La FAGE favorable aux COMUEs ?

Deux ans après les élections universitaires de 2012, les étudiants sont appelés à renouveler leurs élus dans les conseils centraux. Les élections se dérouleront tout au long de l’année 2014. 236 chroniques du blog sur les élections. Photo : militants de l’AFGES de Strasbourg, septembre 2013.

P1000103Les élections étudiantes ont eu lieu les 5 et 6 mars 2004 à l’université de Paris 7 Denis Diderot. Les résultats. 24.606 électeurs inscrits, 2.843 suffrages valables. Taux de participation : 11,55% ; taux plus élevé dans les composantes de Santé (19,69% à Villemin Médecine). Les étudiants de ces composantes ont assuré une large victoire de la liste Bouge ta fac avec les Assos et l’AGEP (FAGE) : 4 sièges. L’UNEF et associations étudiantes n’en obtiennent qu’un ;  même résultat pour Sud Etudiants pour une université gratuite, critique et populaire. Les élections pour les représentants des personnels dans les Conseils centraux auront lieu le 27 mars. Le CA élu, pour quel(le) candidat(e) à la présidence les élus FAGE voteront-ils ? 11,55% de participation à Paris 7, un taux proche du score moyen dans l’ensemble des universités.

Les élections étudiantes ont eu lieu le 18 mars 2014 à l’université d’Avignon. Communiqué de presse : un record national de participation : 26,4% des étudiants ont voté. Ce taux de participation confirme la réussite quant à la place de l’Université dans le paysage national de l’enseignement supérieur. Il est important en effet que les conseillers soient élus avec un maximum de voix afin que s’exprime toujours plus fortement et légitimement la parole de notre établissement. L’ensemble de la communauté universitaire a encore une fois prouvé qu’elle tenait à sa devise en lui donnant ce jour encore plus de sens : Ne pas attendre l’avenir, le faire … et voter. Les résultats complets des élections étudiantes.

Que voteront les élus étudiants d’Avignon quand il s’agira de se prononcer sur l’avenir des universités en région PACA. Voteront-ils pour le statut de COMUE dans laquelle serait intégrée leur université au côté de la toute-puissante université d’Aix-Marseille ? Ou vont-ils militer pour l’Association, un des 3 modes de regroupement prévu par la loi du 22 juillet 2013 ?

A Strasbourg, les 4 élus FAGE au conseil d’administration, membre de la majorité présidentielle d’Alain Beretz, vont probablement voter, lors du CA du 25 mars 2014, en faveur des conventions d’association de l’université avec l’université de Haute-Alsace, avec l’INSA, avec la Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg (BNUS), conventions reconnaissant de fait le rôle de « chef de file » (concept cher à G. Fioraso) à l’Unistra.

Que veut en fait la FAGE ? A part devenir la 1ère organisation étudiante devant l’UNEF, objectif tout à fait légitime et réalisable au terme des élections étudiantes de 2014 ? Ce qu’elle propose sur la coopération et les regroupements d’universités. Pour répondre à la nécessité de simplifier le paysage de l’enseignement supérieur public, la FAGE propose la création d’un statut unique pour l’ensemble des universités afin de garantir une représentativité adaptée de l’ensemble des corps dans l’ensemble des processus décisionnels et de leurs possibilités d’implication via notamment la mise en place d’un statut de l’élu pour les représentants des étudiants… 

… Les communautés d’universités et d’établissements doivent être une étape supplémentaire de ce rapprochement au sein d’un même territoire en plus de favoriser les accords inter-universités. Cette phrase de la FAGE est d’une ambiguïté totale. La COMUE, une étape vers la fusion des universités membres ? Pour favoriser les accords inter-universités, le regroupement confédéral (Association) n’est-il pas suffisant et le plus efficace ? Mais quel regroupement confédéral ? Une Association avec un « chef de file » ou une Association dans laquelle toutes les universités ont un rang égal ?

Rappelons que la FAGE est un réseau national d’associations sises dans les villes universitaires et d’associations nationales fondées sur les disciplines. La FAGE est structurellement Associative. Elle devrait défendre le statut « Association », prévu par la loi ESR ! Les commentaires à cette chronique sont attendus !

P1000105

1 commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France, C. PACA Corse

Une réponse à “La FAGE favorable aux COMUEs ?

  1. Pingback: La FAGE favorable aux COMUEs ? | Enseignement S...