187.326 diplômés à bac+5

Débattre des 40 propositions du rapport STRANES et en particulier de la proposition n°1 : atteindre, en 2025, 60% de diplômés de l’enseignement supérieur dans une classe d’âge, 25% de diplômés au niveau master. Ces deux propositions doivent être combattues : 60%, diplômés du SUP : Non !

Les auteurs du rapport STRANES disent en effet n’importe quoi ! Comment se fait-il qu‘ils ignorent que l’enseignement supérieur français produit déjà, (apparemment ?) dans une génération, plus de 25% de diplômés à bac+5 ? En effet, en 2013, 187.326 diplômes (masters, diplômes d’ingénieur, diplômes d’écoles de commerce) ont été délivrés à ce niveau, comme l’indiquent les 3 tableaux suivants (Source RERS 2015). La progression est extrêmement forte depuis la création du LMD en 2002 : 110.810 diplômés seulement en 2005.

Copie de P1380166P1380167Pourquoi cette importante progression n’est-elle peut-être qu’apparente ? Parce que la statistique ne dénombre que le nombre de diplômes délivrés et non le nombre de diplômés. Or, les enquêtes des observatoires universitaires sur le devenir des diplômés de master démontrent qu’une partie d’entre eux (plus de 10% quelquefois), entreprennent un second master après l’obtention d’un premier master. Mais ce phénomène inquiétant ne peut cacher l’existence d’une véritable explosion.

Et demain ? S’il n’y a plus de sélection à l’entrée de la 1ère année du master ou à l’entrée de la seconde année, les effectifs de diplômés à bac+5 continueront à progresser. Notre pays deviendra la risée de l’Europe !

Les formations de master ne sont pas les seules responsables du déluge de diplômes. Les écoles d’ingénieurs et surtout les écoles de commerce diplôment plus d’étudiants chaque année.

P1380169P1380170Oui, il faut enterrer rapidement le rapport STRANES.

1 commentaire

Classé dans E. Ingénierie, Architecture

Une réponse à “187.326 diplômés à bac+5

  1. Commentaire de FXM envoyé par courriel

    Sur le taux actuel de masters (masters universitaires + diplômes d’écoles) :
    le RERS 2015 donne p. 267 20% de la classe d’âge (23% pour les filles) en formation initiale.

    A ce niveau, la formation continue y ajoute 20 000 personnes par an (p.279). Si tous sont français, il faut donc ajouter 2,5% aux chiffres précédents. Disons par prudence 2%. On en est donc déjà à 22%, avec un taux de filles de 25% (mais le taux de filles en formation continue est peut-être plus faible qu’en formation initiale).

    Sur le nombre total de masters, je ne trouve pas le nombre que tu annonces (187 326)
    masters universitaires + ingénieurs + commerce (diplômes « visés », hors certificats d’école) = 179 046.
    Peut-être as-tu ajouté une partie des certificats d’école (en particulier mastères et MBA).
    Par ailleurs, Je pense qu’il faudrait ajouter médecins, pharmaciens, dentistes, architectes, …

    D’un autre côté ne pas oublier qu’au niveau master 17,3% des étudiants sont étrangers (RERS p. 190). Je ne sais pas si le taux est le même au niveau des seuls diplômés.