L’Université sans qualités

Parcours et réussite aux diplômes universitaires : les indicateurs de la session 2014. Isabelle Maetz, DGESIP, Note Flash, N°1, février 2016.

P1420910Cliquer sur les images pour les agrandir

L’Université sans qualités. A tous les niveaux de formation, les taux de diplômés, dans les délais (2 ans pour le DUT, 3 ans pour la licence, 1 an pour la 3ème année de licence, 2 ans pour le master) ou avec une année de plus, sont mauvais. Pire, les taux ne s’améliorent pas en licence, en dépit de modalités de contrôle des connaissances fort favorables aux étudiants.

L’Université sans qualités est indigne de notre pays. Pire, elle nous précipite dans une crise financière qui s’accentuera au fil des ans (progression du nombre d’étudiants universitaires). Les ressources publiques et les sur-ressources (financement des années de redoublement) sont insuffisantes (diminution de la dépense par étudiant), mais en même temps elles sont gaspillées : elles ne permettent pas une diplomation élevée. Viendra prochainement le jour où ces dépenses interrogeront les contribuables. L’Université publique sans qualités n’est pas garantie d’une vie éternelle.

DUT. Il y a sélection à l’entrée des IUT : les taux de succès sont meilleurs qu’en licence (64.9% de réussite en 2 ans, 76,6% en 3 ans). Mais, ils sont trop faibles eu égard à la dépense. L’IUT sans qualités ?

P1420913

Licence. 21,9% des jeunes hommes l’obtiennent en 3 ans (33,7% en 4 ans) ; les jeunes femmes s’en sortent mieux, mais moins de la moitié d’entre elles obtiennent la licence en 4 ans (43,9% ). L’absence de sélection à l’entrée est un des facteurs de ce qu’il faut bien appeler un échec de masse : mais pourquoi laissons-nous massacrer 84% des bacheliers technologiques et 94% des bacheliers professionnels.

P1420911

3ème année de licence. Il n’y a pas de sélection à l’entrée de la 3ème année de licence. En y parvenant, les étudiants se disent qu’ils ont fait le plus difficile. Faux : les inscrits pour la 1ère fois en 3ème de licence générale ne sont que 76,8% à obtenir  leur diplôme en fin d’année. Le taux de succès est plus élevé en licence professionnelle (89%) : les étudiants ont été sélectionnés à l’entrée et sont mieux encadrés (numerus clausus). 73% des étudiants poursuivent en master.

P1420912

Master. La Note Flash ne distingue pas les masters qui sélectionnent à l’entrée du M1, à l’entrée du M2, ou qui ne sélectionnent pas. Dans cette période où la Ministre Najat Vallaud-Belkacem mène le combat contre la sélection « rétrograde » au nom de la démocratisation de l’enseignement supérieur, cette absence de différenciation statistique est fort dommageable.

Les taux de diplomation ne peuvent donc être rigoureusement analysés et interprétés. Toujours est-il qu’ils sont mauvais, eu égard à la dépense publique engagée. Parmi les étudiants inscrits pour la première fois en 1ère année de master en 2011-2012, 54% ont obtenu leur diplôme à l’issue des deux années de master et 11% ont obtenu le diplôme après une année supplémentaire. 65% en tout (c’est mieux que pour la cohorte 2007-2008 – 56% de succès)/ Taux très bas.

Il faut espérer que le Ministre et le Secrétaire d’État vont entendre raison : Master, la sélection nécessaire. S’ils s’acharnent, ils seront responsables d’un Master sans qualités dans une Université sans qualités.

4 Commentaires

Classé dans Non classé

4 réponses à “L’Université sans qualités

  1. Tout ça est de la belle statistique. Mais what under a name ?
    Les institutions (les personnels) savent obtenir les taux désirés. Une autre version du proverbe chinois « Si tu dois ton pain à un chien, dis-lui bonjour monsieur le chien ». J’ai pu comparer une expertise de département universitaire en France vs la Suisse. Dans un cas pas une seule demande de voir notes, copies, cours, etc, pas un seul suivi de cours, de TD (sans avoir prévenu). Seulement des entretiens entre gens de bonne compagnie et des questionnaires.

    Ah ah le manadgment. Occasion de lire Crawford
    http://lefenetrou.blogspot.fr/2016/02/eloge-du-carburateur-essai-sur-le-sens.html

  2. Santodomingo

    Mais oui c’est exactement ça ! La dégringolade est édifiante en ce moment ! Des EC (qui eux ont peut-être encore le choix de leur cours) par opposition aux enseignants sans -C (bien que de plus en plus aient une thèse qui eux doivent caser 384h) refusent certains niveaux dans certaines filières parce que, décidément, ces étudiants sont non seulement trop mauvais mais en plus mal élevés, insolents, je-m’en-foutistes !
    Ben oui, voilà ce qui arrive à force d’avancer une idéologie caduque et de brasser des grandes idées du haut de sa planque !
    Ce n’est pas seulement en Master qu’il faut plaider pour une sélection mais en licence, pas forcément une sélection de classe prépa (elle est là la France à deux vitesses) mais une sélection intelligence qui requiert un sérieux minimal, de la motivation, de la tenue (oui nous en sommes là) et un projet construit.

    • Je suis en train de rédiger une lettre ouverte à Vincent Plaçou

      Monsieur le Ministre,

      Je considère que la simplification vaut bien le titre de ministre et non celui de secrétaire d’Etat. Je suis un tenant du rasoir d’Occam.  » Entia non sunt multiplicanda praeter necessitatem « . Il ne faut pas multiplier les entités au-delà du nécessaire.

      Vous allez me répondre que vous aussi. Il est nécessaire d’avoir plein de bidules administratifs afin de fournir des plaçous, des planques, à certains citoyens. Sur ce point, tous les partis politiques sont d’accord. On ne peut attirer les militants avec seulement des seaux de colle et des pinceaux. Jacques Chirac, que vous avez certainement écouté, vous l’a dit. En Limousin, sur les foires et marchés, on vous nomme Vincent Plaçou. Il vous faut réagir !

      Vous représentez maintenant la simplification.

      Est-ce que vous avez lu l’excellent rapport sur la simplification administrative, excellent non seulement dans son contenu mais aussi dans sa forme. Un modèle qui devrait être enseigné dans nos universités.

      Et c’est justement de l’enseignement Postérieur, pardon, Supérieur, dont je voudrais vous entretenir.

      Là encore, beaucoup dans le Postérieur considéreront que toutes ces nouvelles entités administratives qui voient le jour actuellement sont nécessaires. Nécessaires pour fournir des planques pour que les professeurs d’université puissent éviter de faire des cours et des travaux dirigés aux nouveaux bacheliers. C’est que, même avec les stages, les projets bidons, etc, il reste encore des séances en amphi et en salles de td. Et que, même si le Wifi dans les amphis permet aux présents de jouer en réseau sur leurs tablettes numériques, il n’est pas toujours facile de se faire entendre.

      Positivons, il est une simplification réussie. Les notes maintenant ne sont données que dans la plage 13..20. Cela simplifie énormément la notation des copies et évite les injustices des enseignants sadiques. Il faut compter aussi sur l’intelligence pratique des responsables de formations. Par exemple, l’idée géniale suivante se doit d’être généralisée. Au lieu de demander aux étudiants un rapport de stage puis une soutenance orale, il vaut mieux tout simplement, leur demander de faire un « poster » (une affiche, nous sommes dans la semaine de la francophonie). Une université de pointe se doit d’avoir un service de posterologie. Mais il reste encore des améliorations. Au lieu d’exiger que l’étudiant vienne afficher son poster et signer un registre, vous conviendrez qu’il faut utiliser la technologie moderne. Un envoi par l’Internet, un affichage sur écran vidéo. Et vous, l’écologiste, pourrez vous prévaloir d’avoir fait économiser bien du carbone.

      Je compte citer « histoiresduniversités » dans la lettre.

  3. Pingback: Pourquoi la suppression de la sélection entre le M1 et le M2 ne profitera à personne – Les problèmes (et solutions!) d'une fille ordinaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s