Assemblée générale permanente

Des personnels de l’université Denis Diderot Paris 7 ont créé une Assemblée générale permanente. Elle a lancé un appel à la grève le 23 octobre. Le Conseil d’administration a cependant voté « Oui » à la signature de la convention de l’IDEX Sorbonne Paris Cité.

Assemblée générale permanente ? Un souvenir qui remonte à 1968, à ma première recherche de chercheur contractuel au Laboratoire de sociologie industrielle. Dans les usines occupées jour et nuit, le « pouvoir de décision » reposait sur ce type d’assemblée. La « démocratie directe » pouvait s’exercer : des motions étaient votées. Le comité de grève mettait en œuvre les décisions de l’assemblée. Aujourd’hui, l’université de Paris 7 n’est pas occupée jour et nuit ! Son assemblée générale n’est pas permanente ! Un comité de coordination est donc mis en place.

L’assemblée de Paris 7 s’est réunie vendredi 26 octobre et a voté plusieurs motions à la majorité qualfiée. Elle a diffusé ce matin un communiqué. “Elle prend acte du fait que la fusion des quatre universités du PRES Sorbonne Paris Cité est officiellement écartée tant par le Conseil d’Administration (motion votée à l’unanimité) que par la présidence de l’Université Paris Diderot. L’Assemblée se constitue notamment en force de proposition pour élaborer un projet concerté alternatif à celui de l’IdEx SPC, frappé d’obsolescence par l’engagement à ne pas procéder à une fusion universitaire”.

Le communiqué définit le calendrier des actions à venir. « Janvier 2013 : établissement de la question mise au vote universel direct en février et publication des attendus des différentes options mises au vote. Février 2013 : vote au scrutin universel direct sur les différentes options cadres ».

Une drôle de machine photographiée à Paris 7 en février 2011. Quiz : qu’est-ce ? où ?

Commentaires fermés sur Assemblée générale permanente

Classé dans BF. Quiz, C. Ile-de-France

Les commentaires sont fermés.