Angers : pour qui voter ?

Université d’Angers, les élections aux conseils centraux auront lieu le mardi 19 janvier 2016. Listes de candidats et professions de foi. Captures d’écran du débat du 15 janvier 2016 : album de 12 photos.

Si j’étais électeur à l’université d’Angers pour quelle liste et quel candidat à la présidence voterai-je ? Pour la liste Un projet dynamique pour l’université d’Angers, conduite par Christian Robledo, ou pour la liste Une ambition partagée pour l’université d’Angers menée par Antony Taillefait. Le premier, vice-président du CA sortant, a le soutien du président Saint-André, ce dernier ne pouvant postuler à un second mandat parce que trop âgé.

P1420128Les deux candidats ont parfaitement joué le jeu de la campagne électorale. Ils ont créé un blog : y figurent leurs projets pour l’université. Ils ont débattu vendredi 15 janvier, pendant près de deux heures (voir et écouter le débat en podcast). Ils ont accepté de répondre aux 9 questions posées par Tiphaine Crézet et Sébastien Rochard d’Angers MAG (réponses d’Anthony Taillefait, de Christian Robledo).

La première question des deux journalistes a trait à la situation financière de l’université : elle revient sur la crise financière de fin 2012 (article de Jean-François Martin, L’université plonge dans la crise) et interroge « il y a trois ans, l’Université d’Angers était dans la rue pour sa survie financière. A-t-elle selon vous aujourd’hui les moyens de jouer pleinement son rôle ? » Le VP CA sortant répond en parfait gestionnaire : faire progresser les ressources et réduire les dépenses. Le challenger ne dit rien d’autre mais le dit autrement : « il a été nécessaire que l’ensemble de notre communauté universitaire et que les collectivités locales se mobilisent pour dénoncer cette lacune [dotation insuffisante au moment du passage aux RCE]. L’Université a été entendue. C’est sur ce socle et avec une gestion rigoureuse des moyens que nous déploierons nos projets ».

P1420149

La 4ème question porte sur le regroupement d’établissements au sein la COMUE Université Bretagne Loire. Dans 3 chroniques récentes, j’ai tenté de démontrer la stupidité de cette COMUE pour l’avenir des 7 universités des deux régions (UBL : 15 ministres irresponsables ; UBL et ses territoires ; UBL, un article 17 monstrueux).

La réponse d’Antony Taillefait est incisive, tout au moins dans sa première partie. « Nous n’avons que faire d’une strate institutionnelle supplémentaire si la COMUE ne sert pas à porter la simplification, la mise en cohérence et la construction d’un « projet partagé » par tous les établissements membres. Nous chercherons, avec des soutiens économiques, politiques et universitaires, à ce que le rôle d’une Université comme la nôtre soit réévalué, les étudiants et les personnels mieux représentés ».

Christian Robledo ne peut ouvertement critiquer la COMUE, puisque l’équipe dont il faisait partie en a soutenu le projet. Sa réponse aux journalistes est donc alambiquée et relativement naïve. « L’Université Bretagne-Loire est un projet devenu réalité… Je mobiliserai mon équipe et les acteurs de l’université pour que l’UA reste un acteur à part entière de cet ensemble tant au niveau décisionnel (gouvernance) qu’au niveau opérationnel (Départements, Écoles doctorales, …) ». Plus surprenant encore, le VPCA sortant pense, en réponse à la question 9 sur l’université dans 20 ans, « sans doute aussi à une université aux frontières plus larges car s’étant stratégiquement rapprochée de l’Université du Maine et travaillant en réseau avec les autres universités du Grand Ouest notamment ». Effectivement fusionner avec l’université du Maine serait moins pire qu’être un epsilon dans une COMUE mammouthesque.

Ayant entendu les deux candidats durant une partie du débat du 15, lu leur profession de foi sur le blog de leur liste (également, une vidéo de 2 minutes par Antony Taillefait) et les réponses faites aux deux journalistes d’Angers MAG, je ne parviens pas à me décider : pour qui voter ? J’ai de la sympathie pour le parcours professionnel d’Antony Taillefait (CV en ligne sur le blog), mais il est élu UDI à la ville d’Angers et à la communauté urbaine. S’il est élu président, démissionnera-t-il de son mandat local ? Ce serait indispensable, car faire le président, c’est un job à temps plein.

J’ai a priori moins de sympathie pour Christian Robledo car il a porté le projet de COMUE avec le président Saint-André ; un regroupement à marche forcée comme celui de l’UBL ne peut pas porter de bons fruits pour la formation et la recherche de l’université d’Angers. J’ai également moins de sympathie pour sa candidature car je ne ne suis pas partisan de la reconduction des mandats. Peut-être serais-je convaincu par sa candidature en connaissant mieux sa trajectoire : hélas, impossible de trouver son CV détaillé en ligne !

Si j’étais électeur à Angers – mais je ne le suis pas ! – j’aurais encore 48 heures pour me déterminer !

2 Commentaires

Classé dans Non classé

2 réponses à “Angers : pour qui voter ?

  1. PR23

    Analyse intéressante. Deux compléments, A. Taillefait est PS et pas UDI;
    pour C. Roblédo, un article publié http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=CCA_041_0083 peut illustrer ses intérêts scientifiques

  2. Martinville

    De plus en plus je me convaincs qu’élections, pièges à c….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s