Les farces de Max und Moritz

Livres pour enfants sans tabous, exposition au Musée Ungerer, Strasbourg, jusqu’au 10 janvier 2016 : album de 37 photos.

P1410461

« A l’occasion des 150 ans de la création de Max und Moritz, l’histoire en images la plus célèbre de Wilhelm Busch, le Musée Tomi Ungerer – Centre international de l’Illustration – présente, pour la première fois en France, des œuvres originales du grand dessinateur allemand. Wilhelm Busch (1832–1908), considéré comme l’un des ancêtres de la bande dessinée, a marqué des générations de jeunes lecteurs de par le monde par son esprit subversif et satirique.

P1410524

Autour des sept mauvais tours de Max und Moritz, « les deux sales mômes » comme les appelait François Cavanna, sont exposées d’autres histoires en images désopilantes et parfois féroces de Wilhelm Busch comme Hänsel und Grethel (Hansel et Gretel).

P1410475

Depuis le XIXe siècle, Wilhelm Busch a inspiré de nombreux auteurs pour la jeunesse. Parmi eux figure Tomi Ungerer, dont l’enfance alsacienne a été bercée par Max et Moritz, et dont le livre pour enfants The Pest Jonathan (Cette peste de Jonathan), publié en 1970 et inédit en France, révèle avec le maître allemand du dessin une filiation directe ».

P1410487Suite des chroniques : qu’ont-elles/ils fait avant leurs 30 ans ?

Wilhelm Busch (1832-1908) : 30 ans en 1862

P1410472

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s