Montpellier 3 et son 1% artistique

Université de Montpelllier 3 Paul Valéry, 8 octobre 2013. Yves Chaimbault, directeur général des services, me fait visiter le campus, fondé dans les années 60. Au cours de nos déambulations, nous parlons « retraite ». L’ancien secrétaire général de Lille 1 (je l’y ai rencontré, dans les années 90, lors de mes premières recherches sur les universités) part en effet en retraite en fin d’année, avec des projets plein la tête. Photo : Yves, le long du Mur cyclopéen.

P1010643

Le campus est magnifique. Les étudiants cheminent dans les allées ou discutent assis sur les bancs ou sur les pelouses. Le temps est beau et chaud. Les œuvres du 1% artistique nombreuses. Album de 45 photos (8 octobre). Ministère de la culture et de la communication, Le campus de la faculté des Lettres et Sciences humaines de Montpellier, une création architecturale artistique des années 1960, Patrimoine du 20ème siècle, 2012.

Anne Fraïsse, présidente de l’université, aime son campus et en est fière. Elle le décrit ainsi dans la préface à l’ouvrage. Au premier rang des atouts du campus Paul-Valéry, se trouve son projet architectural original et très réussi, fruit d’une réflexion philosophique basée sur un urbanisme résolument moderne produit par l’équipe Egger-Jaulmes et Deshons.

Depuis le portail monumental, œuvre de Vasarely, un partage autour d’une allée longée par le Mur Cyclopéen d’Albert Dupin délimite un espace « culture » bordé par le musée des moulages, dont l’ensemble des œuvres est classé au titre des « objets mobiliers monuments historiques » depuis 2009, et un espace « nature » (parc méditerranéen) qui mène au labyrinthe de la connaissance face au bâtiment administratif. L’eau, la pierre et la végétation se mêlent pour servir d’écrin aux œuvres d’art qui embellissent les différents parcs, patios, bâtiments et mettre en valeur des lieux d’échange, de création et d’expression à l’image de la Bibliothèque de Lettres, du Musée des moulages, du Théâtre La Vignette ou de la Maison des étudiants.

Copie de P1010611

Bien sûr, Yves et moi discutons, de la crise financière de l’université, au cœur des débats du Conseil d’administration du matin ; elle a un impact direct sur l’entretien du Campus. Yves n’hésite pas ainsi à me montrer l’état dégradé de certaines œuvres du 1% artistique. Il évoque les problèmes de postes qui limitent les horaires d’ouverture des bâtiments culturels, ceux du Musée des moulages, en restauration : pourrons-nous un jour l’ouvrir de nouveau au public ? Je suis choqué par l’environnement du portail monumental de Vasarely : pourquoi tant de vélos y sont-ils accrochés ? C’est moche et peu accueillant !

Tous les campus créés dans les années 60 ont bénéficié d’un large apport culturel des artistes contemporains (47 chroniques du blog et photos sur le 1% artistique des universités). Ce n’est plus le cas pour les bâtiments récents (ceux de Paris 7 Denis Diderot par exemple). Un monde qui change. Et pas en bien !

P1010663

Poster un commentaire

Classé dans C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s