PU/PH pour présider Versailles ?

Les élections aux Conseils centraux de l’université de Versailles Saint-Quentin (UVSQ) auront lieu le 24 mars 2016. Suite de la chronique Vayssière 2016

Face à Jean-Luc Vayssière, un challenger, Didier Guillemot. Le site de campagne de celui-ci est tout autant centré sur sa personne que celui du président sortant.

P1430191

Biographie de Didier Guillemot. 55 ans, médecin et chercheur. Scientifique français Hospitalo-Universitaire de renommée internationale, il est praticien hospitalier à l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP) et Professeur des Universités à l’UFR des Sciences de la Santé Simone Veil de l’Université de Versailles Saint-Quentin (UVSQ)…

Son équipe travaille à comprendre comment la transmission des bactéries résistantes pourrait être contrôlée et comment nous pourrions en limiter les conséquences, ceci à la fois dans nos pays et dans les populations les plus démunies. En parallèle, son activité hospitalière porte sur le contrôle des maladies nosocomiales et en particulier de la transmission et des épidémies de bactéries hautement résistantes aux antibiotiques…

P1430189

Programme. Réveillons l’Université de Versailles Saint Quentin en 2016. Priorité n°1 – Une gouvernance délibérative, démocratique et transparente au service d’une vision stratégique.

Ce sont donc les composantes qui sortent gagnantes de votre conception ? « C’est toute l’UVSQ qui sort gagnante, parce que l’UVSQ c’est ses composantes ! Comme indiqué dans ma déclaration de candidature, la mesure phare de mon projet est d’engager l’UVSQ dans la définition d’un plan stratégique de développement qui lui fait cruellement défaut aujourd’hui.

Or si nous voulons relever ce défi avec succès, il est impératif que les composantes soient positionnées avant tout comme des forces d’impulsion, et non plus comme des terrains d’exécution. Positionner les composantes en amont du processus décisionnel de l’Université.

Principes de gouvernance. Principe de proximité : une permanence mensuelle d’une journée complète – chaque mois sur un site différent – afin de renforcer l’accessibilité des étudiants et des personnels au dialogue avec la Présidence. Principes de l’information préalable, du contradictoire, du suivi et du contrôle ».

Permanence mensuelle d’une journée complète, chaque mois sur un site différent. Une bonne idée ou une fausse bonne idée ? L’université possède 10 composantes, localisées dans 5 villes et dans une vingtaine de sites. Chaque site ne devrait donc recevoir que deux fois le président au cours des quatre ans du mandat. Peut-on appeler cela une permanence, comme on le dit des permanences des partis politiques ou des syndicats ? Je gage que, s’il est élu président, Didier Guillemot oubliera cette promesse. Trop d’énergie nécessaire pour un maigre impact.

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s