Guyane, Guadeloupe, Martinique

Suite de la chronique du 16 février 2015, Confettis ultramarins. Deux ou trois universités ? Deux universités dont l’une avec deux pôles autonomes ? Quelle gouvernance ? Quelle répartition des budgets ? Des universités de recherche ou des instituts d’enseignement supérieur de proximité (1er cycle) ? Des centres de recherche et des masters rattachés à une ou des universités de la métropole ? Merci à tous ceux qui m’ont transmis les informations.

11 février 2015. Rapport de Christophe Premat sur le projet de loi portant transformation de l’université des Antilles et de la Guyane en université des Antilles, ratifiant diverses ordonnances relatives à l’enseignement supérieur et à la recherche et portant diverses dispositions relatives à l’enseignement supérieur.

P128034518 février 2015, communiqué intersyndical (FSU, UNSA). Extrait : Nous exprimons notre inquiétude la plus vive concernant l’introduction d’amendements de dernière minute proposant de modifier, entre autres, les modalités d’élection des futurs présidents de l’UA (Université des Antilles) et vice‐présidents de pôles Guadeloupe et Martinique, revenant ainsi sur la proposition faite par le Sénat sur le « ticket à trois« , qui permettait d’instaurer une stabilité et une cohérence de la gouvernance globale de l’université. Nous estimons que la suppression de ce dispositif menacera directement la stabilité politique de l’UA au risque de son éclatement à court terme.

18 février 2015, communiqué de la CPU, Enseignement supérieur et recherche dans les Antilles et la Guyane : la CPU rappelle son attachement à l’unité de l’université des Antilles… La CPU réaffirme par ailleurs son soutien à Corinne Mencé-Caster, présidente de l’université qui a subi, au cours des derniers mois, des menaces et des tentatives de déstabilisation inacceptables.

19 février 2015. Geneviève Fioraso répond à la question du député de la Guadeloupe, Ary Chalus (communiqué et vidéo de 12 minutes). Elle retrace l’histoire de l’enseignement supérieur aux Antilles depuis le 19ème siècle, des graves tensions apparues entre la Guyane d’une part et l’université des deux îles, de la création de l’université de plein exercice de Guyane (décret du 30 juin 2014), de l’ordonnance du 7 juillet 2014 concernant l’université limitée aux seules Antilles. Selon elle, aujourd’hui, tout va bien ; demain, « tout va tirer les territoires vers le haut« . Ce même 19 février, débat et adoption de la loi par l’Assemblée nationale (avec ou sans le « ticket à trois » ? ce n’est pas clair !). Vidéo de la 1ère séance de l’Assemblée nationale.

P1280343Tout va bien ? Dans les nouvelles des jours qui suivent, il ne semble pas que les relations entre les deux pôles antillais soient au beau fixe !

19 février 2015. Alfred Marie-Jeanne s’oppose au démantèlement annoncé de l’université des Antilles (in La Tribune des Antilles). Il faut se rendre à l’évidence, la mutilation de l’Université des Antilles et de la Guyane a été un échec flagrant. Son onde de choc n’a pas fini de faire des dégâts. Ce qui se mijote autour de la création de l’Université des Antilles laisse présager le pire. J’ai l’intime conviction que les tractations en cours n’ont qu’un but inavoué, celui de nous acheminer vers une seconde séparation.

20 février 2015. Très long article dans Free Pawol, L’Université des Antilles, les amendements, et le CEREGMIA. Résumé en tête d’article. La loi sur la ratification de l’Université des Antilles a été adoptée à l’Assemblée Nationale ce 19 février. Seul un des amendements Lurel/Letchimy a été voté. Plusieurs syndicats avaient dénoncé ces « amendements de dernière minute », tout comme le groupe des Patriotes. Des députés se sont étonnés de la méthode et le scandale du CEREGMIA a nourri les débats. Victorin Lurel était seul sur les bancs de l’hémicycle pour tenter de faire changer le texte. Après avoir dénoncé l’acharnement dont serait victime son ami Fred Célimène, directeur du CEREGMIA, Serge Letchimy a t-il préféré de ne pas en entendre davantage ? Nous évoquons ici des documents qui démontrent encore l’étendue du scandale qui est au centre des intrigues politiques, qui menacent l’Université des Antilles et l’avenir de nos étudiants.

20 février 2015. Dirigeants et syndicats réagissent à la création de l’Université des Antilles (in Guadeloupe 1ère, Nadine Fadel et Yasmina Yacou). Plus de deux heures de débats, des amendements proposés et ensuite retirés. Les questions relatives à la nouvelle organisation de l’université des Antilles et à la répartition du budget ont enflammé les esprits. Des dispositions qui suscitent réactions sur le campus de GuadeloupeCe « ticket pour trois » serait synonyme de « retour en arrière », aux yeux de Didier Destouches, le vice-président du pôle Guadeloupe de l’université des Antilles.

22 février 2015. Daniel Boukman m’envoie par courriel la Lettre ouverte adressée le 12 février à Madame Taubira. Plusieurs rapports d’experts ont mis en évidence de graves malversations dans la gestion des fonds du laboratoire CEREGMIA. Les personnes mises en cause continuent de vivre tranquillement, de parader, d’insulter et diffamer au quotidien… Il est temps que cela cesse et que justice soit faite ! Comment expliquer que de l’argent public puisse être détourné en aussi grosses quantités, sans que l’État ne s’en préoccupe ?

23 février 2015. Université des Antilles : le cri d’alarme de Didier Destouches (in Guadeloupe 1ère, Olivier Lancien). Didier Destouches, le vice-président du pôle Guadeloupe de l’Université des Antilles vient de rendre public une lettre ouverte dans laquelle il met en doute les conditions de viabilité [budgétaire] de la toute jeune université des Antilles

23 février 2015. Courrier de la présidente de l’université des Antilles, Corinne Mencé-Caster, à Geneviève Fioraso, en vue d’une rencontre avec ses services pour le budget 2015 : répartition entre les deux pôles de subvention pour charge de services publics, prise en compte du critère des surfaces dans le système d’allocation des moyens, sous-estimation des coûts de fonctionnement). Sur ces questions, deux articles dans la presse.

25 février 2015. Onze reportages sur les ondes (radio et télé), sur YouTube.

26 février 2015. Serge Letchimy : arrête ton cinéma à la con (in Bondamanjak).

Commentaires fermés sur Guyane, Guadeloupe, Martinique

Classé dans C. Outre-Mer

Les commentaires sont fermés.