Du maraîchage à l’Université !

Les élections aux conseils centraux de l’université de Franche-Comté auront lieu le 8 mars 2016. Suite de la chronique Alternative, changer de président. La liste – Alternative Agir, Réfléchir, Transmettre – est portée par Benoît Pigé, Dominique Fellmann, Emmanuelle Jacquet, Jean-Pierre Vérovic, Christine Chapotte, Jérôme Salvi, Gérard Dupuis. Le blog de campagne d’Alternative.

Nouveau texte. Du maraîchage à l’Université ! Perma-Quoi ? Permaculture! C’est quoi ce projet farfelu : le retour à la terre, la nostalgie de nos ancêtres paysans, on ne va quand même pas revenir à la chandelle et à la marche à pieds !

Le développement durable. On est déjà très bon : on trie nos papiers, on a des poubelles jaunes, on éteint la lumière à la fin des cours et on ne laisse pas le chauffage avec les fenêtres ouvertes. Mais, comment concilier progrès technique et développement durable, recherche scientifique, enseignement et respect de la nature qui nous fait vivre ?

Des farfelus, il y en a partout, y compris à l’Université. Voici un projet porté par un petit groupe d’enseignants-chercheurs et un maraîcher prêt à cultiver sur le campus de l’Université et à transmettre son savoir-faire aux étudiants et à tous ceux qui s’y intéressent. La permaculture, c’est un concept qui vise à créer une production agricole durable, très économe en énergie (travail manuel et mécanique, carburant…) et respectueuse des êtres vivants et de leurs relations réciproques, tout en laissant à la nature sauvage le plus de place possible.

Ce projet avait pour objet d’utiliser une fraction des pelouses du campus de la Bouloie pour créer un espace de permaculture. Cet espace à la fois naturel et cultivé aurait été utile : aux biologistes pour explorer de nouvelles espèces ou techniques de culture, aux ingénieurs pour équiper le maraîcher d’outils astucieux et roboticiens, et aux autres disciplines intéressées par un espace d’expérimentation à domicile. Ce projet associait aussi des consommateurs (pour les légumes cultivés), des étudiants (pour observer et contribuer aux travaux à effectuer), des scolaires (un complément aux journées portes ouvertes).

Remonté à la présidence de l’Université, le projet a été refusé sans autre forme de procès. Une conception étroite de la science et de la formation interdit ce qui sort des sentiers battus, l’innovation au véritable sens du mot.

L’ALTERNATIVE (proposition 11) consiste, au contraire, à faire confiance à ceux et celles qui souhaitent trouver des solutions originales et innovantes aux défis de nos sociétés modernes ; ceux et celles qui considèrent que le défi du changement climatique, le développement durable, l’apprentissage des gestes citoyens font aussi partie des missions de notre Université.

Poster un commentaire

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, E. Ingénierie, E. Sciences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s