Sorbonne Paris Cité (2011/2014)

Tensions exacerbées au sein de la COMUE Sorbonne Paris Cité (SPC) et au sein des quatre universités, membres fondateurs (Paris 3, 5, 7, 13). SPC, comme toutes les autres COMUEs, doit voter ses statuts avant le 22 juillet 2014, comme l’impose la Loi ESR (chronique du 17 mars 2014 : Regroupements : le chapitre VIII).

La Ministre, Geneviève Fioraso, et la directrice de la DGESIP, Simone Bonnafous, exercent une invraisemblable pression en faveur des regroupements COMUE (université fédérale, étape vers une fusion possible) et se battent contre le regroupement de type Association (université confédérale). Elles interprètent la loi à leur guise, sans vergogne et sans contrôle du Parlement, faisant preuve d’un autoritarisme absolu (chronique du 18 mars : Je ne veux voir qu’une tête !). Elles n’ont pas pour autant gagné le combat : les tenants du regroupement confédéral ont relevé la tête.

Pour comprendre le combat féroce des quatre dernière semaines (chronique à suivre), il faut avoir en mémoire les épisodes antérieurs. 23 chroniques du blog : le Journal de Sorbonne Paris Cité de mars 2011 à février 2014.

Plus de 100 chroniques sur les regroupements (Fusions, COMUEs, Associations).

Appel aux lectrices et aux lecteurs : aidez au référencement de la 3ème vie du blog Histoires d’universités en partageant cette chronique. Cliquer ci-dessous sur le ou les réseaux sociaux dont vous êtes membres. Merci !

Commentaires fermés sur Sorbonne Paris Cité (2011/2014)

Classé dans C. Ile-de-France

Les commentaires sont fermés.