S'orienter : vive la sérendipité !

Dictionnaire de sciences humaines aux Éditions du Septentrion. Tome 1 paru en 2010. « S’orienter dans la vie : une valeur suprême ? De la 1ère à la 500ème considération« . Tome 2 paru en septembre 2012. « S’orienter dans la vie : la sérendipité au travail ? De la 501ème à la 600ème considération ». L’auteur, Francis Danvers, est professeur de psychologie de l’éducation à l’université de Lille 3 Sciences humaines et sociales – Charles de Gaulle. Il a été directeur du Service commun universitaire d’information et d’orientation dans les années 2000. Chroniques du blog sur Lille 3 en note finale : les élections 2012, la présidente Fabienne Blaise, les 9 présidents depuis la création de l’université, l’Observatoire OFIVE…

Dans une période d’injonction incessante pour “choisir” précocement une orientation – “Ayez un projet professionnel !” -, le second tome du dictionnaire est particulièrement bienvenu. « Combinaison de l’intelligence et du hasard, la sérendipité occasionne des découvertes inattendues et des rencontres imprévisibles. Peut-il y avoir des heureux hasards dans l’existence dont on peut apprendre à se saisir opportunément ?”… “Approche anthropologique de l’orientation… : orientation pédagogique, orientation scolaire et universitaire, orientation des jeunes et des adultes, orientation tout au long de la vie”… Disciplines permettant une confrontation de regards avec une visée transdisciplinaire : sciences de l’éducation, psychologie, sociologie, économie, philosophie, histoire et politiques éducatives, anthropologie culturelle, etc”.

« Heureux hasards dans l’existence dont on peut apprendre à se saisir opportunément ». Exemple vécu la semaine dernière lors d’une démonstration de cuisine (fabrication de foie gras de canard – photos). Michel est le troisième enfant de la famille. Il a pensé, à la différence de ses deux aînés et au cours de ses études secondaires, ne pas trop s’éloigner du métier de son père, fabricant de foie gras et restaurateur ; il projette de suivre les cours de l’École Hôtelière de Lausanne, mais il n’est pas vraiment convaincu. Il a gardé plusieurs fers au feu et passé des concours d’entrée en école de commerce ; il est admis en classe préparatoire intégrée, entreprend les études et est aujourd’hui diplômé. Cinq années plus tard, que faire avec son diplôme en poche ?

Au cours de ses études de commerce, Michel a suivi l’évolution de l’entreprise paternelle – elle marche bien – et celle du marché du foie gras de canard : quand il rentrait chez lui le week-end, il entendait parler de la progression de la consommation et de la diminution du nombre de producteurs en région. Son père lui demande conseil, et ce d’autant plus qu’il va falloir investir, faire des travaux dans toute la chaîne de production pour respecter au plus près les normes européennes d’hygiène, de sécurité, de confort des animaux.

Michel, qui ne se voyait pas reprendre l’entreprise familiale après ses études de commerce, saisit l’opportunité d’y revenir. Il voit grand car il le faut : davantage de contrats de production avec les éleveurs (doubler le nombre de canards élevés chaque année), doublement de la surface des ateliers, diversification des produits et des préparations, innovations techniques (surgélation)… Produire plus implique de vendre plus : Michel fait le commercial, communique et multiplie les évènements, passe des contrats pour placer les produits dans des supérettes plutôt haut de gamme…

Au lycée, Michel ne s’est pas laissé enfermer dans un seul parcours de formation post-bac. Tout au long de ses études secondaires et supérieures, il a fait une « veille informationnelle« . Le moment venu, il saisit une opportunité. Bien sûr, il sait qu’il prend des risques en propulsant l’entreprise familiale dans une nouvelle ère, quantitative et qualitative. Mais il n’a que faire d’un projet professionnel routinier et sans risque.

Note finale. Chroniques du blog sur l’université de Lille 3. Les élections 2012 : « Élections à Lille 3 : les résultats« , « Présidente Fabienne Blaise« , « Les 9 présidents de Lille 3 » « De Solon à la présidence de Lille 3« . Le vice-président étudiant : « Moyens alloués aux VP étudiants« . L’observatoire OFIVE : « Poursuites d’études après le master« 

Commentaires fermés sur S'orienter : vive la sérendipité !

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Les commentaires sont fermés.