees.fr/A-qui-profitent-les-depenses.html
    Une réflexion sur le caractère anti-redistributeur des dépenses d’éducation dans un contexte de baisse globale de la contribution fiscale des plus aisés.