Lettres d'information des universités

Les universités communiquent par différents moyens (109 chroniques du blog sur la communication). De plus en plus souvent, elles sont présentes sur les réseaux sociaux animés par une nouvelle fonction, le Community manager (blog de Caroline Chanlon, comnunity manager à l’université de Bourgogne).

Comparaison de quelques Lettres d ‘information, moyen traditionnel de communication. Première surprise : des universités n’en publient pas, ou tout au moins, je n’en ai pas trouvé sur leur site (université de Lorraine, université de Nantes). Help aux services de communication : ils ne manqueront pas de me signaler d’autres Lettres que celles présentées dans cette chronique !

Les Lettres sont plus ou moins performantes dans l’utilisation de techniques que ne sont déjà plus nouvelles (liens, vidéos en ligne). Deuxième surprise : des Lettres ne comportent pas de table des matières, permettant de cliquer et d’ouvrir l’article que le lecteur souhaite lire en priorité : PRES Université de Paris-Est, Université de Paris 13 Nord, Polytech Nantes. Il faut donc dérouler toute la lettre pour accéder à l’article recherché.

J’ai un faible pour la Lettre de l’université de Strasbourg, L’Actu (numéro du 22 mars 2013). Elle démontre un grand professionnalisme : mise en page agréable et immédiatement compréhensible, page d’accueil très ramassée, dessin humoristique (ci-dessous), table des matières permettant l’accès immédiat à tel ou tel article, photos et vidéos ActuTV.

e4ac36ccc2

Les contenus ne constituent pas par contre une surprise : éditorial avec la photo du président ou du responsable (Paris-Est, Paris 13), agenda, compte-rendu ou annonce d’évènements, changements dans l’organisation, entretiens avec des personnalités (vice-président, directeur de composante, de centre de recherche ou de service, ancien diplômé), vie étudiante, recherche et international… Toutes les nouvelles sont présentées de manière positive et valorisante pour l’université, ses personnels et ses étudiants. Normal ! La Lettre d’information fait partie de la Communication institutionnelle.

Mais par quel canal d’information passent les mauvaises nouvelles ? Chronique à suivre.

8 Commentaires

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, C. Pays de Loire

8 réponses à “Lettres d'information des universités

  1. Simon

    J’ai pour ma part un gros problème avec celle de Strasbourg (mais je ne connais pas les autres): son accessibilité ! Elle est entièrement basée sur un contenu graphique et totalement illisible pour un lecteur ayant un handicap visuel sévère, nécessitant un navigateur adapté. Elle est de même extrêmement inconfortable pour des lecteurs avec un handicap moteur les empêchant d’utiliser l’interface classique clavier/souris.
    Conserver l’aspect actuel est une bonne chose, pour les raisons que vous citez, mais ce devrait être accompagné d’un contenu entièrement textuel pour ceux qui ont le plus de mal à accéder à l’information.
    Je précise que cette critique a déjà été formulée auprès du service de communication de l’Unistra, peu après la mise en place de l’Actu (donc avant la prise de fonction de la nouvelle directrice de la communication, un rappel vaudrait peut-être la peine).

  2. Bonjour Pierre,

    il y aurait tant à dire sur les « lettres – newsletters » des universités/PRES/écoles….

    – sans doute parler de l’absence de ligne éditoriale de la plupart d’entre elles, simple copie-collé de l’ensemble des actus tombées pendant une période définie sur le site institutionnel

    – sans doute supposer que la plupart n’ont pas de stratégies de ciblage particulières. Envoyée massivement à une base de données mélangeant allègrement, étudiant, EC, journaliste, partenaires, simples curieux….elles perdent bien évidemment en efficacité et ne peuvent pas être le relais d’une quelconque stratégie de communication.

    – enfin imaginer que la plupart ne mesurent pas les retombées et le ROI d’un tel outil. Le seul indicateur, lorsqu’il existe se contente d’être un éventuel pic de connexion sur le site de l’établissement post-envoi. Alors que ces outils sont de véritables mines d’or en matière d’informations sur vos cibles, leurs attentes et vos contenus.

    Ce champ éditorial est pourtant passionnant et peut-être un levier de communication très puissant pour peu qu’il s’inscrive dans une stratégie d’ensemble, affinée et aux retombées mesurées.

    Heureusement il existe des agences prêtent à accompagner les établissements sur ces problématiques ;-)….

  3. L’Université de Savoie a bien une Newsletter qui se trouve sur le site à cette url : http://www.univ-savoie.fr/index.php?id=1194
    N’hésitez pas à vous inscrire 😉

  4. Caroline Laplane

    Bonjour,
    Je suis responsable du journal électronique interne de l’Université de Strasbourg, L’Actu. Je voulais juste répondre à Simon.

    En fait, nous nous efforçons vraiment de respecter au mieux les normes d’accessibilité sur les différents sites web de l’Université, et également sur le site de L’Actu.

    Mais, apparemment, Simon, vous rencontrez quand-même des difficultés. Pourriez-vous prendre contact avec mes collègues webmestre pour leur expliquer précisément quelles sont ces difficultés ? Il vous suffit d’écrire à webmestre@unistra.fr en précisant une adresse mail ou un numéro de téléphone permettant de vous joindre.

    Merci d’avance.

  5. Il nous paraît important de réagir à ce très intéressant billet qui illustre l’un des aspects les plus visibles des relations entre les universités et le monde de l’entreprise.

    L’Université Paris-Dauphine publie, depuis deux ans, une newsletter bimestrielle destinée à un lectorat de décideurs et cadres d’entreprises. La ligne éditoriale est claire : présenter l’expertise et le savoir-faire de Dauphine en sciences des organisations et de la décision, au travers d’exemples concrets et de témoignages en formation initiale et continue, en recherche, au travers d’ouvrages publiés par des enseignants-chercheurs de l’université. Depuis le début de l’année 2013, chaque numéro de cette newsletter est thématique. Ainsi, après avoir abordé la question de la taxe d’apprentissage, le prochain numéro, à paraître très prochainement, sera consacré à la problématique de la diversité (diversité sociale des étudiants recrutés à Dauphine, diversité en entreprise…).

    Cette newsletter, accessible dès la page d’accueil du site Internet de Dauphine (www.dauphine.fr), s’adresse à plus de 4300 abonnés. Cette newsletter s’inscrit pleinement dans la tradition de liens étroits entre Dauphine et le monde des entreprises.

    Florent GOT, responsable de la communication institutionnelle de l’Université Paris-Dauphine.

  6. Pingback: Lettres d’information des universités | Ecrire pour le web et s'adapter aux nouveaux usages | Scoop.it

  7. Pingback: Lettres d’information des universités | Enseignement sup' & numérique | Scoop.it

  8. Pierre Arnoux

    Une newsletter publiée par un community manager… AAargghhh…
    Ce jargon d’agence de com, qui finit par de grossières fautes de syntaxes (par exemple tenter de nous forcer à parler d’Aix-Marseille université, au lieu de l’université d’Aix-Marseille), est-il vraiment indispensable?
    Les responsables universitaires semblent avoir oublié que le français possède les mots nécessaires pour écrire ces idées.