Demain, on vote à Brest

Les élections aux Conseils centraux de l’université de Bretagne Occidentale (UBO) auront lieu les 1er et 2 mars 2016. Le processus électoral se poursuivra ensuite pour se terminer le 29 mars, date de l’élection du président par les 36 membres du conseil d’administration. Lire la chronique : trois candidats pour présider Brest.

Trois candidats aux parcours et profils bien différents : un enseignant non chercheur (PRAG – professeur agrégé), un chercheur CNRS détaché sur un poste de professeur, un enseignant-chercheur détaché 7 ans en politique.

P1430129Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Pour le Conseil d’administration, trois listes dans le collège des professeurs (8 sièges à pourvoir), quatre dans le collèges des maîtres de conférences et assimilés (aux 3 listes du collège A, s’ajoute une liste FSU-CGT ; 8 sièges à pourvoir), quatre dans le collège des BIATSS (SGEN-CFDT, FSU-CGT, SNPTES, liste non syndicale ; 6 sièges à pourvoir), 3 dans le collège des usagers (6 sièges à pourvoir). Un résultat vraisemblable : dispersion des sièges d’administrateurs.

Un débat public a eu lieu le 22 février : le contenu n’est aujourd’hui accessible que sur l’Intranet. Dommage !

Trois listes se présentent dans les deux collèges enseignants. Demain l’UBO : 100 engagements ; la profession de foi. Le candidat à la présidence est Matthieu Gallou (agrégé de philosophie depuis 1996. Depuis novembre 2013, 1er vice-président de l’UBO aux côtés du Président Pascal Olivard)… Il ne figure qu’en 7ème position dans le collège B. Pourquoi ne pas chercher à être élu au CA ? Pour avoir une voix de plus au CA en cas d’élection à la présidence ? ou parce ce que le statut de professeur agrégé posait problème à certains ?

Un avenir serein pour l’UBO : le projet, la profession de foi. Candidat à la présidence : Pascal Gente, directeur de recherche CNRS détaché dans le corps des professeurs. Il ne figure pas non plus sur la liste des candidatures au CA.

UBO 2020. L’avenir se construit collectivement : le projet, la profession de foi. Candidat à la présidence : Fabrice Huret. Comme ses deux collègues, il ne figure pas sur la liste qui le soutient.

Comparaison des professions de foi sur la COMUE Université Bretagne Loire ? Affirmer la place de l’UBO parmi les acteurs majeurs de l’Université Bretagne Loire… Que l’UBO prenne toute sa place au sein de l’UBL… La troisième profession de foi est muette sur le sujet. A Brest, on ne se mouille pas sur cette affaire de regroupement ?

C’est la 1ère fois, dans les élections de 2012 et de 2016, que j’observe que 3 candidats à la présidence d’une université ne se soumettent pas aux suffrages directs des personnels : ils ne figurent pas en effet sur les listes des candidats au Conseil d’administration ou, comme Matthieu Gallou, y figurent en mauvaise position.

2 Commentaires

Classé dans C. Bretagne Normandie

2 réponses à “Demain, on vote à Brest

  1. Ploup

    Sans oublier cette histoire à l’UNEF http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/ubo-des-etudiants-abuses-par-des-listes-syndicales-26-02-2016-10971141.php Il paraît qu’il y a un démenti mais le CP ne se trouve pas sur leur blog…

  2. Ronan Louedec

    Il y a eu en effet un démenti….
    http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/elections-etudiantes-l-unef-se-defend-29-02-2016-10974241.php
    Un scrutin bien difficile à Brest… cela dit, avec un candidat inéligible car PRAG non docteur et un autre hors des murs depuis 7 ans, les choses semblent claires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s