La Réunion : rien ne va plus !

Les élections aux Conseils centraux de l’Université de la Réunion doivent avoir lieu demain, mardi 30 octobre. Les dés sont-ils jetés ? Rien ne va plus ? Un fort mauvais feuilleton ! Chroniques sur les élections à l’université de La Réunion, depuis le 10 juin 2012. Michel Abhervé, blogueur, suit les médias locaux et me transmet les informations.

18 octobre 2012. Arrêté ministériel, signé par Geneviève Fioraso, créant une Commission électorale d’accompagnement.

22 octobre. Arrêté rectoral fixant la composition de la Commission. Philippe Forstmann (Inspecteur IGAENR envoyé en urgence par la Ministre) en est le président. Deux enseignants-chercheurs et deux BIATOSs sont nommés membres de la Commission.

23 octobre 2012. Zinfos974. “Coup de théâtre à l’Université de la Réunion ! Alors que les candidats avaient jusqu’à 16 heures pour déposer leur liste pour les élections du 30 octobre prochain, Philippe Jean-Pierre, tête de liste de “Refonder l’Université de la Réunion”, a décidé de ne pas déposer sa liste. Par cette action, Philippe Jean-Pierre entend ne pas “pas cautionner la nouvelle mascarade élaborée et planifiée par le président invalidé et illégitime.

24 octobre 2012. La commission électorale d’accompagnement publie un arrêté de recevabilité des listes de candidats. Pour les élections au CA, dans les collèges A et B, les listes soutenant la candidature du président sortant, Mohamed Rochdi, n’auront pas de concurrents. Philippe Jean-Pierre n’a pas réussi à obtenir le report du scrutin du 30 octobre, date décidée par Mohamed Rochdi, avant la création de la Commission.

Philippe Forstmann, interviewé par Zinfos974, explique pourquoi il a refusé le report des élections. Raison qui ressemble à du chantage : “J’ai entendu la demande mais il n’était pas possible de changer la date du scrutin (30 octobre) en raison de la nécessité de tenir ce Conseil d’administration avant le 31 décembre. En janvier prochain, l’Université devient autonome et devra gérer la gestion du personnel et il y avait notamment un risque de perturber la paie pour janvier et février“.

25 octobre. Article de Véronique Hummel (Clicanoo). “Philippe Jean-Pierre et “Refonder l’université de La Réunion” voient [dans le maintien de la date du 30 octobre] le symbole d’une préférence accordée au président Rochdi, et conteste la neutralité de cette mission. Dans le même article, l’inspecteur de l’IGAENR commente les évènements.

Zinfos974. “Une banderole “Université en crise : Stop à la dictature”, sur le parvis des Droits de l’Homme, à Saint-Denis… Le choix des mots est symbolique, le lieu l’est tout autant. Philippe Jean-Pierre, qui a finalement refusé de se présenter aux prochaines élections du 30 octobre, appelait ses partisans à se rassembler pour protester contre la gouvernance de l’université de la Réunion”.

Zinfos974. “Nouveau coup de théâtre à l’université. Les élections du 30 octobre compromises ? C’est à en perdre son latin. Alors qu’une commission électorale a été mise en place à l’Université de la Réunion pour superviser le scrutin du 30 octobre prochain, et qu’une seule liste, celle de Mohamed Rochdi, s’apprêtait à être présente, l’Université de la Réunion a décidé, le 12 octobre, de saisir le tribunal administratif de Bordeaux pour faire annuler la décision du 10 septembre dernier du tribunal administratif de Saint-Denis”.

25 et 26 octobre. La Commission d’accompagnement tient deux réunions pour régler, en particulier, des inscriptions sur les listes électorales. Elle publie des relevés de conclusions : ici et ici.

26 octobre. La Commission arrête la composition du bureau de vote. Luçay Sautron, directeur général des services, est nommé président. Il sera aidé de 6 assesseurs titulaires dont trois directeurs de services.

29 octobre, Zinfos974. “Philippe Jean-Pierre et plusieurs colistiers de Refonder l’Université ont mené une opération coup de poing ce matin, sur les deux campus de l’Université de la Réunion. Il a décidé de passer par la manière forte en “bloquant” les portails d’entrées des campus. “On veut montrer par cette action paralysante que rien ne va plus à l’Université et que le passage en force des élections n’est pas la solution”.

30 octobre. Jour du scrutin électoral. A suivre !

2 Commentaires

Classé dans C. Outre-Mer