L’UNEF appelle à sanctionner

Élections à l’Upec : l’Unef dénonce un manquement de neutralité à l’IAE (signalement par Michel Abhervé, blog Alternatives Économiques).

Alors que se déroulent ces 3 et 4 février les élections à l’Upec (lire les chroniques consacrées à ces élections), l’un des syndicats étudiants candidats, l’Unef, dénonce une incitation d’un personnel de l’IAE (Institut d’administration des entreprises) à voter pour l’un des candidats concurrents, Bouge ta Fac.

L’Unef indique dans un communiqué s’être procuré un mail envoyé par l’administration de l’IAE, mettant en avant cette liste concurrente, car elle comprend des représentants du BDE (Bureau des élèves) de l’IAE. « Cette pratique inacceptable, qui pourrait être généralisée aux autres composantes de l’établissement, rompt totalement avec le devoir de neutralité des agents du service public, placés sous la responsabilité de l’État », dénonce l’Unef, qui « se réserve le droit de poursuivre l’université Paris Est-Creteil en justice« . Le syndicat étudiant en appelle à Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, pour « intervenir et à sanctionner lourdement ces pratiques », et demande au président de l’Upec « de prendre toutes les mesures pour assurer l’égalité face au vote et de faire la lumière sur cette affaire« .

« Pour que les élections étudiantes restent un temps d’expression libre et non faussée des étudiants, les règles qui les encadrent doivent être renforcées et les administrations demeurer neutres. L’Unef demande à ce que le décret électoral qui régit les élections étudiantes soit revu au plus vite pour s’appliquer au cycle électoral en cours. L’Unef se réserve le droit de poursuivre l’université Paris Est-Creteil en justice pour faire respecter le droit des étudiants à un scrutin libre et démocratique », poursuit le communiqué.

« La direction de l’Upec souhaite réaffirmer avec la plus grande fermeté son exigence et sa vigilance quant au bon déroulement des élections étudiantes dans toute l’université », réagit-on à l’Upec.

Commentaire 1 : dommage que le quotidien 94 Citoyens .Citoyens ne publie pas le mail incriminé par l’UNEF. Le syndicat étudiant a bien sûr le droit de déposer un recours en justice. Il n’a pas à appeler le secrétaire d’État à sanctionner lourdement ces pratiques : Thierry Mandon n’est pas un juge, membre du tribunal administratif.

Commentaire 2 : fin de la polémique. La FAGE a accepté que les procurations de vote des étudiants de l’IAE qui y avaient eu recours soient annulées (article du quotidien 94 Citoyens).

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s