Des docteurs bientôt à l'ENA ?

Communiqué de l’ANDès et de la CJC, 29 mai 2013. « L’Association Nationale des Docteurs et la Confédération des Jeunes Chercheurs expriment leur satisfaction concernant l’article 47 du projet de loi sur l’enseignement supérieur et la recherche, reconnaissant l’accès à la fonction publique aux docteurs, adopté par les députés le mardi 28 mai ».

« Les députés ont massivement rejeté les amendements 610 et 620 déposés par le gouvernement qui avaient comme objectif de limiter cette ouvertureLa promesse de François Hollande de « faciliter l’accès des docteurs de l’Université aux carrières de la fonction publique », faite le 5 février devant le Collège de France, a trouvé écho auprès du corps législatif. L’ANDès et la CJC appellent les sénateurs à confirmer cette reconnaissance du doctorat en ne revenant pas sur cette partie du projet de loi ».

« L’article 47 permet surtout aux docteurs l’accès aux grands corps de l’Etat et offre un accès réservé aux docteurs au concours interne de l’ École Nationale d’Administration ». Lire la suite…

3 Commentaires

Classé dans Non classé

3 réponses à “Des docteurs bientôt à l'ENA ?

  1. François

    Une phrase du communiqué de l’ANDès et du CJC est extraite du rapport http://www.assemblee-nationale.fr/14/rapports/r1042.asp où est écrit :
     » En dehors des secteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche, seuls environ 300 titulaires d’un doctorat accèdent chaque année à des emplois de la fonction publique sur les 13 000 docteurs diplômés et moins de 2 % des cadres de la fonction publique sont titulaires du doctorat contre 35 % aux États-Unis ou en Allemagne  »

    L’affirmation selon laquelle 35% des cadres de la fonction publique américaine seraient titulaires d’un doctorat paraît surprenante, concernant un pays où, compte tenu de la différence de population, le titulaire d’un PhD (50 000 par an dont 50% d’étrangers – si on exclut les faux doctorats de type « Education Doctorates » et autres « Juris Doctorates » : voir http://www.nsf.gov/statistics/infbrief/nsf12303 ) est un peu plus rare que le docteur français (11 000 par an dont 40% d’étrangers). Il paraît par ailleurs très surprenant que le taux américain soit aussi élevé que le taux allemand (qui peut puiser dans un flux de 25 000 doctorats/an).

  2. Damien

    @François
    Il faudrait peut-être voir ce qu’on appelle « cadre de la fonction publique » et si ça recouvre les mêmes fonctions en France, en Allemagne et aux Etats-Unis. Etant donné les différences importantes entre les systèmes américains et français, je ne suis pas convaincu.

  3. Martinville

    Il faut supprimer l’ENA, seul moyen de briser la noblesse de pouvoir qui gouverne la France (politique, administrative et économique). La formation des hauts fonctionnaires par l’Université garantirait une meilleure diversité sociale et une meilleure formation (ainsi que la connaissance des réalités bureaucratique de l’URSS… euh de l’Université).