Archives mensuelles : juillet 2013

Lyon 3 et son patrimoine immobilier

Lettre d’information de l’université Lyon 3 Jean Moulin (juillet 2013). Édito du Président Jacques Comby : Le patrimoine immobilier : un enjeu primordial pour le développement de notre Université.

« Parmi les enjeux forts de notre politique d’établissement pour le rayonnement de notre université, le patrimoine immobilier constitue une question primordiale. C’est l’une de nos priorités à court, moyen et long terme, qui peut être déclinée en deux thèmes essentiels :

La nécessité d’entretenir notre patrimoine et de le moderniser par une politique volontaire qui doit accompagner un soutien de l’État insuffisant aujourd’hui à son entretien et dont on sait qu’à l’avenir il risque encore d’aller s’amenuisant. La nécessité aussi d’être constamment à la recherche de nouveaux espaces pour le développement de nos missions ». Lire la suite…

Commentaires fermés sur Lyon 3 et son patrimoine immobilier

Classé dans C. Rhône-Alpes Auvergne

MCF débutant payé au SMIC en 2025

Sur le blog de Nicolas Tentillier. « Compte-tenu de la tendance depuis 24 ans, la régression linéaire nous donne un salaire de départ pour les Maîtres de Conférences débutants égal au SMIC aux alentours de 2025« …

« La science est une chose merveilleuse… tant qu’il ne faut pas en vivre ! » Albert Einstein.

Signalement de la chronique du blog de Nicolas par un ami professeur des universités, au cours d’une conversation sur la condition des enseignants du Supérieur. En octobre 1968, j’ai 24 ans : docteur en sociologie, le salaire de mon premier emploi est de 1.800 nouveaux Francs. Le SMIC étant passé en juin 1968 à 500 francs (au lieu de 350 avant les grèves), mon premier salaire était donc  : 3,6 fois le SMIC.

3 Commentaires

Classé dans Non classé

Prix pour entreprises innovantes

18 juillet 2013, Strasbourg, Hôtel de région. L’Alsace fête ses lauréats au15ème concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes. Occasion de remettre un Prix spécifique pour la région. Celle-ci figure dans le peloton de tête pour le concours : 7ème région pour le nombre de lauréats, 3ème région pour le montant des subventions accordées.

2 juillet 2013, Paris, cérémonie de distribution des prix du Concours national (dossier du MESR). Geneviève Fioraso est à l’aise : le transfert de technologies fait partie de ses priorités. Elle a cependant échoué à l’inscrire comme mission de l’enseignement supérieur et de la recherche. Article 5 modifiant un des alinéas du L 123-3 du code de l’éducation : « mission de transfert de technologie,… si c’est possible ». Chronique Sciences et Industries.

Quiz en 6 photos. Photos 1 à 4. Prix remis aux lauréats régionaux : qui sont ces personnalités et quelle est leur fonction ? Photo 5. A gauche, le double lauréat – concours national et prix régional – ; qui est-il ? le nom et l’objet de son entreprise innovante ? Photo 6. Qui est ce vice-président d’université en charge de l’innovation ?

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans BF. Quiz, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Lyon 2 : évènements de la rentrée

18 juillet 2013, communiqué de presse du service de valorisation et de communication de l’université Lumière Lyon 2.

Du 2 au 13 septembre, Période d’intégration des nouveaux étudiants. Parce qu’on ne fait pas les choses à moitié à Lyon 2, deux semaines entières sont dédiées à l’intégration des nouveaux étudiants (page dédiée).

Les 14 et 15 septembre, Journées européennes du patrimoine. Lyon 2, son campus Berges du Rhône daté du 19e siècle, son palais Hirsch (ou Grand amphithéâtre) et sa peinture murale sur le Concours d’éloquence à Lugdunum, sous Caligula, son Musée des moulages…

Lire la suite

Commentaires fermés sur Lyon 2 : évènements de la rentrée

Classé dans AH. Histoire 19-20èmes siècles, C. Rhône-Alpes Auvergne

Paris 1 sous tutelle du Recteur

Suite des chroniques sur la crise financière de Paris 1 Panthéon Sorbonne. Il serait temps que le président Philippe Boutry demande au Recteur chancelier des universités de Paris de prendre son université sous sa tutelle. Il est probable en effet que le Conseil d’administration ne parviendra pas à voter en décembre un budget 2014 équilibré et sincère. Il sera impossible, quels que soient les efforts faits pour réduire l’offre de formation, de reconstituer un fonds de roulement équivalent à 30 jours de dépenses, niveau appelé « prudentiel ». Ne pas attendre cinq mois pour être mis sous tutelle financière ! Renoncer au plus vite à la dite Autonomie.

Par ailleurs, la mise sous tutelle serait préférable à une mort lente de la démocratie universitaire. Tenir un Conseil d’administration en dehors de l’université et empêcher deux élus étudiants de siéger est grave. Au Recteur, représentant du Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, de prendre ses responsabilités pour résoudre une crise financière particulièrement alarmante.

Dans un communiqué du 17 juillet 2013, l’UNEF de Paris 1 a tiré la sirène d’alarme : « Des élus empêchés de siéger : le CA de Paris 1 passe en force sans même répondre à la pénurie budgétaire ! ». En fin de chronique : « Démenti » par les vice-présidents du Conseil d’administration.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Non classé

Espé : réforme au pas de charge

Le 14 juillet 2013, dans les jardins de l’Élysée, François Hollande n’a pas mis à son crédit et à celui du gouvernement la loi sur la Refondation de l’école de la République et la loi relative à l’Enseignement supérieur et à la recherche. Oubli volontaire ou acte manqué ? Chronique : Entrer en résistance. La seconde loi est inutile ; sa mise en œuvre suppose d’ailleurs des décrets, des arrêtés, des circulaires, qui ne viendront peut-être jamais (Chronique : Non !).

La première, dite loi Peillon, est censée réformer la formation des enseignants du primaire et du secondaire. Elle crée des Écoles Supérieures du Professorat et de l’Éducation (Espé dans le jargon), et le master Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation (master MEEF dans le jargon).

Deux faits récents ne manquent pas d’inquiéter. 1. La Formation des enseignants. Le CNESER, désormais en formation complète, s’est réuni le 16 juillet 2013 pour un ordre du jour… démentiel. Peu importe pour la Ministre Geneviève Fioraso, le CNESER n’est que consultatif. Les représentants de la plupart des syndicats de personnels et des deux organisations étudiantes qui ont remporté les élections de juin 2013 (l’UNEF et la FAGE) ont voté une motion par 38 voix pour, 4 abstentions, 0 voix contre : « ESPE : l’urgence n’excuse pas la précipitation ».

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

MOOC. Le chercheur en "charrette"

Troisième chronique sur le MOOC développé à Strasbourg (Le défi pour l’enseignant. Le défi pour le chercheur) : POEM, un MOOC original et ambitieux, un Learning Management System, basé sur les systèmes complexes pour une Éducation 4 P, Participative, Prédictive, Préventive, Personnalisée (photo).

Cette troisième chronique est un Journal de bord de deux chercheurs mobilisés par POEM, Pierre Collet et Anna Scius-Bertrand : ils sont « charrette », constamment au four et au moulin… Leurs multiples activités ne ressemblent pas à un long fleuve tranquille : recherche scientifique et technologique, innovation, transfert de technologie, valorisation et diffusion des résultats. Ces phases, ces étapes ne se se succèdent pas dans le temps : les va-et-vient sont permanents. Les contraintes exigent de mener de front recherche de financements, construction des modules de cours, valorisation dans les colloques, extension des partenariats, expérimentations et évaluations, recherche de marchés solvables, communication dans les médias. Source de la chronologie qui suit : documents mis à disposition par Pierre Collet.

4 avril 2013. Séminaire Prospective de l’université de Strasbourg, Quelle Univers-cité pour l’étudiant de demain ? Pierre Collet est présent : le chercheur doit faire connaître ses projets en interne, surtout quand ils concernent le futur. C’est la première fois que j’entends parler de POEM, un mystère pour moi. Nous convenons d’un rendez-vous.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans Non classé

Plans de rigueur tous azimuts

Chroniques du blog sur les budgets 2013 et 2014 des universités. Pour aller plus loin : extraits de « Les universités multiplient les plans de rigueur », par Nathalie Brafman, Le Monde, 16 juillet 2013.

Selon des chiffres que Le Monde s’est procurés, 16 universités sur 76 prévoient d’être déficitaires en 2013. Elles étaient 15 un an auparavant. Plus grave, 9 établissements ont affiché un double déficit en 2011 et 2012 et trois sont en perte depuis trois ans : Paris XIII (Villetaneuse), Paris-I (Panthéon-Sorbonne) et Paris VI (UPMC Université Pierre et Marie Curie).

Pour boucler leur budget, les universités, du moins celles qui peuvent se le permettre, puisent dans leurs réserves. Résultat, 36 d’entre elles ont fini 2012 avec un fonds de roulement inférieur au seuil prudentiel de 30 jours. Pour 2013, elles seront 50. « Nous avons 18 jours de fonctionnement », confie Pascal Reghem, président de l’université du Havre. La trésorerie est quasiment nulle à Paris-I.

Dans un contexte budgétaire tendu, les universités sont à la diète forcée. La panoplie des économies est large : diminution des heures complémentaires confiées à des vacataires, gels de postes, mutualisation de cours en master, fermeture de certaines options… Les frais de missions et de réception sont aussi sous surveillance. La suite dans le Monde

1 commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Ile-de-France

Enseigner en anglais : témoignage

L’article 2 de la loi relative à l’enseignement supérieur et à la recherche est un article bavard, inutile car loin de la réalité de l’enseignement et de la recherche au quotidien. Samuel Bliman, professeur des universités en retraite, lecteur et commentateur fidèle du blog, m’ a autorisé à publier son témoignage.

Professeur dans une ENSI, à Grenoble, en 1976, j’y donnais un cours de physique technologique à des étudiants de dernière année (bac+5), futurs ingénieurs électroniciens. Après avoir durant de nombreuses réunions du conseil entendu mes chers collègues dire et redire que nos étudiants devaient pratiquer l’Anglais, je proposai de donner ce cours en Anglais (de naissance bilingue, ajouter l’Anglais était « naturel »).

Après deux semaines de réflexion, le directeur et son adjoint me firent cette réponse « amusante » : Monsieur Bliman nous sommes en France !!! Tous avaient cependant appris cette langue au lycée. Lorsque certains de mes collègues devaient recevoir des visiteurs – chercheurs, il leur arrivait de me solliciter car ils étaient en grande difficulté pour s’exprimer dans la langue de communication et d’échange : l’Anglais ! 

Lire la suite

Commentaires fermés sur Enseigner en anglais : témoignage

Classé dans Non classé

Formations en Langues "rares"

Après de longues et inutiles polémiques, la loi ESR consacre un long article 2 aux conditions d’un enseignement en langues étrangères dans les établissements publics et privés d’enseignement supérieur. A contrario, la loi ne dit rien des formations en langues « rares ». Langues rares ? Langues mortes ou pratiquées par peu de gens dans le monde et /ou langues étudiées par de moins en moins d’étudiants ou par trop peu d’étudiants encore ?

La pétition lancée en défense de l’hébreu et de l’arabe dans l’université de Picardie Jules Verne vient à point nommé pour se poser la question de l’offre et de la carte des formations en langues étrangères. Dans un contexte d’austérité budgétaire, ces langues peuvent-elles, doivent-elles être encore enseignées là où elles le sont actuellement ?

Les arguments employés par les signataires de la pétition sont recevables : « formations enseignées depuis vingt-cinq ans, … passerelle culturelle et  facteur de rapprochement entre les étudiants, … économie budgétaire minime en cas de fermeture, … nombre d’étudiants non négligeable, … accès à une formation laïque qui permet à tous de suivre un enseignement adapté en licence, … enseignements qui représentent une richesse pour l’université ». Le président de l’université refuse de recevoir une délégation de signataires de la pétition.

Lire la suite

6 Commentaires

Classé dans Non classé