S. Bonnafous craint la fraude

Renouvellement des représentants étudiants au sein des Conseils d’administration des CROUS (17 au 28 novembre, selon les régions) : circulaire du 28 octobre adressée aux Recteurs et signée par Simone Bonnafous, DGESIP. Cette circulaire concerne le vote par procuration et fait suite à une circulaire du 29 septembre et à un arrêté du 27 octobre.

Le vote par procuration peut faire progresser le taux de participation aux élections : l’intention est donc louable.

Mais les technocrates du Ministère ne peuvent faire confiance aux étudiants : ce sont des tricheurs potentiels ! Il faut donc encadrer cette modalité de vote, surveiller les opérations… et éventuellement punir.

De plus, quand on s’y prend tard (dans certaines régions, les élections auront lieu dans moins d’un mois), on pond un texte compliqué, on imagine une procédure vraisemblablement inapplicable et qui donnera lieu à des contentieux.

Bien du plaisir, Mesdames et Messieurs les Recteurs !

2 Commentaires

Classé dans Non classé

2 réponses à “S. Bonnafous craint la fraude

  1. Martinville

    Faudrait supprimer les élections, comme on le fait pour les prud’hommes. Les élections, ça coûte cher, c’est risquer et en plus, ça fait s’exprimer le peuple… voilà deux raisons pour les supprimer. !!!

  2. romain

    supprimer les elections a l’universite ce serait une tres bonne chose, on ne fait que cela…elections dans les conseils de composantes, ceux de l’université, cpe CAP , CT, CTPM., CROUS..etc3…..
    .pour des représentants dont la legitimité peut être discutable sans évoquer leur représentatitivité…..
    . ces elections mobilisent au dela du raisonnable l’administration

    ..je note avec amusement que monsieur Martinville si virulent a l’égard de l’URSS se prend a adhérer à des solutions qui auraient pu être présentées par le soviet supreme et puis si le peuple n’est pas d’accord changeons le peuple….
    salut prolétarien
    Brejnev