Mobilité des diplômés du SUP

L’Alsace conserve ses natifs diplômés du supérieur, Lionel Cacheux, Dominique Kelhetter, Mireille Salomon. Insee Flash Alsace, n°3, juin 2015. Cartes et graphiques.

Extraits de l’article, sans commentaires de ma part. « En 2012, 28 % des adultes résidant en Alsace sont diplômés du supérieur ou en cours d’études. Par ailleurs, 68 % des diplômés du supérieur nés dans la région y résident encore, plaçant l’Alsace en 2e position des régions de métropole. L’Alsace est attractive pour les diplômés nés à l’étranger qui constituent 14 % des diplômés du supérieur résidant dans la région. Par contre, elle attire relativement peu de diplômés des autres régions françaises.

En 2012, les 415 000 diplômés du supérieur ou adultes en cours d’études représentent 28 % de la population alsacienne âgée de 18 ans ou plus. Cette part est supérieure de 1,4 point à celle de la France de province, la Champagne-Ardenne ayant la part la plus faible (22 %), Rhône-Alpes et l’Île-de-France les plus élevées (respectivement 32 % et 42 %). La Lorraine se place à un niveau intermédiaire avec 25 % de diplômés du supérieur…

L’Alsace moins attractive pour les diplômés du supérieur

Parmi les étudiants et diplômés du supérieur résidant en Alsace, 59 % sont nés dans la région. Cette part est plus importante qu’en France de province (52 %), mais inférieure de 1 point à celle de Champagne-Ardenne et de 11 points à celle de Lorraine.

Les natifs des autres régions françaises représentent 27 % des diplômés du supérieur résidant en Alsace. C’est l’une des parts les plus basses de métropole après le Nord-Pas-de-Calais et la Lorraine. Cette dernière accueille peu de diplômés des autres régions mais beaucoup de diplômés lorrains s’installent en Alsace…

Des diplômés européens et des étudiants venus d’Asie

Si l’Alsace attire peu de diplômés des autres régions, elle accueille en revanche une part importante de diplômés nés à l’étranger (14 % des diplômés résidant), qu’ils soient de nationalité étrangère ou non. La région se situe en 3e position des régions de province après Provence-Alpes-Côte d’Azur et Languedoc-Roussillon en terme d’attractivité des nés à l’étranger. Près de la moitié de ces diplômés résidant dans la région sont originaires d’un pays européen et plus de 30 % du continent africain. Par pays d’origine, 21 % des diplômés nés à l’étranger sont natifs d’Allemagne ou de Suisse et 18 % du Maroc ou d’Algérie…

Par rapport à 1990, l’Alsace attire une plus grande part de diplômés du supérieur nés à l’étranger au détriment de ceux nés dans les autres régions françaises, plus particulièrement les natifs de Lorraine.

L’Alsace conserve ses diplômés

Plus des deux tiers des diplômés du supérieur nés en Alsace y habitent aujourd’hui. La région se place ainsi en 2e position des régions métropolitaines après Rhône-Alpes qui conserve 70 % de ses diplômés…

Parmi les diplômés du supérieur nés en Alsace qui ont quitté la région, 30 000 habitent en Île-de-France, qui emploie beaucoup de diplômés post-bac. En province, les Alsaciens vont plutôt vers Rhône-Alpes (14 500), la région voisine de Lorraine (13 000) ou vers Provence-Alpes-Côte d’Azur (10 700) »…

Commentaires fermés sur Mobilité des diplômés du SUP

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne

Les commentaires sont fermés.