Archives mensuelles : septembre 2015

L’argent du CPER en PACA

Communiqué de l’université d’Avignon. « Septembre 2015, s’engage l’exercice du Contrat de Plan État Région 2015-2020. Grâce à ce catalyseur des investissements, l’Université d’Avignon voit se concrétiser l’essentiel des financements permettant la réalisation de ses prochaines infrastructures

Le CPER, obtenu par l’Université d’Avignon, amorce la conversion de l’ancienne Faculté des Sciences [photo de septembre 2013] en Villa Créative – Supramuros, l’opération « 3A » en lien avec l’INRA, le transfert sur Agroparc des laboratoires de Mathématiques et de Pharmacie-Ecologie Cardiovasculaire, le renforcement des partenariats avec le CROUS, le CNRS, l’EHESS, l’INRA, le Festival d’Avignon et le label French Tech Culture« .

P1020067 Lire la suite

Commentaires fermés sur L’argent du CPER en PACA

Classé dans C. PACA Corse

Why Americans can’t write ?

Why Americans can’t write ? by Natalie Wexler, September, The Washington Post, 24/09/2015. Signalement de cet article par Samuel Bliman.

It’s no secret that many Americans are lousy writers. Just ask any college professor or employer, including those at prestigious institutions. With the advent of e-mail, writing ability has become more important than ever, and writing deficiencies have become increasingly apparent.

Surely one reason so many Americans lack writing skills is that, for decades, most U.S. schools haven’t taught them. In 2011, a nationwide test found that only 24 percent of students in eighth and 12th grades were proficient in writing, and just 3 percent were advanced.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Why Americans can’t write ?

Classé dans Non classé

Les plantes de la cathédrale

Université de Strasbourg, Jardin botanique, Flore de pierre (regard sur les plantes de la cathédrale), jusqu’au 23 décembre 2015. A visiter absolument et pour en donner l’envie : album de 61 photos.

Le 11 décembre, conférence de clôture par François Labolle, directeur du Jardin : le Jardin de pierre, promenade botanique à la Cathédrale de Strasbourg.

Exposition en deux parties, dans le jardin et dans la serre froide. Côté jardin, selon une idée de l’artiste Jaime Olivares, vingt totems sont dispersés ici et là, au pied de plantes qui ont un alter ego dans la cathédrale. Sur chaque totem, le nom de la plante, un dessin stylisé, les propriétés bénéfiques ou destructrices, la symbolique. Cela m’a donné l’idée d’un jeu de piste dans la cathédrale : photographier la vigne !

P1380325 Lire la suite

Commentaires fermés sur Les plantes de la cathédrale

Classé dans AE. Histoire médiévale, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Sciences

Le tricéphale de Marmoutier

Suite des chroniques sur les églises romanes en Alsace. Église Saint-Martin de Marmoutier : album de 50 photos. Commençons par un détail : un bas-relief rectangulaire inséré dans la façade : le tricéphale.

Copie de P1370927Ce tricéphale, vraisemblablement d’origine celtique, reste un mystère. La tradition populaire chrétienne qualifie ce bas-relief d’image païenne et certains y voient la représentation du diable. Incorporé dans la façade, ce symbole avait une double vocation : rappeler le pêché aux pèlerins qui s’apprêtent à pénétrer dans le sanctuaire, mais aussi astreindre Satan à résider dans une église, endroit qu’il déteste particulièrement !

Certains y voient Cuchulainn, un héros mythique irlandais, qui pour prouver son héroïsme combattit trois frères terrifiants que personne n’osa défier et les décapita. Les têtes triomphantes seraient celles du haut, et les têtes décapitées celles du bas. Pour d’autres, ce monstre incarne la divinité celte au triple visage, Birgit, donnant naissance à une figure allégorique à trois têtes. Patronne des druides et déesse-mère, elle symbolise la fécondité, règne sur les arts, la guerre, la magie et la médecine. Selon les experts, Il s’agirait de la version la plus convaincante du fait de sa position rappelant la position d’une femme en train d’accoucher.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans AB. Art médiéval et moderne, AE. Histoire médiévale, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Monthubert démissionne : ouh !

Le Président de l’université Paul-Sabatier, Bertrand Monthubert, démissionne et se lance dans la campagne des élections régionales (La dépêche du 24 septembre 2015).

Cet homme n’aurait jamais dû faire le président d’université. Tombé dans la politique depuis qu’il est petit, il lui donne en effet toute priorité ! Il s’est donc servi de son mandat de président d’université et de rapporteur de la STRANES pour se faire mousser, pour se pousser du coude ! Ouh ! Il déclenche une élection présidentielle à Paul Sabatier : il croit peut-être que ses collègues vont l’en féliciter ! Ouh !

La dépéche. « Membre de longue date du Parti socialiste, ancien président de Sauvons la recherche et soutien d’Arnaud Montebourg lors des primaires de 2011, M. Monthubert a choisi, en juillet dernier, de partir en campagne pour les régionales. Il figure en effet en deuxième position sur la liste PS en Haute-Garonne dévoilée cet été par Carole Delga, qui exige de ses colistiers d’être pleinement investis dans ces élections. À l’époque, il avait d’ailleurs déjà laissé entendre qu’il ne se représenterait pas pour un second mandat ».

Lire la suite

Commentaires fermés sur Monthubert démissionne : ouh !

Classé dans C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon)

Lorraine devra-t-elle indemniser ?

Suite de la chronique Une décision du CA de l’université de Lorraine annulée ? Oui ! C’est fait. La question est maintenant : l’université devra-t-elle indemniser les personnels dont le temps de travail a été augmenté par une décision irrégulière du CA ?

28 septembre 2015, actualisation de la chronique. Article de l’Est républicain, Travailler plus peut coûter cher (texte en photo en fin de chronique). Indemnisation potentielle de 1500 Biatss à raison de 1h40 par semaine sur près de 3 ans à rémunérer en heures supplémentaires, sans oublier les charges aux organismes sociaux : c’est un nombre à 7 chiffres

24 septembre 2015, jugement, texte intégral. Extraits. Annulation par la Cour administrative d’appel de Nancy de la délibération du conseil d’administration de l’université de Lorraine du 20 novembre 2012 concernant l’harmonisation des règles régissant le temps de travail pour les « personnels bibliothèque », ingénieurs, administratifs, techniciens, social, santé (BIATSS).

P1380683 Lire la suite

Commentaires fermés sur Lorraine devra-t-elle indemniser ?

Classé dans Non classé

Association de parents d’étudiants

Une 1ère dans l’histoire de l’université : une association de parents d’étudiants ! Cela se passe aux Antilles. Communiqué de l’AGMPE (Association Gwadloup-Matinik de Parents d’étudiants), 17 septembre 2015 ; l’AGMPE sur Facebook. Chroniques du blog sur l’université des Antilles.

Extraits du communiqué. S’il existe de multiples associations de parents d’élèves (du primaire et du secondaire), la création d’une association de parents d’étudiants peut sembler étrange puisque les étudiants sont censés avoir atteint l’âge de la majorité quand ils s’inscrivent à l’Université. De plus, on considère généralement que c’est le moment auquel ils commencent à s’émanciper de la tutelle parentale et à voler de leurs propres ailes… Ceci n’est pas faux, sauf que…

Les objectifs qui cautionnent notre entreprise :

Lire la suite

Commentaires fermés sur Association de parents d’étudiants

Classé dans Non classé

Ens. supérieur et justice sociale

Enseignement supérieur et justice sociale, Sociologie des expériences étudiantes en Europe, Nicolas Charles, Collection Études & recherche, La Documentation Française, 2015.

image002« Cet ouvrage de Nicolas Charles montre à partir d’une enquête comparée en France, en Angleterre et en Suède, que chaque système d’enseignement supérieur est guidé par une conception de la justice sociale à laquelle les politiques publiques se réfèrent implicitement. Il ne s’agit donc pas tant de dénoncer certaines inégalités ou de souligner l’iniquité de notre système que de comprendre comment une société donnée construit sa propre définition de ce qui est juste.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Ens. supérieur et justice sociale

Classé dans Non classé

SPC marche vers la fusion

Sorbonne Paris Cité, marche forcée vers la fusion, courriel envoyé par Confedinfo (22 septembre 2015). « Chacun a eu l’écho de la communication orchestrée autour de la fusion des universités Paris 4 et Paris 6, fusion qui, contrairement à ce que les quotidiens ont claironné, n’est que l’élément central du programme électoral des présidents sortants [note 1]. M. Chambaz avait, pour faire avaler la ComUE, déclaré le 24 juin 2014 : « Les établissements de Sorbonne Universités sont indépendants. Les établissements de Sorbonne Universités exerceront des compétences en commun, sans entraver l’indépendance et la liberté d’action de chacun ».

Le bureau de Sorbonne Paris Cité a décidé de profiter de l’aspiration pour lancer sa guerre éclair et imposer la fusion qu’elle promettait de ne pas faire, hier encore. On se souvient que ce bureau avait produit une note interne baptisée « Note Panzer II » (sic) détaillant le découpage en « divisions » prévu dans le dossier Idex [note 2]. Ces divisions bureaucratiques rebaptisées pôles ont été esquissées de manière totalement virtuelle, hors sol, par des personnes nommées en dehors de tout cadre légal et de tout contrôle collégial, poursuivant en cela les détestables pratiques opaques et clientélistes qui sont la marque de SPC.

Le bureau vient de produire, en préparation de sa réunion du 23 septembre, une nouvelle note interne baptisée Prospective Idex et la New Unified University USPC, qui détaille le plan de fusion qui sera détaillé dans le rapport Idex [note 3]. Cette note montre les transferts massifs de compétence (de masse salariale en particulier) qui prépareraient cette fusion, si nous n’y mettons bon ordre.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Stage en Licence : quel intérêt ?

Ce matin, 2ème cours d’Histoire de l’Art sur le Roman. L’enseignante consacre les 10 premières minutes de son cours au stage obligatoire en 2ème année de licence, stage d’un minimum de deux semaines dans une organisation culturelle (un musée par exemple). Pour ce stage court, une convention doit être signée et un rapport d’une dizaine de pages rédigé.

P1380620L’enjeu : 3 crédits ECTS (sur un total de 30 en 2ème année), au terme d’une triple évaluation (auto-évaluation par l’étudiant,  évaluation par le tuteur/ entreprise, et par l’enseignant encadrant). Que de paperasserie et de temps perdu par les uns et par les autres pour un stage dont l’enseignante ne tente même pas de rappeler l’éventuel objectif pédagogique : « le stage, ce n’est pas nous ; c’est une directive ministérielle ». Pas de question des étudiants sur l’intérêt d’un tel stage !

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)