Nantes, élections entre-soi

Dans la chronique Nantes, pour des pommes, j’ai critiqué l’impossibilité d’accéder aux professions de foi des listes candidates aux élections aux conseils centraux de l’université. Les professions de foi ne sont consultables que sur l’Intranet.

P1420497Cliquer sur les images pour les agrandir.

En réponse à mes critiques, l’université a publié 3 tweets : chaque liste est responsable de sa propre communication. Les listes sont traitées de manière impartiale sur notre site. Tout est en ligne sur l’intranet : le processus de communication de l’université sur les élections a été validé par la commission électorale consultative, en présence de l’ensemble des listes.

En fait, les listes ne sont pas traitées de manière impartiale. La chargée de presse de l’université tweete pour son président : candidat à sa succession, Olivier Laboux présente son ambitieux programme universite2020 aux personnels.

Impartialité ? Nenni. J’ai découvert le blog Laboux parce qu’il est mieux référencé sur la toile que les blogs de… Les blogs de ? Comment découvrir des blogs dont on ne connaît ni l’auteur, ni le nom ?

La communication de l’université de Nantes ? Partiale et non impartiale ! Bêtement opaque ! Scandaleusement anti-démocratique (les listes candidates doivent dire à quoi elles vont consacrer les dotations de l’État, même si celles-ci sont insuffisantes). Les élections universitaires ne doivent pas se dérouler entre-soi !

SONY DSC

Quelques traits du programme Université2020 d’Olivier Laboux pour sa réélection. Après quatre années de logique de responsabilité et de relance, nous souhaitons que le 2ème mandat, si telle est votre décision, soit celui de l’affirmation et du développement de notre université.

Pour cela, il nous appartient de faire collectivement bouger les lignes. Il nous faut dépasser nos craintes et franchir les obstacles que nous estimons trop souvent insurmontables. La force du collectif rend cela possible si nous sommes lucides et conscients des difficultés tout en étant déterminés et confiants dans notre capacité à favoriser le développement et le progrès dans l’intérêt de tous.

Depuis le milieu des années 2000, nous nous sommes clairement bridés dans notre développement car nous avons intégré fortement la contrainte budgétaire. Même si une posture responsable de l’université passait en 2012 par une réduction de certaines de ses dépenses, nous continuons à affirmer que la dotation de l’État n’est pas suffisante. C’est une évidence.

L’Université de Nantes est clairement sous dotée puisqu’elle perçoit 240€ de moins par étudiant que la moyenne des universités françaises. Bien que l’Établissement soit remis en ordre de marche, nous ne pourrons pas absorber de façon satisfaisante l’explosion démographique des prochaines années et permettre une orientation active efficiente…

Nous nous engageons donc à renégocier la dotation de l’État dans le cadre du futur contrat quinquennal afin qu’elle soit à la hauteur des missions et des ambitions de l’Université de Nantes. Nous sommes prêts au bras de fer pour que l’État prenne conscience de la situation et rétablisse l’équilibre nécessaire.

Pour autant, nous ne pouvons pas attendre que la prise de conscience se fasse. Nous ne devons pas rester passifs. Il nous est impossible de nous recroqueviller sur des acquis fragiles. Nous devons prendre notre destin en main et être dans l’action. Nous avons en nous les moyens de notre développement.

En votant pour les listes Université 2020 le 1er février 2016, faites vôtres les trois priorités et les 30 mesures concrètes qui constitueront le socle du prochain mandat :
• Faire de l’Université de Nantes une université forte et reconnue
• Faire de l’Université de Nantes une université agile et innovante
• Faire de l’Université de Nantes une université engagée et humaniste

Parmi les 30 mesures, trois au moins me semblent d’une confusion confondante.

  • S’engager dans la mise en place d’une université fédérale en réseau, l’Université Bretagne Loire, respectueuse des Établissements (?), avec un axe moteur Nantes-Rennes
  • Promouvoir une orientation prescriptive et incitative (?) : application ad hoc avec test de positionnement puis orientation et parcours personnalisés
  • Envisager une première année de licence propédeutique et généraliste (?).

Poster un commentaire

Classé dans C. Pays de Loire, Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s