Tour de Broue et Saint-Saturnin

Charente-Maritime, Saint-Sornin, tour de Broue et église Saint-Saturnin : album de 26 photos. Suite des chroniques sur les édifices religieux romans.

P1390574Cliquer sur les images pour les agrandir

Tour de Broue (source Wikipédia). Les ruines de ce donjon, bâti sur une colline haute de 27 mètres dominant l’ancien golfe de Brouage, sont tout ce qui subsiste d’un puissant château-fort dont les origines remontent au XIe siècle. À cette époque, les marais ne s’étaient pas encore formés, et l’océan battait les remparts de cet important édifice défensif. Broue formait alors un port maritime, une paroisse et une châtellenie, dont l’enrichissement était dû au commerce du sel.

Copie de P1390606

Le château est mentionné pour la première fois dans une charte de 1047. Il appartient alors à Geoffroy Martel, fils de Foulque Nerra, qui sera le premier comte de Broue. En 1062, le comte de Poitiers Guy-Geoffroy chasse par les armes Geoffroy Martel et prend alors en mains la destinée de Broue. De 1162 à 1277, le château appartient aux seigneurs de Doë.

Source Wikipédia. Fondée au XIe siècle, l’église romane, dépendante de l’abbaye aux dames de Saintes, subit de nombreuses vicissitudes au cours de son histoire. Elle est dédiée à Saint-Saturnin, évangélisateur et 1er évêque de Toulouse, péri en martyr traîné par des taureaux (vers 250). Durant la guerre de Cent Ans, son clocher s’effondra, entraînant dans sa chute le chœur, reconstruit dans le style gothique au cours du XIVe siècle.

La nef. Cette église est formée d’une nef comportant trois travées, et bordées de collatéraux. La voûte en plein cintre est supportée par de puissantes colonnes, dont les chapiteaux sont ornés de motifs floraux.

La croisée du transept est marquée par une coupole sur trompes dont l’originalité est la forme octogonale. Huit nervures, portées par des chapiteaux, permettent de supporter le poids du clocher. Contrairement à ceux de la nef, les chapiteaux de la croisée du transept sont historiés : on y distingue, outre des scènes bibliques, des scènes à connotation humoristique, parfois teintées d’érotisme, qui ont été interprétées comme un appel aux fidèles à vaincre « leurs pulsions charnelles ».

P1390585

Les piliers cruciformes qui séparent les trois nefs portent de beaux chapiteaux aux palmettes épanouies vers le bas, lutteurs, lions cabrés, ou homme debout entre des oiseaux.

Le chœur. Reconstruit à l’époque gothique, il se compose de deux travées voûtées d’ogives, et se termine par un chevet plat, d’inspiration cistercienne. Il se caractérise par de nombreuses fresques datant du XVIIe siècle, recouvrant les murs et une partie de la voûte. Les scènes peintes par l’artiste représentent l’adoration des bergers, la Vierge et l’ange de l’Annonciation, ainsi que des angelots.

P1390587

Source Patrimoine de Saint-Sornin. Classée monument historique en 1923, l’église est pourtant en grand péril en 1977, lorsque le maire de l’époque, Éric Chabrerie, décide de fonder l’association les amis de Saint-Sornin, dans le but de trouver des fonds pour financer la restauration du sanctuaire. Les travaux s’étaleront sur dix ans, de 1978 à 1988.

La restauration :
– le sol de la nef, comblé au cours de périodes précédentes, est recreusé d’1 m 30 et retrouve son niveau d’origine et ses proportions : les bases des piliers sont dégagées ;
– dans le chœur, des fresques Renaissance du début du XVII° sont mises à jour ; très abîmées, elles sont également restaurées ;
– des carreaux de terre cuite vernissée médiévaux sont également trouvés, et remployés dans le pavage du chœur.
Le mobilier est confié en 1988 à des artistes contemporains de renom :
– l’autel en bois doré de Dominique Kaeppelin, représente la Sainte Trinité
– les vitraux du maître-verrier Louis-René Petit, conçus dans des tons orangés en harmonie avec ceux des fresques.

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, E. Sciences humaines et sociales, Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s