Le canular des automobilités

Automobilités…, par Jean-Pierre Tremblay, Université de Laval (Québec), De Boeck Supérieur, Sociétés, 2014/4 – n° 126, pages 115 à 124. Cet article est un canular anti-maffesolien. Une valse en 3 temps.

Temps 1. L’article de sociologie Automobilités postmodernes : quand l’Autolib’ fait sensation à Paris a été accepté et publié par une revue scientifique ; il peut même être acheté en ligne… L’article dans son intégralité.

Résumé. Le présent article vise à mettre au jour les soubassements imaginaires d’un objet socio-technique urbain contemporain : l’Autolib’. Sur la base d’une enquête de terrain approfondie, elle-même couplée à une phénoménologie herméneutique consistante, nous montrons que la petite voiture de location d’apparence anodine, mise en place à Paris en 2011, se révèle être un indicateur privilégié d’une dynamique macrosociale sous-jacente : soit le passage d’une épistémè « moderne » à une épistémè « postmoderne ». À travers l’examen de l’esthétique du véhicule (que l’on caractérise comme poly-identificatoire), comme de ses caractéristiques et fonctionnalités les plus saillantes (la voiture électrique connectée illustre le topos contemporain de « l’enracinement dynamique »), nous mettons au jour les diverses modalités socio-anthropologiques qui permettent d’envisager l’objet Autolib’ comme le produit/producteur, parmi d’autres choses, d’un nouveau « bassin sémantique ».

Temps 2. Les auteurs réels de cet article – Arnaud Saint-Martin (chercheur au CNRS et à l’Université Versailles Saint Quentin) et le doctorant Manuel Quinon (Université Denis Diderot) – ont révélé samedi dernier qu’il s’agissait d’un canular, in Sylvestre Huet : Michel Maffesoli visé par un canular, Libération, Sciences². Un canular destiné à démontrer la totale absence de rigueur scientifique de la revue Sociétés et du courant sociologique maffesolienLire l’article permet de se dilater la rate. Les deux compères ont en effet cherché jusqu’où ils pouvaient aller trop loin. Et n’ont pas trouvé la limite. Malgré une avalanche de jeux de mots foireux, comme l’Autolib’ « dont l’existence précède l’essence ». Des photos nazes prises avec un smartphone comme seule trace d’une quelconque enquête de terrain après avoir annoncé qu’elle fut « approfondie ». Et de multiples envolées grotesques…

Temps 3. En février 2010, j’ai publié sur ce blog la chronique L’Homme Maffesoli, suite à la publication par celui-ci d’une sottie, Notes sur la grippe cochonne, Tempus tacendi, tempus loquendi. J’écrivais alors : cet opuscule m’a donné froid dans le dos. Non parce qu’il révèle un ego surdimensionné, non parce qu’il met en scène un homme controversé et qui jouit de l’être, mais parce que j’ai peur de ce que cet homme va faire de son pouvoir, désormais sans opposition au sein de la section 19, sur la sociologie académique et les enseignants-chercheurs de la discipline.

Ce que dit Michel Maffesoli des 600 signataires de la pétition qui ont demandé la démission de tous les membres de la section 19, ce qu’il dit des organisations syndicales démontre un mépris et une hargne inégalés, une jubilation à humilier… Cracher dans la soupe de la démocratie représentative ne l’émeut pas du tout. Parvenu au faîte du pouvoir et des honneurs, le sociologue, un temps marginalisé, s’affaire à marginaliser tous ceux qui ne sont pas de son avis. Il rejette ainsi, sans vergogne, la valeur du « respect ». Je crains fort que, dans ce monde de relativisme des valeurs, il ne fasse beaucoup d’émules.

Bref, Michel Maffesoli a mérité ce canular d’anthologie. Il devrait le pousser plus à fond encore dans une retraite solitaire, loin des plateaux des causeurs parisiens.

1 commentaire

Classé dans Non classé

Une réponse à “Le canular des automobilités

  1. Pingback: Baptiste Coulmont » L’Autolib’, révélatrice de la sociologie postmoderne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.