Murbach, abbaye et abbatiale

Murbach, fondation de l’abbaye en 728, érection de l’église abbatiale au cours du 12ème siècle (consécration en 1216) : album de 58 photos (extérieur et intérieur).

P1340576

Deux sources Wikipédia : Murbach et Saint Pirmin. En 717, Saint Pirmin, moine Wisigoth, doit fuir les Musulmans qui envahissent la Septimanie. À partir de 718 et pendant quelques années il dessert l’église castrale d’Anvers en Austrasie. Il fonde en 724 le monastère bénédictin de Reichenau, sur le lac de Constance, puis un grand nombre d’autres abbayes entre les Vosges et la Forêt-Noire, telles que Murbach en 728, avec le comte franc Eberhard, celui-ci la dotant de domaines jusqu’en Suisse. Saint Pirmin meurt en 753. Il est déclaré saint à la fin du XVIIIe siècle. Il est le saint patron de l’évêché de Spire, de l’Alsace, de l’île de Reichenau et de la ville d’Innsbruck.

Les moines placèrent leur établissement sous l’invocation de saint Léger, évêque d’Autun, martyrisé en 678 et qu’on disait proche parent du bienfaiteur Eberhard.

L’invasion hongroise. En juillet 926 Murbach fut ravagé par les Hongrois. Les troupes du duc d’Alsace Luitfried, qui avaient vainement tenter de s’opposer aux Hongrois, sont anéanties à Huningue. Les Hongrois mettent le feu à l’abbaye de Murbach qui se releva difficilement de cette dure épreuve… Sept moines furent assassinés, selon la légende, au lieu-dit du Mordfeld (champ du meurtre)… Un monument funéraire à la mémoire des sept martyrs fut ensuite installé dans l’abbaye… Les Hongrois furent finalement défaits lors de la bataille du Lechfeld, près d’Augsbourg en 955 face aux troupes emmenées par l’empereur germanique Otton Ier.

La richesse de l’abbaye au Moyen-Age. Source Wikipédia : Abbaye de Murbach. L’abbaye fut restaurée sous la direction de l’abbaye de Cluny et grâce à de généreux dons de l’impératrice Adélaïde de Bourgogne.

À la demande de son épouse Théophanu, l’Empereur Otton II confirma à l’abbaye le 27 avril 977 toutes ses possessions et tous ses privilèges. Elle possédait des biens dans près de 350 localités, du Palatinat à la Suisse, et notamment la ville de Lucerne. Elle avait non seulement des terres et des châteaux-forts mais aussi des établissements thermaux, des verreries et des mines.

En 1228, l’empereur Frédéric II accorda à l’abbé Hugues de Rothenbourg le titre de prince du Saint-Empire. Par la suite, l’abbé de Murbach eut le privilège de ne plus siéger au sein du Conseil des prélats d’Empire comme la majorité des abbés de l’époque mais de siéger lors des Diètes impériales au sein du Conseil des princes d’Empire.

Abbés du 13ème siècle in Philippe Legin, Les abbés de Murbach, constructeurs de fortifications au 13ème siècle dans le Florival, in Acta murbacensia. 1194-1218 : Arnold ; 1218-1239 : Hugues de Rothenburg (premier prince-abbé) ; 1239-1240 : Albert Ier de Fronburg ; 1240-1261 : Thibaud de Faucogney ; 1261-1285 : Berthold II de Steinbrunn ; 1285-1298 : Berthold III de Falkenstein ; 1298-1304 : Albert II de Liebstein.

Caractéristiques de l’église abbatiale. Source : Route romane d’Alsace. De la puissante abbaye fondée par Saint-Pirmin et reconstruite en style roman au cours du 12ème siècle (consécration en 1216 par l’évêque de Bâle, Heinrich) ne subsiste que l’impressionnant chœur à chevet plat flanqué de chapelles latérales et d’un transept saillant encadré de deux tours carrées.

La nef romane fut détruite au cours du 18ème siècle pour laisser place à une construction baroque qui ne vit jamais le jour.

Le chevet dont les proportions et l’ordonnance monumentale rappelle celui d’une cathédrale s’élève sur 5 niveaux. Le troisième, le plus somptueux, est une galerie de 17 colonnettes toutes différentes.

P1340504

Le décor sculpté intègre des motifs orientaux comme la superbe Porte des Lions au tympan du bras sud du transept.

P1340520

L’église abbatiale présente de nombreux témoignages du bestiaire de la sculpture romane (chronique à venir).

P1340516

Pour aller plus loin. Visite de l’édifice (vidéo de 2’53).

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, D. Suisse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s