Lorraine. Mutzenhardt, 1er président

Université de Lorraine. Communiqué du 25 mai 2012. « Le Conseil d’Administration a été installé ce matin et a procédé à l’élection. Jean Louis Morel, professeur de biologie pour l’environnement, et Pierre Mutzenhardt, professeur de physico-chimie, étaient candidats. Pierre Mutzenhardt a été élu par 19 voix au premier tour de scrutin. Jean Louis Morel a obtenu 6 voix. 4 bulletins blancs ont été comptés ». Rappelons que la nouvelle université de Lorraine a statut de Grand établissement ; les personnalités extérieures ont participé à l’élection du Président. Celui-ci est élu pour un mandat de 5 ans.

Le président Mutzenhardt a su attendre l’issue des recours en contentieux et les résultats de la 3ème élection dans le collège B des autres enseignants. Philippe Rollet, réélu président de Lille 1 Sciences et Technologies, n’a pas su attendre le jugement du tribunal administratif et se trouve dans une situation fort inconfortable.

Toutes les chroniques du blog sur le feuilleton des élections universitaires en Lorraine. Le Républicain Lorrain consacre un long article à l’élection de Pierre Mutzenhardt. « Désormais, le pain est sur la planche comme l’a du reste souligné le président élu. Celui-ci a notamment indiqué être décidé « à prendre en compte ce qui se dit en interne de manière posée » mais aussi à « avancer » afin que l’université « prenne toute sa place au niveau national et rayonne à l’international ».

« Les premières étapes à venir consisteront à vérifier que tout est en ordre, en vue de la prochaine rentrée et à « mettre en place l’équipe politique » qui entourera le président. Surtout, il faudra apporter une solution aux problèmes en cours « qui concernent les carrières, les personnels, l’harmonisation en matière de ressources humaines en général« . Des dossiers qui sont parfois en souffrance depuis des semaines ».

Philippe Gérard, élu SGEN au CA de l’université de Lorraine, explique pourquoi il a voté Pierre Mutzenhardt. « Démocratie représentative, démocratie participative, collégialité dans les décisions, développement du service public, délégation pertinente, confiance dans les acteurs, reconnaissance et valorisation des personnels, véritable communication interne et externe, …devront être les caractéristiques de la gouvernance«  de la nouvelle université.

Commentaires fermés sur Lorraine. Mutzenhardt, 1er président

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Une réponse à “Lorraine. Mutzenhardt, 1er président

  1. TonnerredeBrest

    Bah, après six mois de campagne au minimum, pour ceux qui s’y sont mis en retard, force est de constater que c’est peut-être le moins pire qui a gagné et que les autres l’ont bien aidé : l’intersyndicale nancéienne formée par le Snessup de Nancy 2 (en refusant de faire équipe avec d’autres, ce qui bloquait des voix sans proposer un candidat), l’intersyndicale messine formée par l’Unsa et le SGEN de Metz (en choisissant un candidat qui n’avait aucune chance dès le départ, quelles qu’aient pu être ses illusions et les leurs), Luc Johann en s’obstinant à vouloir se présenter alors qu’il était devenu clair dès le premier tour qu’il n’avait aucune chance (tout ça pour renoncer une semaine avant le CA du 25 mai, politique du « si ce n’est moi, ce ne sera pas toi »…), Henry Coudane en s’obstinant à chercher des alliances avec des gens qui n’en voulaient pas au lieu de se servir efficacement de son carnet d’adresses pour construire des listes plus solides, Jean-Louis Morel en se laissant phagocyter par un pseudo-groupe de réflexion sur la recherche dont la seule ambition était surtout de servir de marche-pied à un ponte de médecine visant la VP CS et en perdant toute crédibilité avec une fusion contre-nature et contre-productive (Mutzenhardt a gagné plus de 50 voix de MCF au deuxième tour) avec l’intersyndicale messine. Combien de fois a-t-on eu l’impression que certains préféraient encore voir Mutz élu plutôt qu’un autre concurrent trop semblable finalement entre outsiders ? Bon, alors, on revote quand, une fois la LRU dégagée elle aussi enfin ? 🙂

  2. SoutienBiatss

    35h : URGENCE – message des représentants CGT, FO, FSU, UNSA au CT

    A l’issue des quatre réunions du groupe « temps de travail », alors que quatre des cinq syndicats représentés au Comité technique élaborent pour l’UL un scenario au mieux-disant calqué sur les négociations de Nancy 2 et de l’UPVM, c’est-à-dire 35h/semaine et 45 jours de congés (avec une déclinaison à 37h30/semaine et 58 jours de congés), le Président a souhaité revenir sur le protocole d’accord ministériel de 2002, « non réglementaire » selon lui, et imposer aux personnels le scenario suivant : 36h40/semaine et 45 jours de congés (avec une déclinaison à 37h30/semaine et 50 jours de congés).

    Il y a urgence : le Comité technique (le 12 novembre), le Conseil d’Administration (le 20 novembre) vont voter.

    Pour la défense des 35h à l’Université de Lorraine, signez la pétition !
    http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=35hUL
    Dès aujourd’hui et avant le 18 novembre

    Les organisations syndicales représentées au Comité Technique :
    UNSA (A&I et SNPTES), FERCSUP CGT, SNASUB/FSU, SNPREES/FO

    avec le soutien du SNEP/FSU, du SNESUP, de SUD Education Lorraine Solidaires, SUP’RECHERCHE UNSA, et des ObstinéEs