Genii loci de Strasbourg (250 photos)

Promenades en photos dans Strasbourg à la recherche des genii loci, en particulier des ingénieurs spécialistes des fortifications. Strasbourg est une métropole où l’on rencontre plus d’étudiants et d’enseignants que de militaires. Ce n’était pas le cas dans un passé pas si lointain. Ville au carrefour de routes, permettant ou interdisant le franchissement du pont sur le Rhin, ville frontière depuis la capitulation de 1681, ville attaquée ou défendue, conquise ou libérée, Strasbourg fut une ville militaire, une ville fortifiée, une ville de garnison, et même une ville de production d’engins de guerre. La géographie de Strasbourg, sa structuration spatiale ont été définitivement marquées par son histoire militaire ; celle-ci explique la localisation de l’université contemporaine. Lire également Ingénieurs, guerres et fortifications.

842, Les serments de Strasbourg (25 photos). Vestiges des remparts de l’époque médiévale, près de la place Sainte Madeleine : 20 photos. Lire également Les enceintes de Strasbourg à travers les siècles (Marie-Dominique Waton)

16ème siècle. A la fin du siècle, Daniel Specklin modernise l’enceinte médiévale : 30 photos. Un bastion de Specklin dans l’Hôpital civil : 20 photos. La ville se dote d’une fonderie de canons (1575).

DSC05973

17ème siècle. 1621, la création de l’université de Strasbourg aurait-elle un rapport avec le pont sur le Rhin ? Exposition aux archives municipales (40 photos). 1681, Strasbourg est rattachée à la France. Louis XIV demande à Vauban de reprendre l’ensemble du système de fortification à la Specklin. C’est la construction de la Citadelle (vestiges en 40 photos), le dégagement de l’espace de l’Esplanade, la construction du barrage, en amont des Ponts couverts médiévaux (10 photos).

18ème siècle. 45 photos. Place Broglie, le bâtiment de 1705 fut le siège de l’Ecole d’artillerie de Strasbourg, l’une des cinq premières écoles royales d’artillerie créées par Louis XV en 1720. Lire aussi, Ecoles militaires au 18ème siècle. Le siège de l’école d’artillerie est devenu mess des officiers en 1872 et l’est encore aujourd’hui.

19ème et 20ème siècles. L’Alsace est annexée en 1871. 20 photos : deux plans de Strasbourg, l’un datant de l’avant 1ère guerre mondiale et l’autre de 1932. 1. La citadelle de Vauban et la ceinture de remparts, mises à mal lors du siège de l’automne de 1870, ont été démantelées après l’annexion allemande. 2. Ce démantèlement, laissant des espaces libres, a permis la construction de l’université impériale. 3. Pas de grands changements spatiaux en vingt ans : le quartier de l’Esplanade, pendant l’annexion allemande et après le retour à la France, est tout entier dédié aux fonctions d’une ville de garnison. 4. Chance pour l’université contemporaine : la fin de Strasbourg, ville de garnison, libère des espaces pour la création du campus de l’Esplanade, au milieu des années 60 du 20ème siècle. Ci-dessous : plan de Strasbourg entre 1910 et 1914 (exposition sur le Rhin aux Archives de la ville et de la CUS)

DSC05831

Commentaires fermés sur Genii loci de Strasbourg (250 photos)

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Une réponse à “Genii loci de Strasbourg (250 photos)

  1. Ano Nyme

    La BNUS a numérisé beaucoup de plans anciens de Strasbourg et c’est très intéressant (même si l’outil de recherche est des moins pratique à utiliser).
    Un travail de choix et de classement (travail de Titan) est en train d’être mené sur Wikimedia Commons pour classer, légender, catégoriser des images de plans de Strasbourg et des images des fortifications.
    Strasbourg ne met pas assez en valeur son patrimoine militaire (la Citadelle qui n’est rien de plus qu’un baisodrome sur les remparts, Kriegstor inconnue de la plupart des strasbourgeois, place d’Austerlitz refaite avec un minuscule panneau parlant de la porte des bouchers… pour les touristes en dehors des ponts couverts il n’y aurait jamais rien eu à Strasbourg)