Etudiants et Recherche 1986-1994

Suite de la chronique Mémoires étudiantes depuis 1960 et des chroniques sur la Confédération des Jeunes chercheurs. Courriel envoyé par Joël Marchand, directeur du Centre de Ressources Informatiques de l’université Paris-Est Marne-la-Vallée

Informaticien, je lis de temps en temps votre blog. Je viens de voir que vous avez une oreille attentive sur les travaux de la CJC. Le cybermonde est petit : je suis l’un des créateurs de la CJC, née CEC en 1996. J’avais déjà œuvré sur le sujet depuis 1986 avec Étudiants et Recherche.

Les questions autour du doctorat et du doctorant avancent lentement depuis plus de 25 ans que je les regarde. Que diantre cela a-t-il été difficile de les amener sur la scène publique et de faire entrer dans la tête des gens des questions et des positions de bon sens !

L’Association Étudiants et Recherche, créée en décembre 1986, s’est dissoute durant l’été 1994. Elle a comporté durant ces sept années une quarantaine d’adhérents, dont une dizaine d’actifs. Elle a laissé un certain nombre des documents qu’elle a produits sur Internet.

Guide de l’étudiant-chercheur (juillet 1994). Présentation de l’association. Plateforme. Derniers bulletins d’information : numéro 25 du 25 décembre 1993, numéro 24 du 29 juin 1993, numéro 23 du 15 mars 1993, numéro 22 du 5 novembre 1992. Pour connaître la suite de l’histoire, cf. cette page, et notamment.

Texte des États Généraux de 1987 (auquel E&R avait participé). Pour en savoir plus sur les travaux d’Etudiants et Recherche, consulter la boite d’archives en ligne.

1 commentaire

Classé dans AH. Histoire 19-20èmes siècles

Une réponse à “Etudiants et Recherche 1986-1994

  1. Anthony G.

    Merci pour ce récit ! Mais qui soulève d’autres questions :
    – Que pense cette personne des évolutions apportées au Doctorat ? Même si en 25 ans assez peu de choses ont bougé, il n’en demeure pas moins qu’il y a des avancées.
    – Que sont devenus cette quarantaine d’adhérents ? (dont on peut dire qu’il s’agissait principalement de doctorants ?) Quel est leur regard sur l’ESR, et sur le Doctorat ? Je spécule un peu mais peut-être parmi eux, certains ont un HDR et encadre des doctorants, comment leur passé d’associatif influence leur encadrement et leur vision de la thèse ?

    Par contre même si les avancées ont permis de (mieux) valoriser le Doctorat, dans les mentalités/cultures disciplinaires, nous sommes parfois resté dans les années 80-90s…