AMU : prépa intégrée en échec

Cher Pierre. Peut-être que le compte-rendu joint pourrait t’intéresser. Je suis chaque jour plus convaincu que l’idée de faire des université géantes est absurde, et ne peut arriver à terme qu’à la paralysie complète d’un système déjà très mal en point, Pierre Arnoux, professeur de mathématiques, Aix-Marseille Université.

Compte rendu. Comme les deux années précédentes, un système d’interrogations orales hebdomadaires (« colles« ) a été mis en place à la rentrée 2015 dans le parcours CUPGE de la licence de mathématiques, en L1 et L2… J’explique ensuite pourquoi je ne propose pas de poursuivre ce système au deuxième semestre ou dans les années qui suivent, et je termine par quelques considérations générales sur la licence scientifique.

Quatre parties dans le compte-rendu. 1. Les colles en 2015-2016 : principales données. 2. Évaluations par les participants. 3. Organisation matérielle et administration. 4. Quelques leçons à tirer : sur les colles, sur les « colleurs » (chômeurs et formation continue), sur l’enseignement de premier cycle.

Leçons à tirer sur l’enseignement de premier cycle.

P1420260Cliquer sur les images pour les agrandir

P1420259

J’ai rencontré Pierre Arnoux, pour la 1ère fois à Marseille, en 2009, première année d’Histoires d’universités. Nous avons discuté du projet du blog : créer des Instituts d’Enseignement Supérieur de 1er cycle, établissements de proximité, en parallèle à la création de 15 à 20 universités de recherche, dédiées aux deuxième et troisième cycles. Pierre ne partageait pas alors mon analyse : chroniques du 29 mai 2010 Néo-entrants en L1, du 16 septembre 2010 Prépas en université, du 19 février 2013 Plaidoyer pour la licence scientifique, du 27 février 2013 Croire aux Écoles du professorat.

Son expérience négative de prépa intégrée dans une université mammouthesque a fait évoluer sa pensée.

Il serait donc nettement préférable, et je le dis avec regret, de retirer à l’université ce fardeau qu’elle ne désire pas, et d’organiser les enseignements de premier cycle dans une structure spécifique, qui pourrait attribuer à cete mission la priorité qu’elle mérite.

Lire aussi de Pierre Arnoux : L’Éducation nationale n’a pas de politique de ressources humaines (Les échos du 25 mars 2015).

5 Commentaires

Classé dans C. PACA Corse, E. Sciences

5 réponses à “AMU : prépa intégrée en échec

  1. Marianne

    Je constate aussi que ce qui fonctionne ce sont les petites structures, et pas les universités gigantesques…J’étais dans un petit IUT de banlieue et effectivement on avait la latitude de faire des choses en tenant compte de ce qu’on voyait des difficultés des étudiants…J’étais seule à gérer ma discipline donc facile de m’accorder avec moi même. Impossible dans une grosse usine où tous les cours sont standardisés et où avant de penser à l’intérêt des étudiants il faut ménager les egos….

  2. Marianne

    Pour ma part, j’évite au maximum les grosses structures et j’essaie le plus possible d’enseigner dans de petites filières à taille humaine…

  3. Jean de La Giroday

    De surcroît, les Tours de Babel sont propices aux manoeuvres douteuses, voire frauduleuses, comme le démontre la ténébreuse affaire de la vente de diplômes au sein de l’IEP d’Aix, avec la passivité de l’Université d’Aix-Marseille.
    Plus de 500 masters M2 auraient été « marchandés ».
    Le Parquet d’Aix-en-Provence a d’ailleurs ouvert une enquête sur ces pratiques scandaleuses trop longtemps occultées..

  4. Erwann

    Il y a plusieurs années de cela, j’avais fait un commentaire similaire sur ce blog, mentionnant que la plupart des établissements du top 30 du classement de Shanghai était des établissements de taille limitée (< 10'000 étudiants).
    J'avouais alors ne pas comprendre l'obligation faite à l'UHA de fusionner avec l'Université de Strasbourg ; de même, pour toutes les autres universités qui sont devenues ingérables de par leur taille et leur absence de gouvernance efficace.
    Alors qu'il est plus que nécessaire que les universités soient réactives et flexibles, les universités sont devenues des monstres : "nouveaux mammouths".
    Tout cela était plus que prévisible et pourtant …
    Quel gâchis !!!

  5. Erwann

    Nous ferons malheureusement l’expérience d’un gâchis similaire avec les nouvelles régions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s