Avignon. Président informaticien ?

Avignon, élections aux conseils centraux, 10 novembre 2015. Suite de la chronique Avignon. Un président géographe ?

Seconde liste en présence dans les collèges enseignants : Votre équipe Solidaire, Innovante et Responsable.

Notre modèle de gouvernance n’est pas celui de l’incarnation de la communauté universitaire dans un homme providentiel. 
Nous croyons en une démocratie universitaire adulte, responsable, participative et collaborative, mais aussi insoumise et capable d’indignation…

Notre légitimité est intellectuelle et scientifique. Elle est celle d’enseignants et de chercheurs qui accomplissent aussi des tâches d’administration. Elle est celle de chacun d’entre nous et nous l’avons acquise sans jamais avoir sacrifié ni notre recherche, ni nos enseignements.

Il ne s’agit pas uniquement pour nous d’être attachés de manière affective à une université de petite taille comme la nôtre. Il ne s’agit pas non plus de sacrifier notre métier de chercheur aux rouages du management.

Dans le cadre insatisfaisant de la LRU, nous affirmons que le pilotage de l’université doit rester entre les mains d’universitaires dont la première des missions reste de produire la connaissance par la recherche avant de la transmettre.

Nous mettons nos compétences scientifiques et intellectuelles au service d’un projet universitaire commun, qui dépasse la gestion technique d’une machine sous contrainte et qui doit retrouver le souffle d’un idéal collectif d’émancipation, l’impertinence de la critique argumentée, l’énergie du débat public au service de l’intérêt général et de la justice sociale, sur notre territoire et dans la mondialisation…

P1020195A la Présidence, nous n’avons pas besoin d’une expertise technique froide dans le cadre de l’association, mais d’une personnalité scientifique de haut niveau reconnue au niveau international, tant dans l’espace académique que professionnel. Professeur d’informatique de classe exceptionnelle, Centre d’enseignement et de recherche en informatique, expert pour les gouvernements canadiens et français, Philippe Michelon répond à ces exigences et tire sa légitimité de son expérience de vice-président du conseil scientifique entre 2007 et 2012. Personne ne peut contester la qualité et le dynamisme de l’animation de la vie scientifique qu’il a su y développer…

Un second texte est en ligne sur le blog de campagne. Réaction à l’appel au vote de l’Administrateur Provisoire. L’appel au vote lancé, il y a deux jours, par l’administrateur provisoire de notre université, Jean-François Bonastre, vice-président du conseil d’administration, en faveur de son collègue, Philippe Ellerkamp, actuel vice-président de la CFVU, a suscité beaucoup de réactions…

Poster un commentaire

Classé dans C. PACA Corse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s