Les plantes de la cathédrale

Université de Strasbourg, Jardin botanique, Flore de pierre (regard sur les plantes de la cathédrale), jusqu’au 23 décembre 2015. A visiter absolument et pour en donner l’envie : album de 61 photos.

Le 11 décembre, conférence de clôture par François Labolle, directeur du Jardin : le Jardin de pierre, promenade botanique à la Cathédrale de Strasbourg.

Exposition en deux parties, dans le jardin et dans la serre froide. Côté jardin, selon une idée de l’artiste Jaime Olivares, vingt totems sont dispersés ici et là, au pied de plantes qui ont un alter ego dans la cathédrale. Sur chaque totem, le nom de la plante, un dessin stylisé, les propriétés bénéfiques ou destructrices, la symbolique. Cela m’a donné l’idée d’un jeu de piste dans la cathédrale : photographier la vigne !

P1380325

Côté serre, l’exposition porte son regard sur les plantes de la cathédrale. Une surprise pour moi : sur les vantaux en bronze du portail central de la cathédrale – ils datent du 19ème siècle -, des plantes et encore des plantes. Saisissant !

P1380356P1380351Catalogue de l’exposition. « Il suffit de lever la tête pour découvrir la présence des végétaux dans les vitraux, sculptures, frises et chapiteaux de la Grande Dame Gothique. Monumentale rosace ou simple fleur d’églantine, la rose, par exemple, y accompagne fidèlement la Vierge Marie. Mais les plantes qui ornent la Cathédrale n’y sont pas représentées par hasard. Leur présence est due à la charge symbolique qu’on leur a attribuée tout au long de l’histoire. Les croyances anciennes, les savoirs millénaires, leurs vertus médicinales, leurs propriétés (bienfaisantes ou malfaisantes), ont donné un sens à chaque plante. Admirablement représenté ou librement interprété, le végétal n’est donc pas un élément purement décoratif dans cette architecture ».

Commentaires fermés sur Les plantes de la cathédrale

Classé dans AE. Histoire médiévale, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Sciences

Les commentaires sont fermés.