Présidente Fabienne Blaise

Présidente de l’université de Lille 3, élue le 12 mai 2012 : Fabienne Blaise. Son blog. Son CV. Née à Valenciennes en 1957, elle est professeur en langue et littérature grecque depuis 2007 et directrice de la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société Lille Nord de France depuis 2008. Album photos de la MESHS.

La trajectoire qui a mené Fabienne Blaise à la présidence de Lille 3 est tout à fait atypique. Elle n’a été ni vice-présidente de l’université, ni membre d’une équipe présidentielle, ni directeur de composante, ni même élue dans un conseil central. Son expérience en matière de responsabilités est pourtant imposante tant au niveau local que national et ce depuis de nombreuses années, surtout dans le champ de la recherche à la direction de l’UMR Savoirs et Textes, de l’édition et de la valorisation des Humanités.

La trajectoire a toujours associé enseignement et recherche. Le CV laisse penser que la carrière se fera dans la recherche : de 26 à 33 ans, Fabienne Blaise est assistante de recherche de Jean Bollack à la MSH de Paris. En 1990, il est déjà devenu très difficile d’obtenir un poste de chargé de recherche au CNRS. Il faut obtenir un poste stable et faire ce qu’il faut pour y parvenir : obtention du doctorat en 1990 et de l’agrégation de lettres classiques en 1991. Mais le doctorat ne suffit plus pour devenir maître de conférences.

C’est donc pendant une année le professorat en lycée à Douai. Ne pas faire de recherche doit manquer à Fabienne Blaise. Il lui faut absolument retourner à l’université. Elle prend donc un poste d’ATER à Lille 3, à 35 ans. Attendre 3 ans encore pour devenir à 38 ans, en 1995, maître de conférences. Certains souriront d’une carrière qu’ils qualifieront de « lente » : « MCF à 38 ans, professeur à 50 ans ». Ces moqueurs ne devraient pas oublier les profondes inégalités de carrière d’une discipline à l’autre (chronique : « Supprimer les agrégations du SUP« ). Ils ne devraient pas oublier que le pire pourrait arriver : la disparition des postes en Lettres classiques, la disparition des postes enseignant les Humanités.

Mais pourquoi donc candidater à la présidence d’une université alors qu’on est devenu enfin professeur et surtout quand on est directrice d’une MSH ? Fabienne Blaise l’explique avec une grande honnêteté et tonicité dans sa profession de foi. « La situation actuelle m’oblige à cette décision, au nom de tout ce que m’a apporté notre communauté universitaire. Depuis quelques années, j’observe en effet avec inquiétude l’évolution de l’université Lille 3« .

Les objectifs du mandat présidentiel : « relever le défi de structurer la recherche en sciences humaines et sociales dans la région…, peser fermement dans la constitution de l’université de Lille…, défendre une ligne claire, où la recherche interdisciplinaire et sur programme ne doit pas faire oublier qu’elle ne peut exister sans recherche disciplinaire forte et sans soutien ferme et récurrent aux laboratoires…, concevoir recherche, formation et devenir des étudiants comme indissociables ».

« J‘ai appris que rien ne peut se faire si l’on n’accepte pas de s’exposer – même si cela nous met parfois en danger – en énonçant ses modalités d’action, au sein de son équipe et au-delà de cette équipe. C’est là, selon moi, assumer ses responsabilités de présidente sans tomber dans la personnalisation à laquelle incite la loi LRU ». Courage Présidente Blaise !…

Professeur de sociologie à Lille 3 entre 1980 et 1988, directeur du service des stages sous le mandat de Jean Ceylerette, directeur d’UFR sous le mandat d’ Alain Lottin, je souhaite tellement que vous réussissiez votre mandat, avec votre équipe et tous les personnels. Chronique à suivre : Les présidents de Lille 3.

 

Commentaires fermés sur Présidente Fabienne Blaise

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Les commentaires sont fermés.