Avignon, le président Ethis, le FN

Avignon, élections municipales 2014. Le PS et le Front de gauche sont parvenus à un accord de fusion de leurs listes. La nouvelle liste de gauche affrontera au second tour, dans une triangulaire, la liste du Rassemblement bleu marine conduite par Philippe Lottiaux, arrivée en tête le 23 mars avec 29,63 % des suffrages exprimés sur la liste conduite par la socialiste Cécile Helle (29,54%) –, ainsi que la liste conduite par l’UMP Bernard Chaussegros (20,91 %). La liste du Front de gauche, dirigée par le communiste André Castelli, avait obtenu 12,46 % au premier tour (Source Le Monde).

P1020099Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse (chroniques du blog sur cette université). Photo ci-dessus, le président Emmanuel Ethis en octobre 2013. Communiqué du président (25 mars). J’ai souhaité que le dernier grand débat public de la campagne des élections municipales à Avignon se déroule dans le grand amphithéâtre de l’Université afin d’entendre les candidats aux élections municipales sur leur vision, sur la place de l’Université dans la ville et sur leurs engagements s’ils sont élus. Ce débat aura lieu jeudi 27 mars 2014 de 18 à 20 heures.

Le candidat du Rassemblement bleu marine sera-t-il présent pour répondre aux questions des élus étudiants ? Il le devrait. Cinq thèmes parmi lesquels le logement étudiant, les transports, la vie de campus, l’accueil des étudiants étrangers, la place de la recherche et de l’innovation sur le territoire ? Les candidats auront, comme les doctorants pour présenter leur thèse, 180 secondes par réponse.

Le président Emmanuel Ethis ne manque pas de courage (chroniques du blog). Il sera capable, avec toute son équipe, d’empêcher les débordements, laissant au nécessaire débat public toute sa place, et, je l’espère, toute sa richesse.

L’université d’Avignon et des Pays de Vaucluse a établi le record national du vote des étudiants lors des élections dans les Conseils universitaires. Les élus Inter’asso (FAGE) et les autres élus étudiants devraient, au cours de leur mandat de deux ans, s’engager dans de nouvelles réflexions et organiser de nouveaux débats. Pourquoi près de 30% des électeurs d’une ville, dans laquelle étudient près de 10.000 étudiants, ont-ils voté pour une liste Rassemblement bleu marine ? Deux premières questions auxquelles il serait assez facile de trouver des réponses. Combien d’étudiants sont électeurs à Avignon, dans une ville proche, dans la ville de leurs parents ? Combien d’étudiants se sont-ils abstenus au 1er tour des élections municipales et pourquoi ? Autre question de géographie électorale pour le service des ressources humaines : où habitent les personnels de l’université d’Avignon selon leur statut et leur grade ?

P1020091Qui sera maire d’Avignon ? La fusion des listes de gauche devrait en principe minimiser le risque de l’élection de Philippe Lottiaux. Mais la sociologie électorale a perdu bien de ses repères dans l’élection de dimanche dernier !

Note. Qui est Philippe Lottiaux ? Face caméra, il concédait ainsi, le 1er décembre, ne pas plus connaître que ça la ville dans laquelle il est candidat, et habiter toujours à Levallois-Perret, dans la banlieue parisienne… Atypique, cet énarque et ancien collaborateur de Patrick Balkany à Levallois s’est également révélé être également humoriste potache à ses heures perdues (Source Europe 1).

Commentaires fermés sur Avignon, le président Ethis, le FN

Classé dans Non classé

Les commentaires sont fermés.