Députés Pécresse, Wauquiez, Hetzel

Deux anciens ministres de l’enseignement supérieur et de la recherche, Valérie Pécresse (45 ans) et Laurent Wauquiez (37 ans), ont été réélus députés en juin 2012. Ils ont été rejoints à l’Assemblée par Patrick Hetzel (48 ans), ancien directeur de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle (photo : en campagne à Saverne, en juin 2012). Tous les trois siègent sur les bancs de l’UMP. Tous les trois soutiennent la candidature de François Fillon à la présidence de l’UMP.

Anciens Hauts responsables de l’enseignement supérieur et de la recherche entre 2007 et 2012, vont-ils intervenir dans le débat des Assises et dans celui qui lui succèdera à l’Assemblée nationale (projet de loi prévu en décembre 2012) ?

J’ai eu la curiosité de consulter le site fort pertinent de l’Assemblée nationale. Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez, Patrick Hetzel interviennent-ils dans les débats pléniers et en commission ? Posent-ils des questions au gouvernement ? C’est Patrick Hetzel, le petit nouveau et bon élève, qui détient la palme de l’activité parlementaire. Les deux anciens ministres n’en ont que pour les finances de l’État : ils possèdent les ficelles du métier, et ne sont pas sans hargne vis-à-vis du nouveau gouvernement.

Fiche de Valérie Pécresse. Députée de la 2ème circonscription des Yvelines, née en juillet 1967, maître des requêtes au Conseil d’État. Également ancien ministre du budget, elle est membre de la Commission des finances. Intervention à l’assemblée le 11 juillet 2012 dans le débat sur le rapport de gestion pour l’année 2011. Ni intervention en commission, ni question au gouvernement. Site inaccessible.

« La loi de règlement montre encore que la double norme de maîtrise des dépenses zéro volume, zéro valeur a été scrupuleusement tenue. En français, cela veut dire qu’en 2011, les dépenses de fonctionnement sont restées stables…  Connaissez-vous une autre année depuis 1945 où les dépenses de l’État ont ainsi été gelées en valeur ? La loi de règlement constate enfin que le nombre de fonctionnaires a davantage diminué en 2011 qu’en 2010. Connaissez-vous une autre année depuis 1945 où le nombre de fonctionnaires de l’État a été aussi fortement réduit ?… Vous dites que nous n’avons rien foutu ; pour ma part, je ne connais pas d’année où un gouvernement a fait autant qu’en 2011 !… ll n’y a pas d’ardoise cachée. En revanche, il y a une facture cachée ! Et cette facture cachée, ce sont les 20 milliards d’euros de dépenses que M. Hollande a engagées depuis qu’il a été élu Président de la République ».

Fiche de Laurent Wauquiez. Député du Puy-en-Velay (Haute-Loire), né en avril 1975, maître des requêtes au Conseil d’État. Membre de la Commission des finances. Sur son site de député : pas de communication sur l’enseignement supérieur et la recherche.

Intervention le 4 juillet 2012 en Commission des finances. « Selon le rapport, l’objectif de la loi de finances rectificative est d’épargner les classes moyennes. Nous en doutons. Premièrement, vous estimez que votre mesure sur les successions, qui consiste à abaisser le plafond à 100 000 euros, est de celles qui portent sur les personnes « très aisées ». Ce sont donc des personnes très aisées, celles qui transmettent un bien de 100 000 euros, qui correspond à peine à un tout petit pavillon ou à un minuscule appartement ? » Lire la suite…

Intervention les 17 et 18 juillet 2012 lors du débat sur la loi de finance rectificative pour 2012. « Cet article 2 repose sur une série de mensonges, de supercheries et d’escroqueries avec lesquelles vous avez tout simplement berné les Français »… Lire la suite…

Fiche de Patrick Hetzel. Député de Saverne (Bas-Rhin), né en juillet 1964, professeur de faculté. Membre de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation, de l’office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques. Patrick Hetzel fait état de son activité parlementaire sur son site utilisé pour la campagne des législatives. Le nouveau député alsacien est le plus actif. Il est déjà cosignataire de trois projets de loi.

10 questions au gouvernement dont une, le 7 août, sur « les élections du Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER ) qui ont eu lieu au mois de juin. Habituellement le ministère publie les résultats de ces élections dans la journée. Or, à ce jour, aucune publication n’est intervenue. C’est pourquoi il l’interroge pour en connaître la cause ». Les dix questions sont, à ce jour, restées sans réponse.

18 juillet 2012. Intervention à l’assemblée sur la loi de finances rectificative pour 2012. A propos de la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires. « Vous faites une erreur majeure. Elle est comparable, à mon sens, à celle que vous avez pu commettre, en son temps, avec les trente-cinq heures. Vous pensez que le travail est un gâteau qui se partage, mais cette vision n’est pas réaliste ». Lire la suite…

Quatre interventions en commission des affaires culturelles et de l’éducation. 24 juillet 2012, intervention en réponse à l’intervention de Geneviève Fioraso (la vidéo). Question sur la stratégie en matière d’insertion professionnelle des étudiants. « Je vous remercie, madame la ministre, de votre intervention et prends note de votre intention de poursuivre la dynamique lancée à la faveur de la loi LRU. Il y avait, en 1960, 300 000 jeunes dans l’enseignement supérieur français. Ils sont aujourd’hui 2,4 millions, soit huit fois plus, alors que la population de notre pays n’a pas été, elle, multipliée par huit, loin de là. Le passé récent montre que l’entrée sur le marché du travail constitue l’une des préoccupations majeures des étudiants. Un travail important a été réalisé sur la question de l’insertion professionnelle. L’une des directions placées sous votre autorité s’intitule d’ailleurs désormais la direction générale pour l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle, dans le droit-fil de la loi LRU qui a prévu, dans son article 1er, que l’insertion professionnelle constituait l’une des missions à part entière de nos établissements d’enseignement supérieur. Quelle place allez-vous accorder à cette mission d’insertion professionnelle dans votre stratégie ministérielle ? »

Commentaires fermés sur Députés Pécresse, Wauquiez, Hetzel

Classé dans Non classé

Une réponse à “Députés Pécresse, Wauquiez, Hetzel

  1. Pascal Wintz

    Bonjour,

    Je mle permet de compléter votre article sur les députés et l’ESR. Vous ne mentionnez pas Frédéric Reiss, député de la 8ème circonscription du Bas-Rhin (Wissembourg – Niederbronn-les-Bains). Agrégé et ancien principal de collège, il est membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation.

    Auteur d’un rapport sur l’école primaire et le socle, il s’intéresse également aux questions touchant l’Enseignement supérieur comme le prouve sa question du 21 août sur les relations Universités / IUT.
    http://www.nosdeputes.fr/14/question/QE/3189

    Je reconnais cependant qu’il est moins médiatique que les 3 que vous citez, …