Les IUT et la motion de Nantes

Les directeurs d’IUT se sont réunis en Assemblée Générale à Nantes du 14 au 16 mai 2014 : le programme.

SONY DSCL’Agence Éducation Formation (AEF) a publié, le 27 mai, une dépêche sur cet évènement. Guillaume Bordry [directeur de l’ADIUT] : la réorganisation des universités « ne doit pas démolir le modèle de pluridisciplinarité propre aux IUT« .

Les lectrices et lecteurs du blog le savent : l’AEF est une agence privée d’informations : « conformément au code sur la propriété intellectuelle, toute reproduction ou transmission, de cette dépêche est strictement interdite, sauf accord formel d’AEF ». Dont acte ! Mais où donc peut-on trouver la motion des directeurs d’IUT ?Il est fréquent que l’AEF, avant tous les autres organes de presse, joue le rôle de la communication institutionnelle des universités (et de leurs IUT) et de la CPU. Dans le cas d’hier, la dépêche dépasse l’entendement et atteint l’inacceptable. La motion de l’Assemblée des directeurs ne figure pas en effet sur le site officiel de leur association. Mais que font donc les chargés de com’ de l’ADIUT ? Quand vont-ils mettre en ligne la motion de Nantes ?

Pour aller plus loin : 150 chroniques du blog sur les IUT. 50 photos de l’IUT de Saint-Nazaire (dont celle ci-dessus, prise en septembre 2011).

3 Commentaires

Classé dans C. Pays de Loire

3 réponses à “Les IUT et la motion de Nantes

  1. Cher Pierre Dubois, vous soulevez avec justesse un grave problème de timing ! l’aef a dégainé la première et publié la motion avant tout le monde : elle n’en cependant publié qu’un morceau. Le texte est aujourd’hui sur le site de l’adiut, et également au bout de ce lien, dans son intégralité cette fois-ci :

    Cliquer pour accéder à motion%20AG%20ADIUT%20NANTES%20MAI%202014.pdf


    Merci de votre vigilance.

  2. Merci, Guillaume, pour le texte intégral de la motion. J’ai relayé cette information sur Twitter : https://twitter.com/Irnerius/status/473451173543182336

  3. lb

    La destruction des IUT est toujours en marche. L’oeuvre de Mme Fioraso