Monthubert démissionne : ouh !

Le Président de l’université Paul-Sabatier, Bertrand Monthubert, démissionne et se lance dans la campagne des élections régionales (La dépêche du 24 septembre 2015).

Cet homme n’aurait jamais dû faire le président d’université. Tombé dans la politique depuis qu’il est petit, il lui donne en effet toute priorité ! Il s’est donc servi de son mandat de président d’université et de rapporteur de la STRANES pour se faire mousser, pour se pousser du coude ! Ouh ! Il déclenche une élection présidentielle à Paul Sabatier : il croit peut-être que ses collègues vont l’en féliciter ! Ouh !

La dépéche. « Membre de longue date du Parti socialiste, ancien président de Sauvons la recherche et soutien d’Arnaud Montebourg lors des primaires de 2011, M. Monthubert a choisi, en juillet dernier, de partir en campagne pour les régionales. Il figure en effet en deuxième position sur la liste PS en Haute-Garonne dévoilée cet été par Carole Delga, qui exige de ses colistiers d’être pleinement investis dans ces élections. À l’époque, il avait d’ailleurs déjà laissé entendre qu’il ne se représenterait pas pour un second mandat ».

« Outre cet attrait pour le combat politique, M. Monthubert, un temps annoncé pour le poste de secrétaire d’état à la Recherche et à l’Enseignement supérieur après le départ de Mme Fioraso, pourrait être appelé à des fonctions plus importantes au sein du cabinet de Thierry Mandon, l’actuel secrétaire d’État. Ce dernier, qui souhaitait étoffer son équipe après sa nomination en juin 2015, avait fait appel à des universitaires, dont le président de l’université Paul-Sabatier, missionné pour la mise en œuvre des premières étapes de la Stratégie nationale de l’enseignement supérieur [erreur du journaliste : ce n’est pas Mandon qui a missionné Monthubert, mais c’est Fioraso]. À l’évidence, alors que son mandat devait s’achever en mai 2016, Bertrand Monthubert a choisi d’accélérer le rythme ».

Commentaires fermés sur Monthubert démissionne : ouh !

Classé dans C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon)

Les commentaires sont fermés.