UPEC. Deux PU/PH s’affrontent

Les élections aux Conseils centraux de l’Université de Paris-Est Créteil (UPEC) ont eu lieu les 3 et 4 février 2016. Luc Hittinger, candidat à un second mandat de président, a annoncé sa victoire. Les listes le soutenant Penser l’avenir, Agir ensemble sont arrivées en tête dans les deux collèges enseignants (chronique : Hittinger, second mandat).

10 février 2016 : la liste Stoppons la fusion et décidons ensemble estime que Luc Hittinger ne devrait pas être candidat à sa succession. « La liste des sortants, bien que nettement minoritaire en voix, avec seulement 41% sur les deux collèges A et B cumulés, obtient néanmoins une (courte) majorité de sièges enseignants-chercheurs au Conseil d’Administration, grâce à la prime majoritaire qui accorde deux sièges dans chaque collège à la liste arrivée en tête, quel que soit son  score. La liste recherche une alternative.

1 mars 2016. L’alternative a été trouvée. Communiqué des représentants élus des listes « Stoppons la fusion et décidons ensemble »  et « Quelle gouvernance pour quelle université ? ».

« Les élections du 4 février ont laissé notre Université dans une situation paradoxale : pour la première fois de son histoire, la liste du président sortant a été désavouée par 60% du corps électoral enseignant ; elle est minoritaire au Conseil académique et n’a obtenu une courte majorité en sièges au CA qu’à la faveur de la prime majoritaire. Après un tel désaveu, il paraît impensable que le président sortant poursuive sur la voie de l’aventure sans retour qu’il tente d’imposer depuis trois ans à l’ensemble de l’université.

Prenant acte du fait qu’une large majorité des personnels de l’UPEC s’était prononcée contre cette politique, les deux listes d’opposition, qui ont obtenu chacune 30% des voix, ont décidé d’unir leurs forces pour sortir l’UPEC de cette impasse, en s’accordant sur un programme commun et en proposant ensemble un candidat à la Présidence de l’Université.

Ce candidat est Olivier Montagne, professeur de médecine, vice-doyen de la faculté de médecine, ancien assesseur chargé de la formation et de la vie universitaire et membre élu de la Commission Recherche »… Profession de foi Olivier Montagne.

La situation à l’UPEC est inédite à deux titres. C’est la 1ère fois dans l’histoire des élections de 2012 et de 2016 que deux listes annoncent officiellement qu’elles soutiennent un seul candidat à la présidence. C’est la 1ère fois dans cette même histoire que deux professeurs de médecine, professeurs des universités et praticiens hospitaliers (PU/PH), s’affrontent. Si Olivier Montagne est élu, la fusion entre l’UPEC et l’UPEM (Paris-Est Marne-la-Vallée) aura un coup dans l’aile.

Il y a eu un cas assez similaire à Paris 5 Descartes, sauf que Frédéric Dardel, le président élu, n’est pas PH, praticien hospitalier.

Prochain épisode : élection du président par le conseil d’administration. A quelle date ? Le 8 mars : merci Cédric !

Actualisation 2 mars 2016 : Message de l’Intersyndicale aux personnels de l’UPEC

P1430183

1 commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Une réponse à “UPEC. Deux PU/PH s’affrontent

  1. Frétigné

    Le 8 mars !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s