Archives mensuelles : avril 2015

Charles IV fonda 3 universités

Invitation au voyage dans le temps et dans l’espace : Charles IV (1316-1378) ; Prague et les constructions que l’empereur du Saint Empire romain germanique a décidé d’y ériger ; l’université qu’il y a fondée en 1348 (il en a créé deux autres, à Genève et à Orange). Dommage que ni les guides touristiques, ni l’université contemporaine (Univerzita Carlova) ne proposent un parcours « enseignement supérieur et recherche ». Sources dans le texte ou en note finale.

Venceslas de Luxembourg est né en Bohême en 1316. Il est le petit-fils de l’empereur Henri VII de Luxembourg. En 1323, son père, Jean 1er dit l’Aveugle, l’éloigne de sa mère, Élisabeth de Bohême, l’envoyant en France à la cour de Charles IV ; il y demeure 7 ans, prenant le prénom du roi français.

P1310324 Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, C. PACA Corse, D. Allemagne, D. Europe (autres), D. Suisse

1er mai : manif à Strasbourg

Communiqué de la CGT. L’UD CGT, la FSU, FO et SOLIDAIRES appellent les salariés, retraités et privés d’emploi à se mobiliser massivement le 1er mai en participant à la manifestation : 10 heures, place de la Bourse.

Le 1er Mai 2015 pour l’augmentation des salaires et des pensions, l’arrêt des plans de licenciements, de suppressions d’emplois, l’arrêt des suppressions de postes et des fermetures de services dans le public, la défense des garanties collectives (code du travail, conventions, collectives, statuts), il faut le retrait de la loi Macron et du pacte de responsabilité.

Photo de la manifestation du 1er mai 2014 à Strasbourg

P1130262 Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Doctorats « light »

Doctorat : communiqué et propositions du SNESUP SNCS / FSU (16 avril 2015). Le projet d’arrêté fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat est inacceptable en l’état. Il se situe dans un contexte qui vise à dénaturer le contenu et les objectifs du diplôme de doctorat. Il remet profondément en cause notre conception de la recherche, il ouvre largement la porte à des doctorats dévalués dans leur contenu, il écarte la communauté scientifique de son rôle central dans d’organisation et d’évaluation de la thèse.

Cinq propositions minimales peuvent être formulées pour améliorer la situation actuelle.
1. Accroître le nombre de doctorats soutenus chaque année en France (12000) qui est très inférieur au nombre de doctorats soutenus en Grande Bretagne (20000) et en Allemagne (27 000), le retard étant plus fort en SHS.
2. Augmenter le nombre des allocations de thèse ou de CIFRE pour de futurs doctorants, qui compensent les déséquilibres d’offres entre disciplines. Sinon, la suggestion d’assurer un revenu aux doctorants serait pure hypocrisie.
3. Mettre en œuvre un plan pluriannuel de l’emploi scientifique sur l’ensemble des disciplines. C’est un passage obligé, entre autres pour améliorer l’encadrement des doctorants au cours de leur thèse.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Lorraine Université d’Excellence

21 janvier 2015, dans le cadre du PIA2 et de l’appel d’offre IDEX/ISITE, l’Université de Lorraine a déposé une candidature intitulée Lorraine Université d’Excellence (LUE), au nom d’un consortium de partenaires : construire un modèle d’université européenne, pluridisciplinaire, technologique et entrepreneuriale.

P132015525 avril 2015, Pierre Mutzenhardt, président de l’Université de Lorraine, envoie un courriel aux personnels : la première phase de sélection du second Programme d’Investissements d’Avenir (PIA2) vient de s’achever. Le dossier porté par l’Université de Lorraine a été retenu pour la suite du concours, parmi 7 autres dossiers sur les 20 candidatures présentées. Le jury, prenant en compte la réalité de notre potentiel scientifique et de notre ancrage socio-économique, nous conseille d’orienter notre candidature vers un Isite

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans C. Centre Val de Loire, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Pays de Loire

Lille, le pire et le meilleur

Sacrée météo pour les universités et les établissements du supérieur dans le Nord Pas-de-Calais. La semaine a commencé par un temps pluvieux. Le fonds de roulement de l’université d’Artois va être mobilisé à hauteur de 24,238 millions d’euros en 2015 ; à elle seule, l’université va fournir le 1/4 des fonds de roulement ponctionnés sur l’ensemble des établissements.

Trois autres établissements de la région seront également mobilisés dans ce « processus de solidarité » : Lille 2 (8,7 M€), Centrale Lille (2,1 M€) et l’ENSC Lille (0,3 M€), soit plus de 35 millions d’euros sur les 100 recherchés par le gouvernement, ce qui fait de la région la première contributrice (in News Tank).

Éclaircie. Le NPDC ne compte pas laisser passer l’attaque frontale de Bercy et de NVB contre son enseignement supérieur et sa recherche : il se prononce à l’unanimité contre le prélèvement sur les universités.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Les PRAG, notés de 0 à 100

Note de service, MENESR, 14 avril 2015, Professeurs agrégés (PRAG) affectés et détachés dans l’enseignement supérieur – année 2014-2015.

La présente note a pour objet de préciser la procédure à suivre pour la notation des professeurs agrégés affectés et détachés dans l’enseignement supérieur. L’article 12 du statut particulier de ces professeurs prévoit, en effet, qu’ils font l’objet d’une notation annuelle, arrêtée par le ministre en charge de l’éducation nationale selon une cotation de 0 à 100 sur proposition du chef d’établissement auprès duquel ils exercent leurs fonctions.

Le dispositif de notation mis en place les années précédentes, via l’utilisation de l’application informatique Notasup, est reconduit… Lire la suite…

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Non classé

BIU Santé en danger

La COMUE Université Sorbonne Paris Cité (SPC), présidée par Jean-Yves Mérindol, est structurellement loin des réalités de terrain. Elle ne peut donc pas voir qu’un grave conflit couve en son sein, alertant le monde entier sur la crise financière de la Bibliothèque Inter Universitaire, jusqu’ici reconnue d’excellence dans les Sciences de la Santé.

SONY DSCCourriel reçu le 23 avril 2015. 72 membres du personnel de la BIU Santé (qui réunit le pôle Médecine, ex-BIUM, et le pôle Pharmacie, ex-BIUP) sur 91 ont signé une lettre ouverte adressée à la Directrice de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle, Madame Simone Bonnafous, afin de l’alerter sur la situation critique de la bibliothèque.

Extraits de la lettre ouverte. En France, la Bibliothèque interuniversitaire de santé (CADIST, et pôle associé de la BnF) est la collection de référence dans le domaine de la santé. Elle fait partie des trois plus grandes bibliothèques patrimoniales du monde en médecine. Pourtant, aujourd’hui, la plus grande bibliothèque de santé de notre pays offre moins de ressources courantes que la plus petite des bibliothèques universitaires.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Médecine Pharmacie

Prague, basilique Saint-Georges

Invitation au voyage : La Bohême, Prague, la Basilique Saint-Georges. 1. Contexte historique de la fondation en 921. 2. Les transformations de la basilique jusqu’au milieu du 17ème siècle. 3. Caractéristiques architecturales de l’édifice roman. Album de 42 photos.

P13101811. Contexte historique de la fondation de la Basilique Saint-Georges : la Bohême, la dynastie des Přemyslides, sainte Ludmila et saint Wenceslas (Source Wikipédia).

Sainte Ludmila de Bohême, née aux environs de 860 et décédée le 15 septembre 921, est l’épouse de Bořivoj Ier de Bohême auquel elle est mariée, encore presque enfant, en 874. De cette union naissent six enfants dont l’ainé Spytihněv naît en 875, suivent trois filles et deux garçons dont Vratislav en 888. Ludmila est la fille de Slavibor, seigneur des Sorabes de Pšov, ce qui désignait alors les environs de Mělník. On sait qu’elle est élevée dans la religion slave, paganisme riche en dieux divers, mais la date de son baptême n’est pas connue.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, D. Europe (autres)

Phase « colère » de la CPU !

Communiqué de la CPU du 24 avril 2015, Moyens 2015 : Le gouvernement doit respecter l’autonomie des universités. Qui a écrit ce communiqué de colère ? Le président Jean-Loup Salzmann tout seul ? le trio du Bureau ? le Conseil d’administration (CP2U) ? ou une Assemblée plénière consultée à distance ?

Est-ce une colère qui tournera vite en eau de boudin (la CPU est cyclothymique)? Ou une colère qui démontre la marginalisation du président de la CPU après son texte hagiographique sur le bilan de Geneviève Fioraso, ce qui lui a valu d’être vertement tancé par un de ses pairs. Tant que la CPU n’appellera pas à une large mobilisation dans les établissements, ses communiqués critiques de la politique de ce gouvernement ne seront pas crédibles.

Texte intégral du communiqué. La Conférence des Présidents d’Université (CPU) vient de prendre connaissance des documents transmis aux membres du CNESER, relatifs à la répartition des moyens aux établissements d’enseignement supérieur en 2015.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Artois, une île au trésor ?

L’université d’Artois, une île au trésor ? Créée dans la 1ère moitié des années 90 et implantée sur les sites d’Arras (80 photos du Campus, juillet 2009), Béthune, Douai, Lens (35 photos de l’IUT, avril 2013) et Liévin, l’université accueille 11.400 étudiants (données statistiques de l’OVE de 2000 à 2014), est membre de la Communauté d’universités et d’établissements Université Lille Nord de France.

Une île au trésor ? On pourrait le croire  à la lecture du document Répartition des moyens 2015 aux opérateurs de l’enseignement supérieur du programme 150. Le fonds de roulement de l’université va être mobilisé à hauteur de 24,238 millions d’euros en 2015 ; à elle seule, l’université va fournir le 1/4 des fonds de roulement ponctionnés sur l’ensemble des établissements. Comment l’université a-t-elle constitué ce magot et pourquoi n’a-t-elle pas été vigilante pour le dépenser ces dernières années avant qu’il ne soit piqué ? Le président Francis Marcoin, élu en 2012, devrait s’exprimer en urgence sur la situation financière de son université. On ne l’a pas entendu jusqu’ici !

Copie de P1320064 Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé