Contestation d'une direction zélée

Des motions contre l’austérité budgétaire imposée aux universités continuent de me parvenir. Le communiqué de la FSU de l’université d’Evry, publié ce 21 octobre 2013, est non seulement une manifestation de ras-le-bol contre la politique gouvernementale de l’enseignement supérieur et de la recherche, mais également une mise en question d’une équipe de direction et d’un président zélés. Ce communiqué fait suite à un communiqué issu d’une assemblée générale, tenue le 14 octobre. Photo de fin 2009.

SONY DSC

Le président d’Évry ? Philippe Houdy. Il a été élu contre le président sortant, Richard Messina (chronique du 25 janvier 2012). Un président contesté : il me semble qu’il s’agit là d’une radicalisation de la mobilisation. La question se pose donc : combien de présidents zélés à la CPU ? Celle-ci va-t-elle réellement passer à l’offensive ? Elle n’a pas encore publié le communiqué attendu suite aux motions débattues lors de son assemblée plénière du 17 octobre. Pour aller plus loin : chronique du 4 février 2010 sur le président Messina.

Extraits du communiqué de la FSU. Nous voulons que la direction de l’Université affiche un positionnement clair et refuse de répondre systématiquement voire d’anticiper avec zèle aux demandes intenables du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche…

Cette direction souhaite-t-elle continuer à se plier sans réagir et collaborer docilement aux conditions de la régression de notre Université voire à terme à sa disparition ? En témoignent les décisions déjà prises de réduction des moyens de fonctionnement, d’investissement, d’hygiène et sécurité, de suppression des effectifs Biatss et enseignants, des menaces de disparition de filières et de la compression des heures d’enseignement qui constituent le cœur de notre mission !

Contrairement aux engagements lors de la dernière campagne électorale, l’équipe dirigeante a décidé de suivre en TOUT les oukases des Gouvernements successifs, de droite ou de « gauche », en mettant en œuvre une pseudo-politique dite de « bonne gestion » qui n’est que l’application inhumaine de critères purement comptables de la « feuille excel ». Cette pseudo-politique est sans aucun rapport avec la vraie qualité du travail et avec un bon management non pas par les « chiffres » mais répondant aux « réelles finalités institutionnelles » de l’Université et aux besoins des agents qui y travaillent…

… La FSU ne cautionnera pas une gouvernance qui continue à lancer des procédures de contrôle tatillonnes qui obligent le personnel à passer plus de temps à se justifier qu’à travailler sérieusement pour répondre à ses principales missions d’enseignement et de recherche

Pour aller plus loin : l’université d’Évry photographiée en novembre 2009 et janvier 2010. Ancien logo ci-dessous.

SONY DSC

Commentaires fermés sur Contestation d'une direction zélée

Classé dans Non classé

Les commentaires sont fermés.