Fénelon, 30 ans en 1681

François de Salignac de La Mothe-Fénelon (1651-1715). Fénelon, 30 ans en 1681. Troisième chronique biographique d’un nouveau type : qu’ont-ils/elles fait entre 20 et 30 ans (formation et premières années professionnelles) ? Chroniques précédentes : Gustave Courbet, 30 ans en 1849 ; Marlène Dumas, 30 ans en 1983.

Deux évènements à l’occasion du 300ème anniversaire de la mort de Fénelon en 1715. 1. Fénelon et son double, exposition à la Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg, catalogue sous la direction de François-Xavier Cuche et Julien Gueslin2. L’année Fénelon à Cambrai (Fénelon a été archevêque de Cambrai de 1695 à 1715).

Album de 44 photos : les six personnalités qui ont inauguré l’exposition ; portraits et œuvres de Fénelon.

P1350380Sources pour les citations de cette chronique : Catalogue de l’exposition Fénelon et son double (table des matières : les origines, le pédagogue, le politique, le penseur de l’ordre européen, le théologien, le prélat), Wikipédia, Recherche Fénélon, Babelio, Salon littéraire.

Copie de P13503801651. Fénelon, destiné à une carrière ecclésiastique. Naissance au château de Fénelon à Sainte-Mondane. Issu d’une famille noble du Périgord, ancienne mais appauvrie. Fils de Pons de Salignac, marquis de La Mothe-Fénelon, et de la seconde épouse de ce dernier, Louise de La Cropte. Plusieurs des ancêtres de Fénelon avaient servi comme évêques de Sarlat. Comme il était un cadet (son père ayant eu neuf enfants de sa première épouse, Isabeau d’Esparbes de Lussan, et trois de sa seconde, dont Fénelon), il fut destiné de bonne heure à une carrière ecclésiastique.

Apprendre avec un précepteur. Au cours de son enfance, Fénelon reçoit l’enseignement d’un tuteur au château. Solide connaissance du grec ancien et des classiques.

1667 (16 ans), étudiant à l’Université de Cahors. Il étudie la rhétorique et la philosophie. Université fondée en 1331, et réunie à l’université de Toulouse en 1751

1669 (18 ans), diplômé de l’université. Date probable de l’obtention de la maîtrise ès arts. Tonsure.

1671 (20 ans), une première prébende. Fénelon devient chanoine de la cathédrale de Sarlat, nommé par son oncle Salignac, évêque de Sarlat.

1672 (21 ans), Paris, me voici ! Quand le jeune homme exprima son attirance pour une carrière dans l’Église, son oncle, le marquis Antoine de Fénelon l’envoya étudier au collège du Plessis, dont les étudiants en théologie recevaient le même enseignement que ceux de la Sorbonne. Étudie également au séminaire Saint-Sulpice, proche des Jésuites.

1677 (26 ans), docteur et prêtre. Docteur en théologie (université de Cahors, le 26 mars 1677) et ordonné prêtre à Sarlat, le 17 avril 1677. Il exerce dans la paroisse St-Sulpice à Paris.

1678 (27 ans), le prédicateur. Fénelon prononce l’oraison funèbre de Jeanne de Plus, abbesse de Faremoutiers.

1679 (28 ans), l’administrateur. Attirant l’attention sur lui par de belles prédications, il est nommé en juin, par l’archevêque de Paris, Supérieur de l’Institut des Nouvelles Catholiques, un internat consacré à la rééducation de jeunes filles de bonne famille dont les parents, d’abord protestants, avaient été convertis au catholicisme.

L’écrivain. Fénelon rédige les Dialogues sur l’éloquence. Texte intégral.

1680 (29 ans), Fénelon prêche, pour le carême, aux carmélites du faubourg St-Jacques, à Paris.

1681 : Fénelon a 30 ans. Il prêche les dimanches de Carême aux Nouvelles Catholiques. L’année 1681 en France.

1681 (31 ans). Nommé Doyen de Carenac par son oncle. Se lie avec des figures du catholicisme, en particulier le groupe du Petit Concile qui gravite autour de Bossuet, lequel l’invite à prêcher dans son diocèse de Meaux. Ode à l’abbé de Langeron.

Le pédagogue. Ses fonctions l’inspirent et dès 1681 il consigne son expérience pédagogique dans son Traité de l’éducation des filles (qui ne fut publié qu’en 1687). Résumé. Texte intégral (… en anglais).

Bien plus tard…

1689. Nommé précepteur du duc de Bourgogne

1695. Nommé archevêque de Cambrai

1699. Les aventures de Télémaque.

1715 (7 janvier). Mort à Cambrai.

P1350288

Commentaires fermés sur Fénelon, 30 ans en 1681

Classé dans AA. Histoire 18ème siècle, AF. Histoire 16-17èmes siècles, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie), E. Arts Lettres Langues

Les commentaires sont fermés.