L’université en miettes

Signalement par Scoop.it. Yves Dupont, professeur émérite et membre du Conseil scientifique du Comité de recherche et d’information indépendante sur le génie génétique (CRIIGEN). L’Université en miettes. Servitude volontaire, lutte des places et sorcellerie, Montreuil, L’échappée, collection Pour en finir avec, 2014, 308 pages.

Université en miettesExtrait de la présentation de l’éditeur. Ce que les « spécialistes » ont improprement qualifié de « crise de l’université » résulte d’une hybridation entre deux conceptions apparemment antithétiques : la tentation technocratique et bureaucratique d’un côté et l’adhésion à l’idéologie néolibérale et managériale de l’autre. Les deux n’ayant pu converger que grâce au développement d’un individualisme exacerbé et de ses avatars : religion du progrès associé aux avancées des techno-sciences, culte de l’innovation et de la performance, indifférence aux activités d’enseignement, suspicion à l’égard de toute pensée critique, narcissisme lié au désir de reconnaissance, mais aussi envie, haine ou ressentiment.

Je développe une analyse assez voisine et aussi inquiétante dans la chronique du 28 mars 2014, dédiée à l’élection d’une professeur des universités / professeur hospitalier (Christine Clerici) à la présidence de l’université Paris 7 Diderot.

L’Université en miettes en vente chez Decitre.

1 commentaire

Classé dans Non classé

Une réponse à “L’université en miettes

  1. Christine Dubois

    MERCI …encore une fois pour vos commentaires qui nous éclairent … et nous permettent de mieux comprendre les dessous de notre communauté !!